Espace pour mieux Chercher

MON BILLET DE CE JOUR ADRESSE AUX JUNIORS ET AUX SENIORS EN CE 15 DECEMBRE 2016

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 7,24-30.

Après le départ des messagers de Jean, Jésus se mit à dire aux foules à propos de Jean : « Qu’êtes-vous allés regarder au désert ? Un roseau agité par le vent ?

Alors, qu’êtes-vous allés voir ? Un homme habillé de vêtements raffinés ? Mais ceux qui portent des vêtements somptueux et qui vivent dans le luxe sont dans les palais royaux.

Alors, qu’êtes-vous allés voir ? un prophète ? Oui, je vous le dis ; et bien plus qu’un prophète !

C’est de lui qu’il est écrit : ‘Voici que j’envoie mon messager en avant de toi, pour préparer le chemin devant toi.’

Je vous le dis : Parmi ceux qui sont nés d’une femme, personne n’est plus grand que Jean ; et cependant le plus petit dans le royaume de Dieu est plus grand que lui.

Tout le peuple qui a écouté Jean, y compris les publicains, en recevant de lui le baptême, a reconnu que Dieu était juste.

Mais les pharisiens et les docteurs de la Loi, en ne recevant pas son baptême, ont rejeté le dessein que Dieu avait sur eux. »

Désert 3.jpg
                       

 

« Qu’êtes-vous allés voir au désert ? »

Seigneur Jésus, essayons de comprendre la nécessité du désert dans nos vies en répondant à la question posée.

Nous devons passer par le désert et prendre le temps de nous ouvrir à la grâce de ton Père, et au don que tu nous fais.

C'est au désert que nous pouvons faire le vide en nous, en éliminant tout ce qui n'est pas de ton Père et les relations qui nous abiment.

Alors seulement notre demeure te laisse toute la place en passant par ton Père et ceux qui sont en saines relations.

Les exemples sont nombreux de ceux qui sont passés par le désert dans le Premier testament.

Les Hébreux ont vécu dans le désert, Moise y a vécu aussi avant de recevoir sa mission.

Dans le deuxième Testament, nous savons que ton cousin Jean-Baptiste y était constamment et se nourrissait de peu de choses.

Toi-même, Seigneur Jésus, tu as vécu dans le désert et tu fus tenté de tout abandonner.

Saint Paul et tant d'autres ont vécu une telle démarche. Nous avons donc d'illustres prédécesseurs tels que Charles de Foucault ou Eric Emmanuel SCHMITT.

Savons-nous que ce temps est celui de la gratuité qui nous est donnée de toute éternité ?

C'est une période par laquelle nous devons passer, comme dans les nuits de la foi, si nous voulons porter du fruit à partager avec les autres. Un temps de solitude dans lequel l'isolement se fait parfois cruellement ressentir quand nous avons l'impression d'être abandonnés de tous.

Mais il nous faut ce silence et cette manière de nous retourner en nous-mêmes, pour dévoiler que ton Père établit un Règne de relations avec chacun de nous. C'est ainsi que se célèbre une vie intérieure dans une véritable intimité. Une conversation s'installe avec toi, Seigneur Jésus, et avec ton Père dans la confiance vécue parfois dans la nuit, dans l'espérance et dans la charité.

Plus tard, nous découvrirons les fruits de cette expérience vécue dans le désert.

Nous ne pouvons donner que ce que nous avons acquis dans la solitude avec ton Père et toi, Seigneur Jésus.

Ton Père se donne tout entier à chacun de nous, si nous nous donnons tout entier à Lui.

Une fois encore, regardons Saint Paul, saint Benoît, saint Patrice et tant d'autres que nous pourrions nommer. N'hésitons plus à regarder Jean-Baptiste et nous comprendrons qui nous sommes allés voir dans le désert.

Et toi, Jésus, tu n'en avais pas besoin, mais tu as voulu nous montrer le chemin.

Michel GUERRE le 15 décembre 2016

Désert 2.jpg



15/12/2016
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi