Espace pour mieux Chercher

MON BILLET DE CE JOUR ADRESSE AUX JUNIORS ET AUX SENIORS EN CE 26 OCTOBRE 2016

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 13,22-30.

En ce temps-là, tandis qu’il faisait route vers Jérusalem, Jésus traversait villes et villages en enseignant.

Quelqu’un lui demanda : « Seigneur, n’y a-t-il que peu de gens qui soient sauvés ? » Jésus leur dit : « Efforcez-vous d’entrer par la porte étroite, car, je vous le déclare, beaucoup chercheront à entrer et n’y parviendront pas.

Lorsque le maître de maison se sera levé pour fermer la porte, si vous, du dehors, vous vous mettez à frapper à la porte, en disant : “Seigneur, ouvre-nous”, il vous répondra : “Je ne sais pas d’où vous êtes.”

Alors vous vous mettrez à dire : “Nous avons mangé et bu en ta présence, et tu as enseigné sur nos places.”

Il vous répondra : “Je ne sais pas d’où vous êtes. Éloignez-vous de moi, vous tous qui commettez l’injustice.”

Là, il y aura des pleurs et des grincements de dents, quand vous verrez Abraham, Isaac et Jacob, et tous les prophètes dans le royaume de Dieu, et que vous-mêmes, vous serez jetés dehors.

Alors on viendra de l’orient et de l’occident, du nord et du midi, prendre place au festin dans le royaume de Dieu.

Oui, il y a des derniers qui seront premiers, et des premiers qui seront derniers. »

Porte étroite 2015 3.jpg
                       

"Entrer par la Porte Etroite dans ce Royaume de relations"

Seigneur Jésus, tu marches vers Jérusalem, appelée la "Ville de la Paix", elle qui sera l'objet de bien des conflits, source de violences et de meurtres.

Tu es en marche vers cette Ville Sainte dans laquelle devraient se tisser les plus belles relations. Ville Eternelle où tu vas vivre ce moment du "PASSAGE", célébrant ce dernier repas avec tes compagnons, avant d'aller jusqu'au bout de la "croisée des chemins". Opérant ce "passage" par la mort avant d'entrer en ton "Relèvement", tu le vis désormais en chacun de nous, dans nos espaces de vie, espaces de nos relations où tu délivres La Parole, toi "LE VERBE DE DIEU".

La peur de ne pas être sauvés peut encore nous habiter, habitués que nous sommes à imaginer ton Père comme Celui qui juge et qui condamne. C'est sans doute la raison pour laquelle, quelqu'un, -peut-être moi, peut-être nous-, pose ainsi la question : "Seigneur, n'y aura-t-il que peu de gens à être sauvés ?" Question portée dans le scrupule engendré par un enseignement mal compris ? Image déformée d'un Père qui punit et qui juge ? Non, Jésus, ce n'est pas le visage que tu nous donnes de ton Père. Par toi, "il s'encorde à notre misère", il est "miséricordieux" d'un Amour qui se donne et pardonne.

Mais il est vrai que parfois tes paroles nous déconcertent, effaçant cette image d'un Dieu qui aime et qui se donne par-dessus tout.

Alors, tu nous invites à l'effort de vivre en liberté en prenant, si nous le voulons, le chemin qui conduit à "l'étroite porte" de l'Amour qui se donne. Nous pouvons entrer ou ne pas entrer, sachant que notre décision nous permet d'être dedans ou dehors. Ton exigence demande aussi la nôtre : apprendre à se prononcer pour toi ou sans toi. Si nous ne marchons pas avec toi vers Jérusalem, nous ne sommes pas jugés par ton Père : Nous nous jugeons nous-mêmes, nous excluant de son Amour en nous tenant dehors, sur le pas de ta Porte.

Porte étroite 12.jpg

Ton Père, visage de Dieu que tu nous dévoiles, n'opère pas une sélection en cette humanité. Et toi, Jésus, tu nous renvoies à nous-mêmes : entrer ou ne pas entrer dans cet Amour donné de toute éternité, tel est notre problème !

Seigneur, comment faut-il s'y prendre, puisque tu nous dis que "beaucoup chercheront à entrer et ne le pourront pas ?" Ecoutons ta réponse et entendons tes paroles qui dévoilent un chemin. Il convient de ne pas se tromper dans la destination choisie pour ouvrir cette "PORTE ETROITE".

Ainsi, nous nous trompons en faisant valoir que nous sommes de ta famille sans y participer dans nos comportements. Nous nous trompons encore en mettant en valeur nos droits d'être reconnus de toi pour avoir mangé et bu en ta présence. Nous faisons fausse route si, partageant l'Eucharistie, nous ne partageons pas la vie de nos frères et sœurs en humanité. Nous faisons encore fausse route en recevant le pardon sans le donner à notre tour. Et nous restons dehors si, croyant faire Eglise, nous ne faisons pas Corps avec toi et les autres, alors que tu fais Corps avec nous en te donnant par amour.

Le vrai chemin pour entrer par cette "porte étroite", c'est la confiance en toi, celle qui nous fait marcher vers ton Relèvement qui devient aussi le nôtre, ici et maintenant.

Et quand nous ne prenons pas ce chemin de confiance, nous entendons alors ta réponse donnée sur les fausses routes prises : "Je ne sais pas d'où vous êtes. Eloignez-vous de moi, vous tous qui faites le mal."  Peut-être faut-il entendre et traduire ce que tu veux nous dire : "Je ne sais pas où vous en êtes sur vos propres chemins. Eloignez-vous de moi, prenez de la distance afin de retrouver le chemin que "JE SUIS ! "

La question n'est donc pas celle d'un "après" dans "le ciel", "l'enfer" ou "le purgatoire". La vraie question est celle de "l'aujourd'hui de Dieu" que tu nous dévoiles comme Amour. C'est aussi "l'aujourd'hui de chacun" qu'il nous faut apprendre à aimer "ici et maintenant".

Il n'est pas d'autre Porte que toi, Jésus ! Tu nous dis aujourd'hui : "Je suis le chemin, la vérité, la vie"."Efforcez-vous d'entrer par cette Porte Etroite !"

Merci, Seigneur, d'être cette "porte étroite" qui ouvre sur un Amour donné de toute éternité, à vivre chaque jour. Si nous ne prenons pas la décision d'entrer par cette "porte étroite", le risque est grand de "pleurer et de grincer des dents" sur un chemin qu'il nous faudra reprendre pour te trouver vraiment.

En effet, ceux qui paraissent loin de toi, mais qui aiment leurs frères, sont pourtant les plus proches et les plus nombreux aussi. Mais ceux qui paraissent si proches et qui sont loin des autres, tout en croyant être proches de toi, sont encore loin de toi : un chemin reste à faire, une pente à remonter pour entrer en AMOUR, Ton AMOUR aujourd'hui et demain. Alors seulement, nous pourrons partager le festin des relations où l'AMOUR EST PREMIER.

Michel GUERRE le 26 octobre 2016

PorteEtroite 1.jpg



26/10/2016
9 Poster un commentaire

A découvrir aussi