Espace pour mieux Chercher

MON BILLET DE CE JOUR ADRESSE AUX JUNIORS ET AUX SENIORS EN CE 7 DECEMBRE 2016

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 11,28-30.

En ce temps-là, Jésus prit la parole et dit : « Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos.

Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples, car je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez le repos pour votre âme. Oui, mon joug est facile à porter, et mon fardeau, léger. »

Venez avec moi 24.jpg
                       

"Que faire quand la souffrance est trop forte ?"

Seigneur Jésus, ce temps-là est aussi le nôtre où tu prends la Parole pour une invitation à nous tourner vers toi. Ton Eglise juge certainement important de nous proposer à plusieurs reprises ce même retournement.

Les situations de la vie pèsent parfois bien lourdement sur nos épaules : Quand la souffrance est là et devient insupportable, quand le monde va mal et passe son temps à faire la guerre, quand les injustices pèsent trop fortement sur nos épaules, nous sommes en droit de te demander des comptes afin de savoir si nous pouvons encore compter sur toi. Et c'est avec surprise que, dans la prière, nous entendons ta parole nous dire :" Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos."

Venir à toi, c'est se laisser "sub-juguer" par une telle Parole. Il ne s'agit en aucun cas d'un acte de démission pour accomplir la loi dans ses moindres détails, il s'agit, bien au contraire, d'entrer dans un dialogue avec toi qui as connu le lourd poids du fardeau. Ce fardeau qui, par amour, t'a permis de porter sur tes épaules meurtries par nos cibles manquées, la transversale de la croix qui s'étendait jusqu'à nous. Et nous avons l'audace de te demander des comptes, alors qu'il serait bon que nous rendions compte de notre comportement !

Dans un deuxième temps, tu nous invites à prendre sur nous ton joug, devenant ainsi compagnons de ta vie. C'est un appel que tu nous fais pour que nous prenions sur nous le poids des souffrances rencontrées chez les autres, souffrances qui se mêlent aux nôtres pour se poser en toi. Mais comment faire pour ajouter encore d'autres souffrances aux nôtres que nous avons tant de mal à supporter ? Nous écoutons ta réponse : "Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples, car je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez le repos."

Venez avec moi 19.jpg

Ta douceur est tendresse, et ton humilité est encore une manière de te pencher vers nous qui habitons la terre.

Nous pressant sur ton cœur, et serrant dans nos mains la main que tu nous tends, nous trouverons le repos. Tu ne donnes pas le repos, c'est à nous qu'il revient de le trouver par ces gestes évoqués. C'est toi qui le proposes, encore faut-il l'accepter afin que le joug devienne plus léger, nous sortant de notre désespérance.

Si nous acquiesçons à ta proposition, nous serons "sub-jugués", fascinés par cet Amour dans lequel tu nous portes, et notre fardeau, se confondant avec le tien, deviendra plus léger.

Seigneur Jésus, merci pour ces paroles qui réconfortent et nous montrent le chemin pour nous reprendre en mains en nous remettant entre tes mains.

Pardon pour nos questions dictées par la souffrance. Mais il serait trop facile de ne compter que sur toi pour alléger nos souffrances. Et tu attends de nous une reprise en mains.

Ton pardon nous est donné de toute éternité, et nous te renouvelons notre confiance.

Michel GUERRE le 7 décembre 2016

Venez avec moi 22.jpg



07/12/2016
12 Poster un commentaire

A découvrir aussi