Espace pour mieux Chercher

MON BILLET DE CE JOUR ADRESSE AUX JUNIORS ET AUX SENIORS EN CE 2 JANVIER 2017

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 1,19-28.

Voici le témoignage de Jean, quand les Juifs lui envoyèrent de Jérusalem des prêtres et des lévites pour lui demander : « Qui es-tu ? » Il ne refusa pas de répondre, il déclara ouvertement : « Je ne suis pas le Christ. »
Ils lui demandèrent : « Alors qu’en est-il ? Es-tu le prophète Élie ? » Il répondit : « Je ne le suis pas. – Es-tu le Prophète annoncé ? » Il répondit : « Non. »

Alors ils lui dirent : « Qui es-tu ? Il faut que nous donnions une réponse à ceux qui nous ont envoyés. Que dis-tu sur toi-même ? »

Il répondit : « Je suis la voix de celui qui crie dans le désert : Redressez le chemin du Seigneur, comme a dit le prophète Isaïe. »

Or, ils avaient été envoyés de la part des pharisiens.
Ils lui posèrent encore cette question : « Pourquoi donc baptises-tu, si tu n’es ni le Christ, ni Élie, ni le Prophète ? »

Jean leur répondit : « Moi, je baptise dans l’eau. Mais au milieu de vous se tient celui que vous ne connaissez pas ; c’est lui qui vient derrière moi, et je ne suis pas digne de délier la courroie de sa sandale. »
Cela s’est passé à Béthanie, de l’autre côté du Jourdain, à l’endroit où Jean baptisait.

Jean Baptiste 11.jpg
                       

"Qui sommes-nous ?"

Seigneur Jésus, ton Eglise nous a déjà donné à entendre cette page d'Evangile avant le dévoilement de ta "Nativité". C'était sans doute une manière de nous permettre de faire "mémoire", préparant notre cœur à cet avènement.

Et voilà qu'en ce jour, après avoir célébré ta présence en ce monde, après avoir honoré Marie, "Mère venue de Dieu", nous retrouvons le témoignage de Jean-Baptiste qui devient un appel à témoigner de Toi.

Par l'évènement de notre conception, nous sommes déjà tous baptisés dans l'eau. Dieu nous connaissait déjà, car nous étions plongés dans son Amour de Père.

Nous pouvons mesurer combien la vie est précieuse puisque nous sommes aimés de toute éternité en ce premier Baptême.

Tu es donc là, Seigneur, au milieu de chacun de nous, tu nous connais par notre nom, et nous ne te connaissons pas.

Comme ton cousin Jean le Baptiste, nous ne sommes pas dignes de délier la courroie de ta sandale afin que, dévoilant ta présence, nous comprenions que tu es bien au milieu de nous.

Seigneur Jésus, avant de mieux te connaître dans tes manifestations successives, celles que l'on nomme "Epiphanies", il nous faut accomplir ce service qui délivre, en osant nous baisser pour délier la courroie des sandales de nos frères et de nos sœurs. Ce "Sacrement du Frère", que tu as célébré au cours de ton dernier repas, est bien le premier Signe sans lequel les autres "Signes" ou " Sacrements" ne peuvent trouver un sens.

Comme Jean le Baptiste, nous ne sommes pas dignes de délier la courroie de ta sandale, mais c'est pourtant ce geste que tu nous demandes de faire à l'égard de nos frères et sœurs, signes de ta Présence au cœur de notre vie.

Michel GUERRE le 2 janvier 2017

Jean Baptiste 10.jpg



02/01/2017
15 Poster un commentaire

A découvrir aussi