Espace pour mieux Chercher

MON BILLET DE CE JOUR ADRESSE AUX JUNIORS ET AUX SENIORS EN CE 15 MARS DE L'ANNEE 2017

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 20,17-28.

En ce temps-là, Jésus, montant à Jérusalem, prit à part les Douze disciples et, en chemin, il leur dit : « Voici que nous montons à Jérusalem. Le Fils de l’homme sera livré aux grands prêtres et aux scribes, ils le condamneront à mort et le livreront aux nations païennes pour qu’elles se moquent de lui, le flagellent et le crucifient ; le troisième jour, il ressuscitera. »
Alors la mère des fils de Zébédée s’approcha de Jésus avec ses fils Jacques et Jean, et elle se prosterna pour lui faire une demande.
Jésus lui dit : « Que veux-tu ? » Elle répondit : « Ordonne que mes deux fils que voici siègent, l’un à ta droite et l’autre à ta gauche, dans ton Royaume. »

Jésus répondit : « Vous ne savez pas ce que vous demandez. Pouvez-vous boire la coupe que je vais boire ? » Ils lui disent : « Nous le pouvons. »

Il leur dit : « Ma coupe, vous la boirez ; quant à siéger à ma droite et à ma gauche, ce n’est pas à moi de l’accorder ; il y a ceux pour qui cela est préparé par mon Père. »
Les dix autres, qui avaient entendu, s’indignèrent contre les deux frères.

Jésus les appela et dit : « Vous le savez : les chefs des nations les commandent en maîtres, et les grands font sentir leur pouvoir. Parmi vous, il ne devra pas en être ainsi : celui qui veut devenir grand parmi vous sera votre serviteur ;
et celui qui veut être parmi vous le premier sera votre esclave.
Ainsi, le Fils de l’homme n’est pas venu pour être servi, mais pour servir, et donner sa vie en rançon pour la multitude. »

Porter la croix 27.jpg
                       

« Celui qui veut être parmi vous le premier sera votre esclave. »

Ton autorité, Seigneur Jésus, est celle qui fait grandir la personne qui l'exerce et ceux et celles qui en bénéficient. L'autorité du serviteur vient de ce qu'il fait Son cœur est tout entier tourné vers le bien des autres. Elle s'exprime dans une vie cachée comme au cœur des plus hautes fonctions. Ainsi en en est-il du Pape "serviteur des serviteurs". Seigneur Jésus, il est certain que le "parmi vous" que tu utilises dans ton discours ne peut nous laisser indifférents. Il convient de nous poser la question :"Sommes-nous des serviteurs en Eglise, dotés ou pas d'une autorité, et faisons-nous serviteurs de nos frères et de nos sœurs ? Sans attendre de reconnaissance, avec la charité du cœur, sommes-nous prêts à répondre aux besoins de ceux et celles qui sont dans la nécessité ? Somme-nous persuadés, en rendant service aux autres, que nous devenons ta parole vivante, Seigneur Jésus ? Le Pape François nous y invite en nous demandant de devenir serviteurs en accomplissant des œuvres de miséricorde qui nous rapprochent les uns des autres. Ne cherchons pas des places d'honneur dans ton Règne de relations, seigneur Jésus. Mais saisissons-nous de ta Parole vivante pour bâtir des communautés humaines avec des mains de serviteurs.

Porter la croix 28.jpg

Seigneur Jésus, en ce temps de "cœur'aime", nous montons avec toi dans cette Ville Sainte où Dieu se manifeste en paroles et en actes.

Ta parole n'a rien d'une prédiction, elle se situe dans la ligne de ta courte vie, si bien remplie d'amour inlassablement donné.

La méditation du prophète Isaïe te laisse entrevoir la croisée des chemins qui va se terminer en chemin de la croix pour une condamnation à mort, avec des moqueries, flagellations et le crucifiement. Les trois jours indiquent cet infini de relations avec ton Père et toutes les rencontres qui te relèveront de la mort pour être en état de Royaume de relations nouvelles.

Tu ne réprimandes pas la demande de cette mère qui voudrait voir ses enfants siéger avec toi dans ce Règne qui vient. C'est la demande légitime de toutes les mamans qui souhaitent le meilleur pour leurs enfants.

C'est pourquoi tu te tournes vers ceux et celles qui partagent ce désir pour savoir s'ils sont prêts à partager ta souffrance. Nous en sommes peut-être ; nous donnons notre accord un peu rapidement, pensant que tu délivres de tout ce qui opprime nos existences. Notre tendance est grande de regarder en toi le magicien, oubliant que tu te donnes et nous demandes de nous donner aussi.

Pour ce qui est de siéger avec toi, c'est ton Père qui prépare l'accueil dans cet espace d'amour pour ceux et celles qui frappent à la porte avec un cœur chargé d'amour.

La jalousie de certains tient de l'incompréhension de ce Règne de relations.

Ton insistance est grande en ce temps de "cœur'aime" : "Celui qui veut devenir grand deviendra serviteur." C'est ainsi que tu as aimé et continues d'aimer encore.

Michel GUERRE le 15 mars 2017

Porter la croix 21.jpg



15/03/2017
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi