Espace pour mieux Chercher

MON BILLET DE CE JOUR ADRESSE AUX JUNIORS ET AUX SENIORS EN CE 10 AVRIL 2017

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 12,1-11.

Six jours avant la Pâque, Jésus vint à Béthanie où habitait Lazare, qu’il avait réveillé d’entre les morts.
On donna un repas en l’honneur de Jésus. Marthe faisait le service, Lazare était parmi les convives avec Jésus.
Or, Marie avait pris une livre d’un parfum très pur et de très grande valeur ; elle versa le parfum sur les pieds de Jésus, qu’elle essuya avec ses cheveux ; la maison fut remplie de l’odeur du parfum.

Judas Iscariote, l’un de ses disciples, celui qui allait le livrer, dit alors : « Pourquoi n’a-t-on pas vendu ce parfum pour trois cents pièces d’argent, que l’on aurait données à des pauvres ? »
Il parla ainsi, non par souci des pauvres, mais parce que c’était un voleur : comme il tenait la bourse commune, il prenait ce que l’on y mettait.

Jésus lui dit : « Laisse-la observer cet usage en vue du jour de mon ensevelissement !

Des pauvres, vous en aurez toujours avec vous, mais moi, vous ne m’aurez pas toujours. »

Or, une grande foule de Juifs apprit que Jésus était là, et ils arrivèrent, non seulement à cause de Jésus, mais aussi pour voir ce Lazare qu’il avait réveillé d’entre les morts.
Les grands prêtres décidèrent alors de tuer aussi Lazare,
parce que beaucoup de Juifs, à cause de lui, s’en allaient, et croyaient en Jésus.

Onction à Béhanie 1.jpg
                       

"Certains t'aiment profondément, Seigneur, en répandant leur parfum sur ton cœur, d'autres préfèrent répandre l'odeur de la mort"

 

1) Seigneur, certains t'aiment vraiment :

 Seigneur Jésus, ces "six jours", mentionnés avant la Pâque, dévoilent pleinement ton humanité : dans le récit symbolique de la création, c'est au sixième jour que l'homme fut créé.

Homme de relations, toi le passionné d'amour, tu vas à la rencontre de ton Ami Lazare sur lequel tu avais pleuré à l'annonce de sa mort. Et tu l'avais réveillé comme on réveille tous ceux et celles que l'on aime.

Et un repas de fête est servi en ton honneur : Marthe fait le service, Lazare est avec toi parmi les convives. Climat d'humanité dans ce repas donné, dans les conversations échangées. Tu aimes ces relations où l'amour est premier.

C'est alors que Marie, la sœur de Lazare, prend une livre de parfum pour le verser sur tes pieds, tout en les essuyant avec ses cheveux.

Ce beau geste amoureux de Marie à ton égard n'est pas conventionnel. Il exprime pleinement cette belle relation qui s'établit entre Marie et toi, entre toi et Marie.

Certains sont fortement choqués par une telle attitude où l'argent devient périssable au profit d'un amour qui ne périra jamais, même dans ton ensevelissement.

Tu as besoin, toi aussi, que l'on t'aime pour ce que tu ES vraiment : le Fils de L'Homme venu parmi les hommes. Tu es le Pauvre parmi les pauvres. Et tu ne manques pas de nous le rappeler : "Des pauvres, vous en aurez toujours avec vous, mais moi, vous ne m'aurez pas toujours."

Quand Marie fait ce geste d'amour, elle le fait avec son cœur et son corps. Et c'est ainsi que tu le reçois et le donne en retour.

Tu élargiras cela au soir de ton dernier repas, quand tu te ceindras les reins de ce tablier de service pour laver les pieds de tes disciples. Geste pleinement amoureux qui manifeste ce corps à corps que tu fais avec nous, qu'il nous faudra faire avec les autres pour dire ton amour et manifester le nôtre.

Seigneur Jésus, nous te disons notre reconnaissance : tu n'as jamais triché, tu n'as pas fait semblant d'aimer. Notre chemin est tracé, c'est ainsi qu'il nous faudra aimer.

Onction de Jésus à Béthanie 10.jpg

2) D'autres répandent l'odeur de la mort :

Le dimanche des Rameaux est endeuillé par deux attentats sanglants en Égypte en ce 9 avril 2017

Seigneur Jésus, pendant que certains te manifestaient leur amour par le parfum répandu sur ton cœur, d'autres viennent de répandre l'odeur de la mort.

44 chrétiens égyptiens sont morts, la palme des martyrs à la main, en ce jour de célébration de ton entrée à Jérusalem.

La première déflagration a retenti au beau milieu de la messe célébrée ce dimanche matin en l’église Saint-Georges de Tanta, au nord du Caire, dans le delta du Nil. La bombe, placée dans les premiers rangs de l’édifice, a tué 27 personnes sur le coup et blessé près de 80 fidèles.

La seconde charge explosive a tué dix-sept fidèles et blessé 48 paroissiens de l’église Saint-Marc d’Alexandrie où la célébration de la messe des Rameaux présidée par le pape copte Tawadros II venait de s’achever. La tuerie serait l’œuvre d’un kamikaze selon les témoignages recueillis par les médias égyptiens. Un policier égyptien serait mort en empêchant le terroriste d’entrer dans l’édifice.

Les premières images de l’attentat diffusées par les réseaux sociaux traduisent un chaos épouvantable et illustrent un effroyable bain de sang. La plupart des blessés ont été immédiatement pris en charge et soignés dans une mosquée du voisinage.

Onction à Béthanie 6.jpg

Le pape François a assuré les chrétiens égyptiens de sa prière au cours de l’angélus ce dimanche : « Prions pour les victimes de l’attentat commis malheureusement aujourd’hui, ce matin, au Caire dans une église copte. J’exprime mes profondes condoléances à mon cher frère, sa sainteté le pape Tawadros II, à l’Église copte et à toute la chère nation égyptienne ».

L’État islamique a revendiqué l’attentat en début d’après-midi.

La communauté copte paye par une lourde blessure la lutte contre le terrorisme menée par le président égyptien Al-Sissi. Cette double attaque a été perpétrée moins de quatre mois après une attaque qui avait fait une trentaine de morts dans une église copte du Caire, le 11 décembre 2016

Prions ensemble avec ce psaume revisité par Michel GUERRE

Psaume 27(26),1.2.3.13-14.

Seigneur, tu es ma lumière et mon salut ;

Avec toi, je n'ai peur de personne.

Tu me protèges et tu conduis ma vie ;

Je ne devrais craindre personne.



Pourtant des méchants s'avancent vers les hommes
pour répandre l'odeur de la mort dans un attentat.
Ce sont des adversaires qui veulent se venger.

Ils sont habités par la haine, apposent une signature mortelle.

Quand l'armée se déploie devant les blessés,

Les cœurs sont déchirés par la peur d'être seuls.

La bataille fait rage pour sauver les blessés.

qu'ils gardent confiance en toi, malgré l'odeur de mort.


Mais, nous sommes sûrs de voir tes bontés, Seigneur,

Sur la terre des vivants là où tant d'hommes sont morts.

En toi, Seigneur, nous mettons notre confiance.

Avec toi, nous retrouvons l'espérance et le courage de vivre.

 

Michel GUERRE LE 10 AVRIL 2017

Onction à Béthanie 2.jpg

 



10/04/2017
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi