Espace pour mieux Chercher

MON BILLET DE CE JOUR ADRESSE AUX JUNIORS ET AUX SENIORS EN CE 13 JANVIER 2016

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 2,1-12.

Quelques jours après la guérison d’un lépreux, Jésus revint à Capharnaüm, et l’on apprit qu’il était à la maison.
Tant de monde s’y rassembla qu’il n’y avait plus de place, pas même devant la porte, et il leur annonçait la Parole.

Arrivent des gens qui lui amènent un paralysé, porté par quatre hommes.
Comme ils ne peuvent l’approcher à cause de la foule, ils découvrent le toit au-dessus de lui, ils font une ouverture, et descendent le brancard sur lequel était couché le paralysé.

Voyant leur foi, Jésus dit au paralysé : « Mon enfant, tes péchés sont pardonnés. »
Or, il y avait quelques scribes, assis là, qui raisonnaient en eux-mêmes :
« Pourquoi celui-là parle-t-il ainsi ? Il blasphème. Qui donc peut pardonner les péchés, sinon Dieu seul ? »

Percevant aussitôt dans son esprit les raisonnements qu’ils se faisaient, Jésus leur dit : « Pourquoi tenez-vous de tels raisonnements ?
Qu’est-ce qui est le plus facile ? Dire à ce paralysé : “Tes péchés sont pardonnés”, ou bien lui dire : “Lève-toi, prends ton brancard et marche” ?

Eh bien ! Pour que vous sachiez que le Fils de l’homme a autorité pour pardonner les péchés sur la terre… – Jésus s’adressa au paralysé –
je te le dis, lève-toi, prends ton brancard, et rentre dans ta maison. »
Il se leva, prit aussitôt son brancard, et sortit devant tout le monde. Tous étaient frappés de stupeur et rendaient gloire à Dieu, en disant : « Nous n’avons jamais rien vu de pareil. »

Jésus guérit un paralysé 1.jpg
                       

"Lorsque Jésus redonne la force de marcher"

Seigneur Jésus, te voilà revenu dans la ville de tous les désordres où tu fais ta demeure chez chacun d'entre nous.

Serions-nous transparents au point que ta renommée rassemble tant de monde avec l'impossibilité de t'approcher pour entendre ta Parole ?

Sont-ils si nombreux ceux dont la solidarité se manifeste pour porter devant toi ceux qui sont paralysés par les autres et leurs comportements ?

Tous ceux et celles qui sont paralysés dans leur corps et dans leur être ont besoin de toute une humanité qui se rassemble des quatre points pour les déposer devant toi.

Devant une telle ardeur de ceux et celles qui nous portent, tu ne peux t'empêcher d'admirer leur confiance et de dire à ceux qui sont pétrifiés par eux-mêmes, par la parole des autres : "Mon enfant, tes manquements qui t'empêchent de marcher sont à jamais pardonnés."

Et te voilà accusé de blasphème par ceux qui ont pour tâche de faire respecter la loi et qui n'ont même pas le courage de te parler directement :"Pourquoi celui-là parle-t-il ainsi ? Il blasphème. Qui donc peut pardonner les péchés, sinon Dieu seul ?"

Il est si facile de se dédouaner de tout pardon à faire envers les autres quand on proclame que ce pouvoir n'appartient qu'à Dieu seul !

Seigneur Jésus, tu as bien perçu la perversité du raisonnement. Et ta réponse est sans contestation possible : "Pour que vous sachiez que le Fils de l'homme a autorité pour pardonner les péchés sur la terre, je vous demande de vous lever, vous qui êtes paralysés, et de rentrer à la maison."

Ta Parole, Seigneur, ne peut nous laisser indifférents. A travers elle, tu nous demandes de ne pas prendre Dieu pour bouclier, mais de "donner par-dessus tout" notre amour à ceux et celles qui sont la cause de nos paralysies. Tu nous invites au pardon, ce pardon qui relève et qui permet à l'autre de continuer à vivre.

En étant relevés nous-mêmes, nous devons à notre tour permettre à d'autres de se relever. Nous savons bien que cette démarche du pardon à faire est la plus difficile.

Mais, quand les autres, par la force de notre parole et des gestes qui l'accompagnent, se remettent debout, la foule peut découvrir que Dieu, en Jésus-Christ, dévoile que son Amour a du poids. Ce "poids d'amour", il nous est demandé de le donner à notre tour.

Michel GUERRE le 13 janvier 2017

Jésus guérit un paralysé 15.jpg



13/01/2017
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi