Espace pour mieux Chercher

MON BILLET DE CE JOUR ADRESSE AUX JUNIORS ET AUX SENIORS EN CE 17 JANVIER 2017

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 2,23-28.

Un jour de sabbat, Jésus marchait à travers les champs de blé ; et ses disciples, chemin faisant, se mirent à arracher des épis.
Les pharisiens lui disaient : « Regarde ce qu’ils font le jour du sabbat ! Cela n’est pas permis. »

 Et Jésus leur dit : « N’avez-vous jamais lu ce que fit David, lorsqu’il fut dans le besoin et qu’il eut faim, lui-même et ceux qui l’accompagnaient ?

Au temps du grand prêtre Abiatar, il entra dans la maison de Dieu et mangea les pains de l’offrande que nul n’a le droit de manger, sinon les prêtres, et il en donna aussi à ceux qui l’accompagnaient. »
Il leur disait encore : « Le sabbat a été fait pour l’homme, et non pas l’homme pour le sabbat.

Voilà pourquoi le Fils de l’homme est maître, même du sabbat. »

Jésus et le Sabbat 1.gif
                       

"Le Fils de l'Homme est maître du Sabbat"

Seigneur Jésus, en ce jour, tu t'effaces pour nous permettre de grandir en nous dépossédant de ce que nous avons pour ETRE d'avantage. Tu traverses les champs de nos moissons, tu te donnes déjà dans ce qui sera le Pain de vie, ces épis que nous ramassons en ce jour qui est le jour même de Dieu.

Il y a toujours des "donneurs de leçons" pour te faire remarquer l'infraction commise par rapport à la loi. Ils en oublient même ce qui les relie à l'essentiel du bienfait de la Loi.

C'est la raison pour laquelle tu fais à chacun ce rappel du geste de David qui mangea les pains de l'offrande que nul n'avait le droit de manger, sinon les prêtres habilités à célébrer. David mangea de ce pain et il le partagea avec ceux qui l'accompagnaient et qui avaient faim.

N'utilisons pas la loi pour écraser l'Amour ! Ne nous servons pas de la Loi pour refuser le pain à ceux et celles qui ont faim, pour interdire l'accueil de ceux qui sont méprisés et rejetés.

Chrétiens, que dirions-nous si, après une Eucharistie, nous surprenions un affamé de pain se nourrir des pains consacrés restés dans le tabernacle ouvert ? Ce geste serait-il si différent que celui fait par David dans un autre contexte ?

Seigneur, nous savons le respect que nous devons à ce Pain de la vie, mais tu nous rappelles toujours à l'essentiel ; "la Loi est faite pour l'homme, et non pas l'homme pour la loi." Tu te présentes toi-même comme le maître du Sabbat. Et ton regard est un regard d'amour qui ne rejette pas.

Au nom de quoi, au nom de qui, nous approprions-nous le droit de juger et condamner au lieu d'essayer de comprendre afin de mieux aimer ?Il n'y a qu'une seule loi, celle que tu nous rappelles en te référant au Livres des Origines : "Tu aimeras le Seigneur ton Dieu et ton prochain comme toi-même."

Michel GUERRE le 17 janvier 2017Jésus et le Sabbat 1.jpg

 

 



17/01/2017
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi