Espace pour mieux Chercher

MON BILLET DE CE JOUR ADRESSE AUX JUNIORS ET AUX SENIORS EN CE 30 NOVEMBRE 2016

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 4,18-22.

En ce temps-là, comme Jésus marchait le long de la mer de Galilée, il vit deux frères, Simon, appelé Pierre, et son frère André, qui jetaient leurs filets dans la mer ; car c’étaient des pêcheurs.

Jésus leur dit : « Venez à ma suite, et je vous ferai pêcheurs d’hommes. »
Aussitôt, laissant leurs filets, ils le suivirent.

De là, il avança et il vit deux autres frères, Jacques, fils de Zébédée, et son frère Jean, qui étaient dans la barque avec leur père, en train de réparer leurs filets. Il les appela.

Aussitôt, laissant la barque et leur père, ils le suivirent.

Jésus appelle les premiers disciples 2.jpg
                       

"Appelés et convoqués"

Seigneur Jésus, aujourd'hui comme hier, tu poursuis ton chemin tout au long de notre vie. Il est frappant de voir que tu ne cesses de signifier ton appel à des personnes qui sont ensemble. Il est indispensable que l'une soit témoin de l'autre, et inversement. L'écoute de ton Appel à marcher avec toi se fait souvent de cette manière.

Ici, la précision est manifestée par le fait qu'il s'agit, dans tous les cas, de frères qui ensemble sont appelés. Frères de sang ou bien "Chercheurs de Dieu", tu n'appelles jamais des personnes qui ne savent rien faire.

Nous pouvons répondre à ton appel ou ne pas y répondre, mais cet appel n'est pas un domaine réservé à quelques uns. Nous sommes tous appelés, et cela par un autre que nous-mêmes.

Dans la Parole proposée en ce jour, cet Autre se signifie par toi, Seigneur Jésus. Mais cet Autre peut-être un frère, un ami, une toute autre personne. Ton appel n'est pas une intuition personnelle, il passe toujours par une rencontre.

Quand tu appelles, et que nous entendons, donnant une réponse pour marcher avec toi, tu nous transformes sans jamais ignorer ce que nous sommes dans la vie. Mais tu nous transformes et tu fais de nous des serviteurs ou servantes de nos frères et de nos sœurs. Cela suppose que nous quittions nos petites affaires afin de marcher avec toi sur les routes humaines pour aller à la rencontre des autres et les appeler à notre tour.

Seigneur Jésus, nous te disons "merci" pour cet Appel qu'il faut apprendre à discerner.

Jean-Paul II (2).jpg

Ton serviteur le Pape Jean-Paul II recommandait dix moyens pour cela. Il appartient à chacun d'en faire bon usage :

"Les dix conseils de ton serviteur le Pape Jean-Paul II relus par Michel GUERRE"

1. Ayons une Vie sacramentelle très régulière et fidèle dans le temps.

Rendons-nous présents à ton Eucharistie et faisons confiance dans nos cibles manquées par un acte dans lequel la culpabilité est écartée au profit d'un amour à recevoir de ta part.

2. Méditons Ta Parole et prions personnellement d'une manière quotidienne.

Une telle démarche est indispensable afin d'être à l'écoute de ce que tu nous dis par l'Evangile relu d'une manière nouvelle, parce que ta Parole n'est jamais figée. Nous devons aussi acquérir les dispositions pour être à l'écoute de nos frères et de nos sœurs.

3. Faisons-nous accompagner par un autre chercheur, d'une manière fréquente.

Il ne s'agit en rien d'entendre une leçon de morale, mais d'avoir un ami, un frère ou une sœur qui, ainés dans la foi, peuvent nous aider à discerner le chemin qu'il faut prendre.

4. Lisons la Parole de Dieu.

Ce conseil rejoint la méditation de la Parole. Seigneur. Tu nous parles souvent au détour d'un verset biblique. Ta Parole prend vie pour chacun et chacune d'entre nous. Oui, la rencontre est réelle avec toi, et tu nourris notre amour pour toi et pour les autres.

5. Acceptons de nous former d'une manière intelligente.

Seigneur, te rencontrer comme un ami, donne souvent soif d’une formation dans laquelle on nous apprend à apprendre. Evitons le "par cœur" afin de mieux te connaître par le cœur. Apprenons à t'aimer et à aimer les autres en transmettant ta Parole de vie.

6. Donnons de notre temps.

Tout cela doit se faire par un service gratuit de nos frères et de nos sœurs, en ton Eglise, seigneur, que tu veux ouverte à tous, et pas simplement à ceux et celles qui sont en règle avec les lois en vigueur.

7. Ayons une vie cohérente.

Prenons notre vie en mains et restons libres, comme toi, Seigneur, vis-à-vis de l’opinion du monde. Libre, tu passais au milieu de ceux qui te critiquaient.

8. Prenons le temps de faire retraite.

Faire comme toi, Seigneur, rechercher le silence et partir au "désert" pour écouter ce que ton Père met dans notre cœur.

9. Rejoignons d’autres chercheurs de Dieu.

Il est indispensable de nous mettre à plusieurs pour partager et pour nous mettre au service de ceux et celles qui sont à la périphérie. C'est la raison pour laquelle tu appelles d'autres compagnons pour marcher avec toi, Seigneur.

10. Demandons l’aide de Marie la Transparente.

Elle fut la première, entre toutes les femmes, à ne jamais renier le "oui" donné en disant : "Je suis la servante du Seigneur, qu'il me soit fait selon sa Parole."

 

Seigneur Jésus, tu nous appelles aujourd'hui comme hier. Si nous avons compris ton appel, nous pouvons y répondre et marcher avec toi.

Michel GUERRE le 30 novembre 2016

Jésus appelle les premiers disciples 4.jpg

 



30/11/2016
10 Poster un commentaire

A découvrir aussi