Espace pour mieux Chercher

MON BILLET DE CE JOUR ADRESSE AUX JUNIORS ET AUX SENIORS EN CE 16 MARS 2017

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 16,19-31.

En ce temps-là, Jésus disait aux pharisiens : « Il y avait un homme riche, vêtu de pourpre et de lin fin, qui faisait chaque jour des festins somptueux. Devant son portail gisait un pauvre nommé Lazare, qui était couvert d’ulcères.

Il aurait bien voulu se rassasier de ce qui tombait de la table du riche ; mais les chiens, eux, venaient lécher ses ulcères.

Or le pauvre mourut, et les anges l’emportèrent auprès d’Abraham. Le riche mourut aussi, et on l’enterra.

Au séjour des morts, il était en proie à la torture ; levant les yeux, il vit Abraham de loin et Lazare tout près de lui.

Alors il cria : “Père Abraham, prends pitié de moi et envoie Lazare tremper le bout de son doigt dans l’eau pour me rafraîchir la langue, car je souffre terriblement dans cette fournaise.

 – Mon enfant, répondit Abraham, rappelle-toi : tu as reçu le bonheur pendant ta vie, et Lazare, le malheur pendant la sienne. Maintenant, lui, il trouve ici la consolation, et toi, la souffrance.

Et en plus de tout cela, un grand abîme a été établi entre vous et nous, pour que ceux qui voudraient passer vers vous ne le puissent pas, et que, de là-bas non plus, on ne traverse pas vers nous.”

 Le riche répliqua : “Eh bien ! père, je te prie d’envoyer Lazare dans la maison de mon père.

En effet, j’ai cinq frères : qu’il leur porte son témoignage, de peur qu’eux aussi ne viennent dans ce lieu de torture !”

Abraham lui dit : “Ils ont Moïse et les Prophètes : qu’ils les écoutent !

– Non, père Abraham, dit-il, mais si quelqu’un de chez les morts vient les trouver, ils se convertiront.”

Abraham répondit : “S’ils n’écoutent pas Moïse ni les Prophètes, quelqu’un pourra bien ressusciter d’entre les morts : ils ne seront pas convaincus.” »

Lazare et riche 1.jpg
                       

"Accueillir ou s'enfermer"

Seigneur Jésus, à l'écoute de cette parabole, notre tentation est grande de diviser le monde en deux : Les pauvres d'un côté qui, pendant leur vie, ont suffisamment souffert et se retrouvent au paradis ; les riches d'un autre côté, qui ont bien profité, ignorant les indigents attendant à leur porte, et se retrouvent dans un monde infernal dont personne ne sort.

Certes, il y a dans le monde ces deux catégories de personnes. Mais il semble bien que cette parabole délivre un tout autre message.

Il y a en chacun de nous ces deux attitudes qui se côtoient et se mélangent parfois.

Il arrive que nous soyons démunis face à notre propre souffrance, sans autre recours que d'attendre qu'une main amie se tende pour nous apaiser. Mais personne ne se présente et nous devons attendre que la nature fasse son œuvre afin de nous apaiser. Sortis de cet enfermement, nous retrouvons la paix que nous avions cherchée.

Mais il arrive aussi que nous soyons comblés de tout au point d'ignorer totalement ceux et celles que nous croisons et qui vivent dans le dénuement. Une telle situation, quand elle est poussée à l'extrême, finit par devenir une fermeture qui empêche toutes les relations avec ceux qui sont démunis, y compris avec nous-mêmes.

Ne sachant plus comment sortir de cet enfer, nous en appelons à celui qui, en nous, a su trouver la paix.

Mais l'abîme s'est creusé et le passage est devenu impossible. Il semble que les situations soient figées à jamais.

Lazare et riche 9.png

C'est alors seulement que nous nous tournons vers toi, Seigneur, te demandant d'avertir chacun de ne pas établir de barrières en nous et chez les autres.

Que nous soyons Lazare à un moment de notre existence, que nous soyons le riche dans un autre moment, il nous faut écouter Moïse et les prophètes qui n'ont cessé de proclamer le chemin du partage.

La résurrection de quelqu'un ne pourra rien changer à notre manière d'être si nous sommes sourds aux paroles des anciens, à ta parole, Seigneur. Nous resterons enfermés sur nous-mêmes, sans jamais prêter attention aux autres.

Ce n'est pas un "Après" qui nous est décrit, mais bien un "maintenant" qu'il nous faut vivre autrement.

Michel GUERRE le 16 mars 2017

Lazare et riche 3.jpg



16/03/2017
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi