Espace pour mieux Chercher

MON BILLET DE CE JOUR ADRESSE AUX JUNIORS ET AUX SENIORS EN CE 25 AVRIL 2017

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 16,15-20.

En ce temps-là, Jésus ressuscité se manifesta aux onze Apôtres et leur dit : « Allez dans le monde entier. Proclamez l’Évangile à toute la création. Celui qui croira et sera baptisé sera sauvé ; celui qui refusera de croire sera condamné.

Voici les signes qui accompagneront ceux qui deviendront croyants : en mon nom, ils expulseront les démons ; ils parleront en langues nouvelles ; ils prendront des serpents dans leurs mains et, s’ils boivent un poison mortel, il ne leur fera pas de mal ; ils imposeront les mains aux malades, et les malades s’en trouveront bien. »

Le Seigneur Jésus, après leur avoir parlé, fut enlevé au ciel et s’assit à la droite de Dieu.

Quant à eux, ils s’en allèrent proclamer partout l’Évangile. Le Seigneur travaillait avec eux et confirmait la Parole par les signes qui l’accompagnaient.

Fête de Saint Marc 2017 4.jpg
                       

Prologue à la relecture de l'Evangile de ce jour.

Seigneur Jésus, ton Evangéliste Saint Marc, dont nous célébrons la fête en ce jour, est le plus court. Il va droit au but et, dans sa simplicité, il souligne l’urgence de nous laisser saisir par la foi et d’annoncer la Bonne Nouvelle. La finale – lue aujourd’hui – ne fait pas exception. La confiance en toi, Christ et Seigneur, l’annonce de la Bonne Nouvelle, les actes et les signes qui nous accompagnent, forment une unité résumant la vie des baptisés que nous sommes peut-être.

Nul n'a le droit de se servir des Chrétiens pour une cause personnelle. Ce serait faire injure à tes Paroles et à la confiance que tu nous donnes.

Seigneur,tous les récits qui portent sur ta Résurrection sont traversés par cette question de ta « présence» parmi nous.

Que nous la reconnaissions ou pas, tu marches avec chacun de nous. Tu te fais proche, tu adoptes les gestes de notre quotidien ou tu disparais à nos yeux.

Avec Marc, ton Evangéliste, nous faisons l’expérience que tu es avec nous et avec tous ceux qui croient en Toi, sans te prendre pour otage. Agir en ton Nom, Seigneur, revient à lutter contre toutes les formes du mal, symbolisées ici par les démons, les serpents, les poisons, la maladie, dont, toi, Seigneur, le Premier relevé d'entre les morts, tu es sorti victorieux.

En nous engageant ainsi, nous prolongeons ton œuvre de Ressuscité et nous prenons part à ta présence qui a du poids dans notre vie. Baptisés, nous ne pouvons agir en notre nom.  Nous agissons poussés par la confiance qui saisit notre cœur et le transforme. Nous sommes conscients que c'est toi, Seigneur, qui opère en chacun de nous. Ce que nous sommes incapables d’accomplir seuls, quand nous faisons confiance à ta présence, nous devenons capables de le vivre en même temps que toi.

Fête de Saint Marc 2017 2.png

"Un dévoilement qui est une annonce de la Bonne Nouvelle à faire à toute la création"

 

Seigneur Jésus, avant d'annoncer ta Bonne Nouvelle à toute la création, il nous faut devenir des "croyants" "des personnes qui font confiance à des témoins qui ont "vu et entendu" ta présence et ta Parole, quand tu t'es dévoilé comme le "Ressuscité".

Il est impossible d'annoncer ce que nous ne croyons pas ! C'est pourquoi aujourd'hui tu nous demandes cette confiance qui fait de notre vie une plongée dans la mort pour surgir à la vie dans ce que tu nommes "le Baptême".

Si nous refusons la confiance, nous serons invités à refaire un chemin pour sortir des ténèbres de la mort, cet espace où la communication devient inexistante et les relations inconsistantes.

La confiance accordée, en devenant "croyants", développe en chacun de nous des signes insoupçonnés : En ton Nom, nous pouvons mettre à l'écart tout ce qui empêche notre accomplissement dans nos relations. Nous parlons un langage qui est compris des autres parce que ta Parole est la langue du "Ya", la langue du feu qui nous permet de "parler Dieu".

Nous prenons dans nos mains ce qu'il y de plus "rusé" dans certaines paroles et nous l'apprivoisons. Et si, par insouciance, nous buvons des paroles mortelles infligées par les autres, ou rentrées en nous-mêmes, elles ne nous entament pas dans nos fibres humaines et ne ferment pas la porte à ceux et celles qui veulent nous rencontrer.

Imposant les mains aux malades, ceux et celles qui souffrent d'être isolés, ils sont apaisés par ce geste de tendresse.

C'est alors seulement que nous comprenons que ton "élévation" au Très-Haut de l'Amour de Ton Père, devient présence universelle pour tous les hommes.

En proclamant cette "Bonne nouvelle" à toute la création, nous prenons conscience que tu es avec nous autrement, confirmant ta Parole par les signes évoqués précédemment.

Seigneur Jésus, merci de nous accompagner dans notre confiance donnée.

Fête de Saint Marc 2107 1.jpg

Nous prions avec le Psaume 89(88),2-3.6-7.16-17, revisité par Michel GUERRE

 

Ton Amour, Seigneur, je le chante pour toujours.

J'annonce à tous les hommes ta fidélité sans fin.

Je le proclame : ton Amour n'est pas éphémère, il est infini.
Ta fidélité se vit dans nos relations avec toi et avec les autres.


Nous te remercions pour cette merveille dans notre vie et

Celle de tous ceux et celles qui croient en toi.

Nul d'entre nous n'est comparable à toi, Seigneur,

Et pourtant tu nous fais prendre le chemin de ta ressemblance.

 

Nous sommes heureux de chanter pour ton Nom, Seigneur.

Nous marchons en présence de toi, éclairés par ta Lumière.

Nous te disons chaque jour notre joie et nous la dansons.

Nous sommes fiers de ta présence parmi nous.


Michel GUERRE le 25 avril 2017

Fête de Saint Marc 2017 5.jpg



25/04/2017
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi