Espace pour mieux Chercher

MON BILLET DE CE JOUR ADRESSE AUX JUNIORS ET AUX SENIORS EN CE 3 DECEMBRE 2016

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 9,35-38.10,1.5a.6-8.

En ce temps-là, Jésus parcourait toutes les villes et tous les villages, enseignant dans leurs synagogues, proclamant l’Évangile du Royaume et guérissant toute maladie et toute infirmité.

Voyant les foules, Jésus fut saisi de compassion envers elles parce qu’elles étaient désemparées et abattues comme des brebis sans berger.
Il dit alors à ses disciples : « La moisson est abondante, mais les ouvriers sont peu nombreux. Priez donc le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers pour sa moisson. »

 Alors Jésus appela ses douze disciples et leur donna le pouvoir d’expulser les esprits impurs et de guérir toute maladie et toute infirmité.
Ces douze, Jésus les envoya en mission avec les instructions suivantes :

«Allez plutôt vers les brebis perdues de la maison d’Israël.
Sur votre route, proclamez que le royaume des Cieux est tout proche.
Guérissez les malades, ressuscitez les morts, purifiez les lépreux, expulsez les démons. Vous avez reçu gratuitement : donnez gratuitement. »

 Ouvriers pour la mission 6.jpg
                     

" Nous sommes tous appelés à la mission."

Jésus, en cette fête de Saint-François-Xavier, nous voici invités à relire ta Parole dans ton Evangéliste Saint Matthieu.

Soulignons les trois traits qui caractérisent ta mission et qui devient la nôtre : enseigner, proclamer la Bonne Nouvelle du Règne de Relations de ton Père et guérir toute maladie.

Ce que tu as fait, Seigneur Jésus, au cours de ta trop brève mission, tu nous demandes de le poursuivre aujourd'hui.

Tu nous demandes de continuer ta mission avec les mêmes traits caractéristiques que la tienne.

En nous acquittant de cette tâche qui est d'enseigner, de proclamer la bonne nouvelle du Règne de relations de ton Père, et de guérir toute maladie, nous représentons tous ceux et celles qui te feront confiance par la Bonne nouvelle de ton Evangile, salutation d'une vie en plénitude pour nous et pour tous ceux qui écouteront ta Parole et la mettront en pratique.

C'est ainsi que notre mission s'enracine dans la tienne. Elle ne nous appartient pas, mais il nous appartient de la dévoiler à tous nos frères et sœurs.

Quand tu nous ordonnes d'aller seulement vers les brebis perdues de ton peuple, c'est un entrainement pour apprendre à apprendre. Nous avons appris ce que tu nous demandes, mais il convient désormais de l'apprendre aux autres avec le cœur, et pas seulement en récitant une leçon par cœur.

Il faut du temps pour cela, car il convient d'intégrer que tu es le Premier Relevé d'entre les morts, le Ressuscité. C'est une conviction sans laquelle notre parole serait vaine. Car tu es avec nous jusqu'à la fin du monde.

Alors seulement, notre mission deviendra universelle et nous pourrons aller vers toutes les nations.

Seigneur, en regardant les foules devant nous, nous comprendrons comme toi qu'elles subissent la misère et la souffrance. Elles sont abattues et peinent sous le poids du fardeau. Tu as besoin, comme nous avons besoin d'avoir des ouvriers pour la mission abondante, mais les ouvriers sont peu nombreux. C'est pourquoi il est indispensable de prier pour que d'autres viennent nous aider. Cette démarche n'est pas magique, mais elle nous rappelle que nous tenons notre mission d'un autre.

C'est alors seulement que nous verrons se lever des personnes pour faire jaillir la lumière chez ceux et celles qui sont dans la nuit et permettre à chacun de retrouver l'espérance.

Les vrais pasteurs sont envoyés par ton Père et nous ne sommes pas propriétaires. Les moyens humains, sans la prière, sont futiles pour que des ouvriers rejoignent ta mission.

Ne croyons pas que notre prière pour les vocations soit un appel uniquement pour des vocations sacerdotales et religieuses.

Pour toi, Jésus, tous ceux et celles qui le désirent peuvent porter ton nom de Christ et se dévoiler comme chrétiens. Chacun de nous est missionnaire, et nous savons bien que les appels à la vie sacerdotale et religieuse sont entendus au cœur des chrétiens.

Seigneur Jésus, la vocation de chacun porte une mission particulière. Aucune ne ressemble à l'autre. C'est pourquoi, il nous faut être à l'écoute de ta voix pour discerner ce que tu nous demandes et respecter le chemin de chacun.

Nous sommes une Eglise dans laquelle les vocations sont différentes, mais nous devons participer à ta mission, sans être purement consommateurs de ce que font les autres.

Il y a de la place pour chacun afin de vivre ta mission d'enseigner, de dire  la Bonne Nouvelle, de venir en aide à ceux qui sont exclus ou vivent un isolement du fait de leur maladie.

Nous avons reçu gratuitement. Apprends-nous, Seigneur, à nous donner en toute gratuité.

Michel GUERRE le 3 décembre 2016

Ouvriers pour la mission 3.jpg



03/12/2016
9 Poster un commentaire

A découvrir aussi