Espace pour mieux Chercher

MON BILLET DE CE JOUR ADRESSE AUX JUNIORS ET AUX SENIORS EN CE 17 DECEMBRE 2016

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 1,1-17.

Généalogie de Jésus Christ, fils de David, fils d'Abraham :


Abraham engendra Isaac, Isaac engendra Jacob, Jacob engendra Juda et ses frères, Juda, de son union avec Thamar, engendra Pharès et Zara, Pharès engendra Esrom, Esrom engendra Aram, Aram engendra Aminadab, Aminadab engendra Naassone, Naassone engendra Salmone, Salmone, de son union avec Rahab, engendra Booz, Booz, de son union avec Ruth, engendra Jobed, Jobed engendra Jessé,
Jessé engendra le roi David.

David, de son union avec la femme d’Ourias, engendra Salomon, Salomon engendra Roboam, Roboam engendra Abia, Abia engendra Asa,
Asa engendra Josaphat, Josaphat engendra Joram, Joram engendra Ozias, Ozias engendra Joatham, Joatham engendra Acaz, Acaz engendra Ézékias,
Ézékias engendra Manassé, Manassé engendra Amone, Amone engendra Josias, Josias engendra Jékonias et ses frères à l’époque de l’exil à Babylone.
Après l’exil à Babylone, Jékonias engendra Salathiel, Salathiel engendra Zorobabel, Zorobabel engendra Abioud, Abioud engendra Éliakim, Éliakim engendra Azor, Azor engendra Sadok, Sadok engendra Akim, Akim engendra Élioud, Élioud engendra Éléazar, Éléazar engendra Mattane, Mattane engendra Jacob, Jacob engendra Joseph, l’époux de Marie, de laquelle fut engendré Jésus, que l’on appelle Christ.

Le nombre total des générations est donc : depuis Abraham jusqu’à David, quatorze générations ; depuis David jusqu’à l’exil à Babylone, quatorze générations ; depuis l’exil à Babylone jusqu’au Christ, quatorze générations.

 Généalogie de Jésus 1.jpg
                     

 

"Jésus ne renie pas ses origines marquées de beauté et de laideur"

 

Préalable :

L’évangile commence par la généalogie de Jésus divisée en trois sections. La première section comprend 14 générations d’Abraham à David ; la seconde a aussi 14 générations de David à l’exil ; la troisième, du retour de l’exil jusqu’à Jésus, a aussi 14 générations.

Ce texte est un peu long, et je vous prie de m'en excuser, mais l'Evangile est ainsi fait. Il nous faut maintenant essayer de comprendre la Parole de Dieu qui nous est adressée aujourd'hui.

Méditation :

Seigneur Jésus, Dieu, en choisissant de se dévoiler par toi, au cœur de l'humanité, accomplit l'histoire de la promesse qui a commencé avec Abraham.

Nous pourrions être choqués, voire surpris, en étudiant de près ton origine. On y trouve des êtres sains et des êtres impurs, des fidèles en amour et aussi des adultères, un certain nombre de femmes qui ont mauvaise réputation.

Toute l'humanité est là, avec ses grandeurs et ses bassesses, avec ses violences et ses désirs de faire la paix.

En étudiant de près cette lignée dans laquelle Joseph et Marie sont nommés, nous découvrons que Dieu n'a pas triché en se donnant au monde par ta personne dont nous allons faire mémoire de ta venue parmi les hommes.

En te regardant dans les bras de Joseph, en nous agenouillant devant l'enfant de la crèche que Marie par son "oui" a dévoilé au monde, nous ne pourrons jamais oublier que tu es le signe de Dieu pour l'humanité entière.

Généalogie de Jésus 9.jpg

Et nous comprendrons mieux combien nous sommes aimés et appelés à aimer dans un monde où se côtoient encore les malfaiteurs et les saints.

Nous comprendrons pourquoi il est si difficile d'établir des ponts avec ceux et celles qui défigurent l'humanité.

Et pourtant, ton incarnation parmi les hommes n'est pas en dehors de cette humanité si belle et si laide à la fois.

Par ta présence, nous sommes agenouillés devant toi, et c'est devant toute l'humanité que nous sommes rassemblés.

Seigneur Jésus, nous te disons merci de ne pas être un pur Esprit qui se mettrait à part de ces truands et de ces dictateurs.

Nous te manifestons notre reconnaissance d'être présents pour cette humanité fidèle et adultère. Ta salutation en ce monde n'est pas réservée à ceux et celles qui n'ont rien à se reprocher.

Tu n'es pas venu pour les justes, mais aussi pour les pécheurs.

Nous t'apportons ce que nous sommes et t'offrons notre désir de marcher avec toi sur ce chemin où se croisent les malades et les biens-portants.

Noël est une fête, mais c'est aussi un jour où nous devrions nous engager à relier ce qui a été brisé, à faire des ponts là où des murs ont été élevés, à pardonner ceux qui ont manqué la cible dans leur vie.

Chacun de nous, en s'agenouillant devant toi, et donc devant l'humanité rassemblée, devrait tracer sur son front le signe qui le protège, ce signe dont Caïn fut marqué après avoir commis le meurtre de son frère. Ce fut le signe TAU qui ressemble étrangement au signe de la croix.

Jésus, merci d'être ce signe pour chacun d'entre nous.

Seigneur Jésus, sans vouloir blesser ceux et celles qui croient en toi, nous pourrions rajouter ces quelques paroles du Cardinal RATZINGER dans son livre "Foi chrétienne, hier et aujourd'hui" rédigé en 1969 : "La filiation divine de Jésus ne repose pas, d'après la foi de l'Eglise, sur le fait que Jésus n'a pas eu de père humain ; la doctrine de la divinité de Jésus ne serait pas mise en cause, si Jésus était issu d'un mariage normal. Car la filiation divine dont parle la foi n'est pas un fait biologique, mais ontologique." Enoncer une telle hypothèse, c'est faire la clarté sur "la vie donnée" comme ce le fut pour chacun de nous, et "L'ETRE" que nous sommes de toute éternité et qui ne mourra jamais.

Seigneur Jésus, dans tout ce contexte, et quelle que soit la réalité, nous te donnons notre confiance, car tu es "Fils de Dieu" et "Fils de l'Homme" dévoilant en notre humanité ce que nous sommes appelés à devenir.

Michel GUERRE le 17 décembre 2016

Généalogie de Jésus 14.jpg



17/12/2016
11 Poster un commentaire

A découvrir aussi