Espace pour mieux Chercher

MON BILLET DE CE JOUR ADRESSE AUX JUNIORS ET AUX SENIORS EN CE 4 JANVIER 2017

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 1,35-42.

En ce temps-là, Jean le Baptiste se trouvait avec deux de ses disciples.
Posant son regard sur Jésus qui allait et venait, il dit : « Voici l’Agneau de Dieu. »

Les deux disciples entendirent ce qu’il disait, et ils suivirent Jésus.
Se retournant, Jésus vit qu’ils le suivaient, et leur dit : « Que cherchez-vous ? » Ils lui répondirent : « Rabbi – ce qui veut dire : Maître –, où demeures-tu ? »

Il leur dit : « Venez, et vous verrez. » Ils allèrent donc, ils virent où il demeurait, et ils restèrent auprès de lui ce jour-là. C’était vers la dixième heure (environ quatre heures de l’après-midi).
André, le frère de Simon-Pierre, était l’un des deux disciples qui avaient entendu la parole de Jean et qui avaient suivi Jésus.
Il trouve d’abord Simon, son propre frère, et lui dit : « Nous avons trouvé le Messie » – ce qui veut dire : Christ.
André amena son frère à Jésus. Jésus posa son regard sur lui et dit : « Tu es Simon, fils de Jean ; tu t’appelleras Képhas » – ce qui veut dire : Pierre.

Appel des premiers disciples 1.jpg
                       

"Appelés"

En cet aujourd'hui de Dieu et aujourd'hui de l'homme, nous sommes deux compagnons de Jean-Baptiste à nous trouver avec lui.

C'est alors qu'il porte son regard sur toi, Jésus, qui va et vient dans le jardin des hommes. Et il te nomme en disant "Voici l'Agneau de Dieu". Ce terme t'est donné, car tu représentes tous les peuples que tu as pour mission de rassembler afin de traverser la mort. Nous sommes de ces peuples quelle que soit l'époque à laquelle nous vivons.

Entendant la parole de Jean-Baptiste, nous sommes deux à marcher avec toi.

Tous ceux et toutes celles qui écoutent et entendent l'appel ont besoin d'un autre pour servir de témoin. Et il arrive que cette personne soit à l'écoute et entende aussi la Parole.

C'est alors, Jésus, que tu te retournes vers chacun de nous afin de vérifier le sens de la démarche de marcher avec toi en nous demandant ce que nous cherchons. Cette parole est libératrice pour chacun et chacune d'entre nous. Tu nous as vus de l'intérieur, et tu veux nous montrer le chemin qu'il faut prendre pour marcher avec toi. Nous répondons à ta question par une autre question : "Où se trouve ta demeure ?"

Tu nous regardes au fond des yeux afin de nous voir de l'intérieur et tu nous invites à venir et à voir de l'intérieur afin de confirmer notre démarche.

C'est ce qu'un jour nous avons fait, chacun à notre manière, mais tous appelés au même service des autres, quel que soit notre état de vie : célibataires, célibataires et consacrés, mariés ou même séparés. Nous sommes tous appelés à célébrer le Sacrement du frère, ce geste que tu feras au cours de ton dernier repas en t'agenouillant devant chacun.

Et nous sommes restés auprès de toi une grande partie de la journée, nous imprégnant de ta Présence.

L'un de nous, représentant tous ceux et celles qui viendront, était le frère de celui qui deviendra ton premier de cordée, va à sa rencontre pour lui dire que l'envoyé de Dieu est parmi nous, il porte le nom de Christ, celui qui a reçu l'onction de son Père. Et c'est bien de toi, Jésus, dont il est question.

Tu poses ton regard sur celui qui deviendra ton premier de cordée et tu lui attribues un autre nom pour lui signifier sa mission. Il deviendra le Roc sur lequel tu bâtiras ton Eglise, celle dans laquelle nous sommes rassemblés avec ton serviteur des serviteurs, le papa de tous les hommes et femmes qui se rassemblent en ton nom aujourd'hui. Nous sommes de ceux-là et nous portons désormais ton nom par le Baptême reçu. Nous sommes "Christ" dans notre monde. C'est le nom qui nous est donné en tant que chrétiens.

A chacun et à chacune d'entre nous il revient désormais la mission d'appeler.

Michel GUERRE le 4 janvier 2017

Appel des premiers disciples 2.jpg

 

 



04/01/2017
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi