Espace pour mieux Chercher

MON BILLET DE CE JOUR ADRESSE AUX JUNIORS ET AUX SENIORS EN CE 22 AVRIL 2017

Salutation préalable :

Bonjour amis et amies du quotidien de Dieu, du quotidien de l'Homme. Demain, l’Eglise célèbre le Dimanche de la Divine Miséricorde. Cette année, le dimanche de la miséricorde prend une dimension toute particulière, car il s’agit d’un temps fort durant le Jubilé Extraordinaire de la miséricorde voulu par le Pape François, et qui a débuté le 8 décembre dernier par l’ouverture des portes saintes.

Durant l’Année de la Miséricorde, il nous est donné la grâce de prendre conscience que nous sommes tous aimés dans la mort et la résurrection du Christ et que cette grâce est la paix qui nous est donnée par le Christ ressuscité.

« Heureux ceux qui croient sans avoir vu » : cette béatitude est pour nous ; alors le cœur et les yeux ouverts, nous verrons les signes que Jésus fait pour chacun et chacune d'entre nous.

C'est ce que je vous souhaite de vivre dans le dimanche de la Miséricorde que nous célèbrerons demain.

Je vous reste fidèle en amitié et vous remercie de tous les échanges entre ceux et celles qui le désirent.

Michel GUERRE le 22 avril 2017

Michel.jpg
                       

« Allez dans le monde entier. Proclamez l’Évangile »

Nous lisons l'Evangile de ce samedi dans l'octave de Pâques. C'est une mission à vivre, c'est une mission à faire en permettant à Dieu qu'il s'encorde à notre misère.

 

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 16,9-15.

Ressuscité le matin, le premier jour de la semaine, Jésus apparut d’abord à Marie Madeleine, de laquelle il avait expulsé sept démons.

Celle-ci partit annoncer la nouvelle à ceux qui, ayant vécu avec lui, s’affligeaient et pleuraient.

Quand ils entendirent que Jésus était vivant et qu’elle l’avait vu, ils refusèrent de croire.

Après cela, il se manifesta sous un autre aspect à deux d’entre eux qui étaient en chemin pour aller à la campagne.
Ceux-ci revinrent l’annoncer aux autres, qui ne les crurent pas non plus.

Enfin, il se manifesta aux Onze eux-mêmes pendant qu’ils étaient à table : il leur reprocha leur manque de foi et la dureté de leurs cœurs parce qu’ils n’avaient pas cru ceux qui l’avaient contemplé ressuscité.

Puis il leur dit : « Allez dans le monde entier. Proclamez l’Évangile à toute la création. »

Resurrection et mission 2017 3.png

Relecture de l'Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 16,9-15.

 

"Quand s'ouvre un chemin de confiance dans notre incrédulité"

 

Seigneur Jésus, l'importance de cet évènement, celui de "ton passage" par la mort pour un Relèvement, justifie pleinement que nous soyons chaque jour au Premier Jour de la semaine.

Apparu en premier à Marie-Madeleine, celle-ci, n'écoutant que son cœur rempli d'amour pour toi, part annoncer la nouvelle à ceux qui ont marché avec toi. Ils sont affligés et pleurent amèrement, refusant d'accueillir les paroles de celle dont la réputation n'était pas bonne.

De la même manière, il nous arrive de juger une personne sur ce qu'elle a fait, lui refusant le droit d'être autre que ce que nous savons.

Seigneur, tu ne te décourages pas devant cette surdité consentie dans ce témoignage donné.

Sur le chemin qui mène vers un village, tu te dévoiles autrement à deux hommes qui s'entretiennent tristement sur l'évènement de ta mort.

Et te reconnaissant, ils partent eux-mêmes annoncer la nouvelle aux autres rassemblés : l'attitude est la même, ils refusent de croire.

Quand le cœur est fermé, rongé par la tristesse, nous ne sommes pas prêts à entendre autre chose que le chagrin ressassé.

Tu ne te lasses jamais d'aimer et tu le fais savoir dans une pédagogie qui t'est bien familière. Tu te manifestes aux "Onze" alors qu'ils sont à table. Et tu ne manques pas de leur faire un reproche sur leur manque de confiance et la dureté de leur cœur à l'égard de celles et de ceux qui avaient témoigné qu'ils t'avaient contemplé ressuscité.

Seigneur Jésus, quand nous perdons la confiance et restons enfermés sur nous-mêmes pour mieux pleurer sur nos chagrins, nous devenons incapables d'entendre la Parole de témoins, y compris les plus proches.

Tu ne te prives pas de nous faire remarquer nos manques de confiance et notre cœur de pierre qui refuse de croire ceux qui te reconnaissent comme le "Premier Relevé".

Le remède donné à cette absence de confiance n'est plus dans le raisonnement, il ne devient efficace que dans l'action : "Allez dans le monde entier. Proclamez l'Evangile à toute la création."

C'est en marchant que l'on apprend à marcher, c'est en faisant confiance qu'on retrouve la confiance perdue, c'est en proclamant l'Evangile qu'on s'évangélise soi-même.

On peut marcher dans sa tête, on peut marcher dans son cœur. Le "Souffle de ton Esprit" nous ouvre le chemin d'une prière active qui devient proclamation de ta Bonne Nouvelle à toute la création.

 

Prions maintenant avec ce Psaume 118(117),1.14-15ab.16-18.19-21. Revisité par Michel GUERRE :

 

Nous te disons Merci, Seigneur, car tu es bon pour nous

Et nous savons désormais que ton Amour est Eternel.

Oui, nous le chantons de tout notre cœur :

Ton Amour est éternel, Eternel est ton Amour !

 

Notre force est dans notre chant, c'est toi, Seigneur.

Tu es pour chacun de nous une salutation de bienfaits.

Nos clameurs de joie chantent ta victoire sur la mort.

Nos maisons résonnent avec ce chant qui nous rend forts.

 

Seigneur, tes bras s'encordent à nos misères

Et nous libèrent de la mort.

Car tes bras, seigneur, sont aussi forts

Que ceux d'une Mère qui aime ses enfants.

Nous ne pouvons plus mourir désormais,

Et nous annoncerons tes œuvres, Seigneur.

Tu frappes, Seigneur, à notre porte.

Tu veux nous arracher à la mort.

 

Tu nous invites à ouvrir tes portes, Seigneur,

Afin que nous entrions chez toi pour te dire notre merci.

"La voici, ta porte, Seigneur, par laquelle nous pouvons entrer.
Nous te remercions, car tu nous as exaucés.

Michel GUERRE le 22 avril 2017

Resurrection et mission 2017 9.jpg



22/04/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi