Espace pour mieux Chercher

MON BILLET DE CE JOUR ADRESSE AUX JUNIORS ET AUX SENIORS EN CE 21 FEVRIER 2017

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 9,30-37.

En ce temps-là, Jésus traversait la Galilée avec ses disciples, et il ne voulait pas qu’on le sache, car il enseignait ses disciples en leur disant : « Le Fils de l’homme est livré aux mains des hommes ; ils le tueront et, trois jours après sa mort, il ressuscitera. »

Mais les disciples ne comprenaient pas ces paroles et ils avaient peur de l’interroger.
Ils arrivèrent à Capharnaüm, et, une fois à la maison, Jésus leur demanda : « De quoi discutiez-vous en chemin ? » Ils se taisaient, car, en chemin, ils avaient discuté entre eux pour savoir qui était le plus grand.
S’étant assis, Jésus appela les Douze et leur dit : « Si quelqu’un veut être le premier, qu’il soit le dernier de tous et le serviteur de tous. »
Prenant alors un enfant, il le plaça au milieu d’eux, l’embrassa, et leur dit : « Quiconque accueille en mon nom un enfant comme celui-ci, c’est moi qu’il accueille. Et celui qui m’accueille, ce n’est pas moi qu’il accueille, mais Celui qui m’a envoyé. »

Jésus et les enfants 2016 9.jpg
                       

Préalable à l'Evangile de ce jour.

Seigneur Jésus, tu reviens de la Montagne de la Transfiguration.

Tu sembles vouloir te déplacer incognito afin de pouvoir consacrer de ton temps pour instruire tes disciples.

C'est pour eux que tu fais la seconde annonce de ta Passion et de ta Résurrection.

Mais ils ne comprennent pas et manifestent leur crainte de t'interroger.

Arrivés à Capharnaüm, ville de tous les désordres, et qui veut dire que c'est la demeure de Pierre, c'est toi qui leur demande de quoi ils parlaient en chemin.

Mais tu n'obtiens aucune réponse de leur part, car ils avaient discuté pour savoir qui était le plus grand.

Alors, Seigneur Jésus, tu te mets à les enseigner. Et tu leur déclare que pour être le premier, il faut devenir le serviteur de tous.

C'est alors que tu places un enfant au milieu d'eux. Et en l'embrassant, tu déclares qu'accueillir un enfant en ton nom, c'est t'accueillir et accueillir Celui qui t'a envoyé.

Jésus et les enfants 12.jpg

Une relecture de l'Evangile pour nous aujourd'hui.

"Ne faisons pas les enfants, mais acceptons l'enfant qui est au milieu de nous"

Jésus, tu fais le grand passage dans cet espace de toutes les rencontres. Tu le fais avec nous, car tu veux nous montrer qu'on ne peut te rencontrer qu'en rencontrant les autres. Mais c'est avec discrétion que tu te confies à chacun d'entre nous, en nous parlant de la manière dont tu seras livré aux mains des hommes ; ils te tueront, et dans une étroite relation, manifestée par le chiffre trois, tu seras "Relevé".

Qu'il nous est difficile de comprendre une telle démarche qui nous prive de toi.

Pourtant, chaque jour, dans le monde, des hommes, des femmes et des enfants sont livrés en proclamant ton nom, et ils sont mis à mort. Ton serviteur, le Pape François, nous le rappelle souvent.

Mais notre peur est grande et nous discutons entre nous, sans vouloir entendre et comprendre tes paroles. Nous faisons les enfants gâtés qui ne veulent pas connaître la souffrance.

Chez nous, tout est désordre, et ce n'est qu'une fois entrés en notre demeure intérieure que tu nous demandes de quoi nous discutions sur le chemin de notre vie.

Comme des enfants qui ont fait une bêtise, nous nous cachons et ne te disons rien ; car nous parlions entre nous pour savoir qui serait le plus grand dans la vie, qui serait le premier à réussir, quitte à écraser les autres, les prenant pour appui afin de monter plus haut.

Nous connaissons tellement ces manières de faire, chez nous et chez les autres, qu'il n'est même pas nécessaire de te faire un dessin pour que tu comprennes nos enfantillages. Ils deviennent dangereux quand ils mettent les autres en danger.

Prenant le temps de t'asseoir, tu nous rassembles autour de toi, car tu as tout compris de notre manège enfantin.

Et ta Parole résonne pour nous indiquer la voie du vrai comportement : "Si quelqu’un veut être le premier, qu’il soit le dernier de tous et le serviteur de tous."

Voilà le vrai, le seul chemin que tu nous invites à prendre pour être le premier. Il nous faut, comme toi, revêtir le tablier de service, et devenir le serviteur de tous.

Nous avons bien du mal à prendre ce chemin là, car il nous faut nous mettre à genoux devant les autres et reconnaître en chacun une personne à aimer.

Pour nous aider à prendre ce chemin, tu nous rappelles que nous sommes habités par cet enfant que nous sommes, et que nous devons cesser nos enfantillages. Tu nous prends chaque jour dans tes bras pour nous signifier ton amour. Et dans le même temps, tu nous rappelles qu'en laissant grandir cet enfant, en l'accueillant avec respect, c'es toi, Jésus, que nous accueillons. En accueillant les autres ainsi, c'est ton Père, Source de tout amour, que nous accueillons aussi.

Cessons nos caprices d'enfants, et accueillons l'enfant qui grandit en chacun d'entre nous. Et nous reconnaîtrons que tu es né de Dieu et que nous sommes en Lui.

Michel GUERRE le 21 février 2017

Jésus et les enfants 2016 12.jpg



21/02/2017
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi