Espace pour mieux Chercher

MON BILLET DE CE JOUR ADRESSE AUX JUNIORS ET AUX SENIORS EN CE 20 OCTOBRE 2016

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 12,49-53.

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Je suis venu apporter un feu sur la terre, et comme je voudrais qu’il soit déjà allumé !
Je dois recevoir un baptême, et quelle angoisse est la mienne jusqu’à ce qu’il soit accompli !

Pensez-vous que je sois venu mettre la paix sur la terre ? Non, je vous le dis, mais bien plutôt la division.

Car désormais cinq personnes de la même famille seront divisées : trois contre deux et deux contre trois ; ils se diviseront : le père contre le fils et le fils contre le père, la mère contre la fille et la fille contre la mère, la belle-mère contre la belle-fille et la belle-fille contre la belle-mère. »

Feu sur la terre 21.jpg
                       

"Vivre le feu de ton Amour comme un baptême qui devra s'accomplir"

Seigneur Jésus, ce feu que tu es venu apporter sur la terre, tu n'as qu'un désir, c'est qu'il soit allumé pour t'accomplir dans le Baptême à recevoir.

Seigneur, tu n'as pas l'habitude d'utiliser un langage aussi rude ! Mais peut-être que nous n'attendons de toi que des consolations dites avec douceur.

Lorsque tu parles ainsi, ce que tu veux nous dire revêt une grande importance.

Ton langage aujourd'hui nous parvient en deux temps :

- l'importance du feu apporté sur la terre et le désir intense qu'il soit déjà allumé, sachant que cela ne peut se faire que dans ce baptême, ce passage par la mort pour s'accomplir sur un avenir d'Amour.

Tu n'as pas choisi cette mort infâme, mais tu sais bien qu'il te faut passer par la croix pour embraser le monde dans un feu qui ne s'éteindra jamais. C'est le feu de l'Amour, la flamme de Pentecôte qui, depuis ce jour-là, s'étendra à tous les hommes, leur permettant de se comprendre chacun dans sa propre langue, la langue de l'Amour.

- L'importance de la Paix qui est si différente de celle que nous désirons.

La paix que tu apportes est semblable à un glaive qui tranche et qui enlève à jamais ce qui engendre en nous la pourriture.

Ta Parole est vérité et fait la vérité en mettant au grand jour nos propres divisions. Ta Parole, quand elle n'est pas reçue, divise les familles, les communautés religieuses, des sociétés entières. Impossible d'énumérer les conflits entretenus, même au sein de ton Eglise, à cause de ta Parole qui a été mal reçue. Il suffit de regarder le monde pour découvrir les divisions. Là où des murs se dressent, il n'y a plus de ponts. ce n'est pas ta Parole qui est Source de ces déchirures, elle ne fait que dévoiler au grand jour ce qui détruit le monde au lieu de recevoir l'amour que tu es venu apporter pour rétablir la paix.

Mais ta Parole n'engendre pas la Paix, car elle oblige à entendre la vérité d'un nettoyage à faire pour que naisse ou renaisse un amour souvent brisé dans notre famille humaine : "Trois contre deux et deux contre trois. Le père contre le fils et le fils contre le père, la mère contre la fille et la fille contre la mère, la belle-mère contre la belle-fille et la belle-fille contre la belle-mère."

Tout devient division si nous sommes incapables de réconciliation.

Mais quand elle est bien reçue, ta Parole sépare et ne divise plus. En séparant, elle fait œuvre de recréation dans une véritable réconciliation.

Aurons-nous le courage de nous laisser brûler du feu de ton Amour ? Aurons-nous cette audace d'accueillir ta Parole comme un glaive qui tranche pour enlever ce qui empêche les vraies rencontres ?

Ce feu est celui de l'Amour ! Invitation à vivre pleinement l'indissolubilité de l'Amour. Mais pour cela, il nous faut aussi passer par ce Baptême, passage de la mort à la vie, ici et maintenant.

Nous pouvons relire les paroles de ce très beau chant de César GEOFFFRAY, une salutation pour ces jours à venir.

"O vous tous, gens de la terre qui cheminez si douloureusement.

Ayez d'abord la charité, aimez-vous les uns les autres,

Consolez-vous les uns les autres,

Soutenez-vous les uns les autres.

Fût-on brûlé d'amour à en mourir,

On n'aime pas encore assez,

On n'aime jamais assez.

L'Amour est tout qui est Dieu même."

 

Sans toi, Seigneur, nous ne pouvons rien faire si tu n'allumes pas ton feu d'amour en notre terre intérieure.

Michel GUERRE le 20 octobre 2016

Feu sur la terre 22.jpg



20/10/2016
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi