Espace pour mieux Chercher

MON BILLET DE CE JOUR ADRESSE AUX JUNIORS ET AUX SENIORS EN CE 24 DECEMBRE 2016

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 1, 67-79

En ce temps-là, à la naissance de Jean Baptiste, Zacharie, son père, fut rempli d’Esprit Saint et prononça ces paroles prophétiques : « Béni soit le Seigneur, le Dieu d’Israël,
qui visite et rachète son peuple.

Il a fait surgir la force qui nous sauve dans la maison de David, son serviteur, comme il l’avait dit par la bouche des saints, par ses prophètes, depuis les temps anciens. Salut qui nous arrache à l’ennemi, à la main de tous nos oppresseurs, amour qu’il montre envers nos pères, mémoire de son alliance sainte ;
serment juré à notre père Abraham de nous rendre sans crainte, afin que, délivrés de la main des ennemis, nous le servions dans la justice et la sainteté, en sa présence, tout au long de nos jours.

Toi aussi, petit enfant, tu seras appelé prophète du Très-Haut ;
tu marcheras devant, à la face du Seigneur, et tu prépareras ses chemins, pour donner à son peuple de connaître le salut
par la rémission de ses péchés, grâce à la tendresse, à l’amour de notre Dieu, quand nous visite l’astre d’en haut,
pour illuminer ceux qui habitent les ténèbres et l’ombre de la mort, pour conduire nos pas au chemin de la paix. »

Cantique de Zacharie 7.gif
                       

"Le chant de Zacharie devient notre remerciement"

En ce jour qui précède la célébration de ta Naissance au monde des hommes, Seigneur, nous te louons avec Zacharie pour te dire Merci.

Seigneur Jésus, le Père de Jean-Baptiste, est ébloui devant l'enfant qui lui a été donné. Nous entendons ce chant de joie qui inonde ses parents. C'est un Prophète qui vient parmi nous pour préparer ta venue en cette nuit de ta Nativité.

Ta mère, marie, avait proclamé sa reconnaissance dans le beau chant du "magnificat", après avoir entendu la louange de ta cousine Elisabeth, qui s'adressant à ta Mère, Marie, lui disait : "Bienheureuse toi qui a cru".

La confiance de ta Mère, Marie, contraste avec le doute de Zacharie. Comme chacun de nous, quand la confiance n'y est pas, Zacharie s'est enfermé en lui-­même. C'est ce qui nous arrive lorsque nous ne nous ouvrons pas à la Parole de Dieu. Prisonniers de notre doute, nous devenons incapables de parler Dieu.

Mais, Dieu, tu prends notre misère à cœur, car tu réalises toujours ce que tu as dit par ce que tu fais. Et c'est alors que devant tant de prévenance, nous retrouvons la Parole pour te dire notre merci.

Comme Zacharie, nous savons bien que c'est dans notre pauvreté, le vide de notre cœur, que ta promesse prend corps en chacun de nous.

C'est l'Esprit Saint qui est la source de ce don gratuit. C'est toujours lui qui inspire notre émerveillement devant tes bienfaits, car tu es Dieu.

Le chant de Zacharie, comme le nôtre, est une louange en faveur de ton Peuple, Seigneur, avant de devenir une mission annoncée pour ton Fils Jésus.

C'est lui qui nous fait passer de la nuit à la lumière que nous célèbrerons dans la Nativité.

Nous croyons en toi, Notre Seigneur et Notre Dieu, car tu n'es jamais infidèle à ta promesse de nous aimer.

Il arrive que nous nous séparions de toi par nos cibles manquées et nous en ressentons la blessure.

C'est pourquoi notre espérance s'appuie sur ta fidélité.

Nous ressentons les bienfaits du Chant de Zacharie, comme nous avons reçu les bienfaits du "Magnificat".

Nous te disons merci avant de faire mémoire de la venue au monde de ton Fils bien-aimé.

Michel GUERRE le 24 décembre 2016

Cantique de Zacharie 8.jpg



24/12/2016
9 Poster un commentaire

A découvrir aussi