Espace pour mieux Chercher

MON BILLET DE CE JOUR ADRESSE AUX JUNIORS ET AUX SENIORS EN CE 10 FEVRIER 2017

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 7,31-37.

En ce temps-là, Jésus quitta le territoire de Tyr ; passant par Sidon, il prit la direction de la mer de Galilée et alla en plein territoire de la Décapole.

Des gens lui amènent un sourd qui avait aussi de la difficulté à parler et supplient Jésus de poser la main sur lui.

Jésus l’emmena à l’écart, loin de la foule, lui mit les doigts dans les oreilles, et, avec sa salive, lui toucha la langue.

Puis, les yeux levés au ciel, il soupira et lui dit : « Effata ! », c’est-à-dire : « Ouvre-toi ! »

Ses oreilles s’ouvrirent ; sa langue se délia, et il parlait correctement.
Alors Jésus leur ordonna de n’en rien dire à personne ; mais plus il leur donnait cet ordre, plus ceux-ci le proclamaient.

Extrêmement frappés, ils disaient : « Il a bien fait toutes choses : il fait entendre les sourds et parler les muets. »

Effata 2.png
                       

"Ouvre-toi"

Seigneur Jésus, aujourd'hui encore, nous marchons avec toi en dehors des villages habités par le peuple d'Israël : Nous sommes en terre païenne. Et une fois encore tu es accueilli et reconnu par ceux qui ne sont pas sensés te reconnaître en premier.

Mais pourquoi les juifs de ton temps qui connaissaient les Paroles du Premier Testament et celles que tu adressais à Jean-Baptiste pour lui dire ceci : « Allez annoncer à Jean ce que vous entendez et voyez : Les aveugles retrouvent la vue, et les boiteux marchent, les lépreux sont purifiés, et les sourds entendent, les morts ressuscitent, et les pauvres reçoivent la Bonne Nouvelle. » (Mat 11, 3-5) Pourquoi ne te reconnaissent-t-ils pas ? Pourquoi, chrétiens que nous sommes, nous vivons comme si nous ne te connaissions pas ?
Nous n'aurons jamais fini de répondre à une telle question qui nous est posée à nous aujourdhui ? Mais nous allons essayer d'en tirer deux enseignements :

- Le premier, c'est que nous sommes tous appelés à marcher avec toi, que nous soyons de fins connaisseurs de ta Parole, au point de la méditer chaque jour, ou totalement ignorants parce que personne n'a cherché à nous apprendre à apprendre.

Pour reprendre le titre d'un film qui retrace la vie de Sainte Bernadette, nous pourrions dire cette parole : "Il suffit d'aimer". Nous fêterons demain les apparitions de ta Mère Marie à Lourdes. Mais pour aimer ainsi il faut remettre notre confiance en toi, Seigneur Jésus, nous ouvrir à ton Amour originel et le transmettre aux autres.

- Le deuxième enseignement que nous pouvons recevoir, c'est d'écouter la Parole de ton Père et Notre Père, celle que tu nous parles dans les Evangiles. Il est vrai que parfois tes paroles nous surprennent que nous restons muets en les entendant.

La nouveauté de ton langage, Seigneur Jésus, ne tient aucun compte de nos constructions intellectuelles ou d'un certain mysticisme qui nous ferait croire que tu parles en clair à tous ceux et celles qui veulent bien t'entendre. Nous devons entendre et aussi comprendre que ta Parole passe par tous ceux et celles que nous croisons sur nos chemins.

Alors, n'étant plus sourds à tes paroles, nous sortirons de notre mutisme pour parler Dieu comme toi.

Effata 6.png

Ta liberté, Seigneur Jésus, dans le message d'amour que tu nous apportes de la part de ton Père, va bien au-delà de ce que nous pouvons imaginer en relisant la vie des Saints. En marchant avec toi, nous pouvons traverser toutes les frontières en supprimant les barrières qui nous séparent de nos frères et de nos sœurs. Nous irons vers les plus pauvres et les plus fragiles comme le firent Saint François d'Assise, Saint Vincent de Paul, Ste Térèse de Calcutta, le pape Jean-Paul II.

Le pape François essaye de nous le rappeler autrement quand il nous demande d'aller dans les périphéries.

Pour transmettre la confiance que nous avons mise en toi, Seigneur, il faut aimer les personnes auxquelles nous nous adressons et oublier nos calculs, nos règles et nos habitudes.

Seigneur, nous te regardons. Tu nous emmène à l'écart, loin de la foule afin de trouver le silence. Tu deviens celui qui nous touche afin que nous entendions tes paroles. Et tu fais un geste de recréation pour nous permettre de parler. Et c'est en priant que le souffle de l'Esprit te fait pousser ce cri : "Effata", "ouvre-toi.

Saurons-nous nous mettre à l'écart comme toi, Seigneur Jésus, dans un espace de prière pour laisser le Souffle de l'Esprit Saint venir à notre aide afin qu'il ouvre notre cœur et nos Yeux ?

Seigneur Jésus, apprends-nous à éliminer nos peurs qui nous empêchent d'aller en terre inconnue, vers les personnes qui sont différentes.

Apprends-nous à nous tourner vers ton Souffle de Vie. Alors nous pourrons écouter ceux et celles qui ont besoin de parler et qui ne le peuvent pas et nous pourrons donner ta Parole de vie à ceux et celles qui n'entendent pas.

Michel GUERRE le 10 février 2017

Effata 9.jpg



10/02/2017
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi