Espace pour mieux Chercher

MON BILLET DE CE JOUR ADRESSE AUX JUNIORS ET AUX SENIORS EN CE 5 NOVEMBRE 2016

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 16,9-15.

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Moi, je vous le dis : Faites-vous des amis avec l’argent malhonnête, afin que, le jour où il ne sera plus là, ces amis vous accueillent dans les demeures éternelles.
Celui qui est digne de confiance dans la moindre chose est digne de confiance aussi dans une grande. Celui qui est malhonnête dans la moindre chose est malhonnête aussi dans une grande.
Si donc vous n’avez pas été dignes de confiance pour l’argent malhonnête, qui vous confiera le bien véritable ?

Et si, pour ce qui est à autrui, vous n’avez pas été dignes de confiance, ce qui vous revient, qui vous le donnera ?

Aucun domestique ne peut servir deux maîtres : ou bien il haïra l’un et aimera l’autre, ou bien il s’attachera à l’un et méprisera l’autre. Vous ne pouvez pas servir à la fois Dieu et l’argent. »

Quand ils entendaient tout cela, les pharisiens, eux qui aimaient l’argent, tournaient Jésus en dérision.

Il leur dit alors : « Vous, vous êtes de ceux qui se font passer pour justes aux yeux des gens, mais Dieu connaît vos cœurs ; en effet, ce qui est prestigieux pour les gens est une chose abominable aux yeux de Dieu. »

Dieu et l'argent 17.jpg
                       

"Dieu et l'argent trompeur"

 

Seigneur Jésus, afin de bien comprendre le suivi de cette parabole, il faut nous reporter à celle que tu nous contais hier.

Nous avons pu constater l'importance de bien gérer nos relations.

Aujourd'hui, Seigneur, ton invitation nous mène encore plus loin vers les points d'appuis que nous avons dans les biens possédés, les personnes appropriées pour nous aider à vivre, tout cet "Argent trompeur" qui nous a permis de nous faire des amis. C'est tout cela, et bien d'autres choses encore, que tu dévoiles comme nécessaires. Car la confiance accordée dans de petites choses, des relations apparemment éphémères, dans cet Argent que nous aurions tendance à trouver sale, alors que c'est nous qui le rendons sale, tout est bien digne d'une plus grande confiance et permet une ouverture sur un "Autre Essentiel" qui demande à être reconnu pour lui-même. Cet "Autre Essentiel", c'est ton Père, source de tout Amour envers nous-mêmes et envers les autres.

C'est l'étrange Parole que tu énonces maintenant : "Aucun domestique ne peut servir deux maîtres : ou bien il détestera le premier, et aimera le second ; ou bien il s'attachera au premier, et méprisera le second. Vous ne pouvez pas servir à la fois Dieu et l'Argent. "

Pour toi, Seigneur, il n'est nullement question de renier ce que tu énonçais hier dans l'importance des relations à faire.

Dieu et l'argent 22.jpg

Tu nous invites à considérer comme des points d'appuis ces relations dont tu as fait l'éloge. Ces points d'appuis, réalisés avec "l'Argent Trompeur", sont un chemin pour servir Dieu sans que nous soyons possédés par ces liens d'amitié que nous avons créés.

Tu es venu nous apprendre à servir Dieu, sans être esclaves des biens que nous avons. Tu veux nous apprendre à aimer Dieu pour lui-même, sachant que c'est Lui qui nous aime en premier. Ta présence au cœur de notre humanité est sans doute le plus bel exemple de ce qu'il faut faire : Tous tes gestes posés, le regard porté sur les personnes, ton infinie délicatesse à l'égard des plus pauvres, l'argent que tu as tenu entre tes doigts en regardant l'effigie de l'empereur, c'est tout cela que tu as vécu en vue de l'Essentiel : nous apprendre à aimer sans conditions ton Père qui est la Source même de tout Amour.

Voilà ce que tu nous demandes en ce jour : Vérifier la teneur de notre Amour envers ton Père, tout en prenant appui sur les relations vécues.

Mais si nous éliminons cette démarche à faire, tout le reste s'écroule et finit par tomber en poussières.

Si nous n'aimons l'argent que pour lui-même, si nous tissons des relations afin qu'elles soient à notre service pour être bien considérés, nous croyant prestigieux aux yeux des hommes, nous devenons abominables aux yeux de Dieu.

Coupés de Notre Source, nous n'avons plus rien à boire et nos têtes se penchent comme des fleurs desséchées.

Mais Dieu ne laisse jamais tomber ceux et celles qui se sont éloignés. Par toi, Jésus, il y toujours une possibilité de remonter la pente quand nous sommes descendus au plus bas de nous-mêmes.  Tu n'en finiras jamais de nous montrer que l'essentiel est au plus Haut de chacun. Car c'est ton Père qu'il nous faut apprendre à aimer de tout notre cœur, de toute notre âme et de tout notre Esprit, sans renier les autres, sans nous nier nous-mêmes. Tu nous rappelles une fois encore cette grande demande d'amour : "Tu aimeras le Seigneur ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme et de tout ton esprit, et tu aimeras l'autre comme toi-même."

Si nous avons besoin d'argent pour servir les plus pauvres, Dieu, par les autres, sera là pour nous venir en aide.

Seigneur Jésus, nous n'avons qu'un seul maître, c'est ton Père, le reste est secondaire et doit-nous aider à dévoiler cet Amour en Dieu qui passe par les autres.

Michel GUERRE le 5 novembre 2016

Dieu et l'argent 16.jpg



05/11/2016
10 Poster un commentaire

A découvrir aussi