Espace pour mieux Chercher

MON BILLET DE CE JOUR ADRESSE AUX JUNIORS ET AUX SENIORS EN CE 20 AVRIL 2017

Michel.jpg
                     

Salutation du 20 avril 2017

Bonjour à vous amis et amies du quotidien de Dieu, du quotidien des hommes.

Nous poursuivons aujourd'hui la lecture de ce jeudi de Pâques en relecture de l'Evangile de ce jour.

Je vous remercie, vous qui avez la délicatesse de nous rejoindre pour faire savoir que vous avez lu l'Evangile et sa relecture, pour dire quelques mots sur la toile Facebook, ou pour échanger sur le Blog EPMC. Je n'ai pas d'autre manière de converser avec ceux et celles qui le désirent. C'est désormais ma manière de rendre service. Prêtre depuis plus de cinquante ans, il me fallait trouver ce chemin.

Encore merci et reconnaissance à ceux et celles qui prennent sur leur temps pour garder ces relations.

Je vous reste fidèle en vous saluant amicalement.

Michel GUERRE le 20 avril 2017

 

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 24,35-48.

En ce temps-là, les disciples qui rentraient d’Emmaüs racontaient aux onze Apôtres et à leurs compagnons ce qui s’était passé sur la route, et comment le Seigneur s’était fait reconnaître par eux à la fraction du pain.

Comme ils en parlaient encore, lui-même fut présent au milieu d’eux, et leur dit : « La paix soit avec vous ! »

Saisis de frayeur et de crainte, ils croyaient voir un esprit.
Jésus leur dit : « Pourquoi êtes-vous bouleversés ? Et pourquoi ces pensées qui surgissent dans votre cœur ? Voyez mes mains et mes pieds : c’est bien moi ! Touchez-moi, regardez : un esprit n’a pas de chair ni d’os comme vous constatez que j’en ai. »

Après cette parole, il leur montra ses mains et ses pieds.
Dans leur joie, ils n’osaient pas encore y croire, et restaient saisis d’étonnement. Jésus leur dit : « Avez-vous ici quelque chose à manger ? »

Ils lui présentèrent une part de poisson grillé qu’il prit et mangea devant eux.

Puis il leur déclara : « Voici les paroles que je vous ai dites quand j’étais encore avec vous : Il faut que s’accomplisse tout ce qui a été écrit à mon sujet dans la loi de Moïse, les Prophètes et les Psaumes. »

Alors il ouvrit leur intelligence à la compréhension des Écritures.
Il leur dit : « Ainsi est-il écrit que le Christ souffrirait, qu’il ressusciterait d’entre les morts le troisième jour, et que la conversion serait proclamée en son nom, pour le pardon des péchés, à toutes les nations, en commençant par Jérusalem.

À vous d’en être les témoins. »

Emmaüs retour 1.jpg

"Il nous faudra beaucoup de temps pour comprendre l'Essentiel."

Seigneur Jésus, il nous faudra certainement beaucoup de temps pour comprendre l'essentiel de ta présence parmi nous.

Il a fallu beaucoup de temps pour que tes compagnons, qui revenaient d'Emmaüs, comprennent que tu n'étais pas un fantôme, ni une illusion de l'esprit, ni même un pur esprit.

Ils parlaient aux Apôtres de la fraction du pain, de tes salutations, de toutes tes questions. Nous parlons, de la même manière, avec ceux et celles que nous rencontrons et qui nous demandent les raisons de notre confiance en Toi, Seigneur Jésus.

Il a fallu du temps pour que même les apôtres te dévoilent vraiment comme quelqu'un de présent.

Ta salutation habituelle, dite avec tendresse, dans cette formulation dune parole de paix, les effrayait davantage qu'elle ne les apaisait. "Ils croyaient voir un esprit".

Il a fallu du temps et des questions sur leurs bouleversements et ces pensées qui surgissaient dans leur cœur.

Il a fallu que tu montres tes mains et tes pieds, demandant même de te toucher pour qu'ils arrivent à croire que tu étais bien là, "au milieu d'eux".

Pour les convaincre de la réalité de ta présence, tu as même demandé quelque chose à manger.

Une part de poisson grillé te fut donc présentée, et tu la mangeas devant eux.

Il a fallu enfin que tu les ouvres à la compréhension des Ecritures, rappelant ce qui était dit à ton sujet.

Ainsi sont rapportés les faits par ton Evangéliste Luc.

Mais pour nous, aujourd'hui, la situation n'est plus la même. Pourtant, il nous faudra beaucoup de temps pour comprendre ton invisible présence. Nous n'avons pas les mêmes critères de la rencontre. Nous ne pouvons refaire l'histoire afin de croire en toi, comme le firent tes apôtres.

Il nous faut donc passer de "L'invisible au visible" dans nos vies d'aujourd'hui. C'est en tenant les mains des autres que nous mettons nos mains dans les tiennes. C'est en ne passant pas à côté de ceux et celles qui nous dérangent que nous pouvons rester à tes côtés. Et c'est en partageant le pain et la Parole avec nos frères rassemblés que nous pouvons entrer en conversation avec toi.

Oui, désormais, nous sommes invités à passer de l'invisible au visible pour continuer à marcher avec toi sur nos routes humaines.

Cette démarche est aussi une confiance à faire dans ces relations nouvelles que nous tissons chaque jour.

Jésus, nous ne pouvons oublier que nous sommes encore très proches de ton passage : Cette Pâques où, traversant la mort, tu te dévoiles à nous dans ton relèvement.

Tes compagnons sont encore étonnés de ces rencontres successives avec toi, le VIVANT, le Premier Relevé.

Rien n'a changé en toi, ton ETRE est toujours le même. Le vêtement nouveau rend plus difficile la reconnaissance.

Pour te "voir", il importe de s'engager sur le chemin de la confiance donnée.

Et c'est alors que nous pouvons devenir des témoins à l'écoute de ta Parole qui termine cette rencontre : "C'est bien ce qui était annoncé par l'Écriture : les souffrances du Messie, sa résurrection d'entre les morts le troisième jour, et la conversion proclamée en son nom pour le pardon des péchés à toutes les nations, en commençant par Jérusalem.

C'est vous qui en êtes les témoins."

Tes souffrances deviennent celles de chacun,

Ton relèvement est aussi celui de ceux et celles qui sont tombés.

Le retournement proclamé, pour accueillir ton amour, n'est pas un domaine réservé. Il est ouvert à tous ceux dont les actions sont parfois détournées du partage.

Désormais, nous sommes les témoins d'une présence nouvelle : ta présence dévoile au cœur de chacun UN AMOUR reçu et un AMOUR à partager.

Emmaüs retour 8.png

Michel GUERRE le 20 avril 2017

 



20/04/2017
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi