Espace pour mieux Chercher

MON BILLET DE CE JOUR ADRESSE AUX JUNIORS ET AUX SENIORS EN CE 8 DECEMBRE 2016

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 1,26-38.

Au sixième mois d'Élisabeth, l’ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth, à une jeune fille vierge, accordée en mariage à un homme de la maison de David, appelé Joseph ; et le nom de la jeune fille était Marie.

L’ange entra chez elle et dit : « Je te salue, Comblée-de-grâce, le Seigneur est avec toi. »

À cette parole, elle fut toute bouleversée, et elle se demandait ce que pouvait signifier cette salutation.

L’ange lui dit alors : « Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu. Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils ; tu lui donneras le nom de Jésus. Il sera grand, il sera appelé Fils du Très-Haut ; le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père ; il régnera pour toujours sur la maison de Jacob, et son règne n’aura pas de fin. »

Marie dit à l’ange : « Comment cela va-t-il se faire puisque je ne connais pas d’homme ? » L’ange lui répondit : « L’Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ; c’est pourquoi celui qui va naître sera saint, il sera appelé Fils de Dieu.

Or voici que, dans sa vieillesse, Élisabeth, ta parente, a conçu, elle aussi, un fils et en est à son sixième mois, alors qu’on l’appelait la femme stérile. Car rien n’est impossible à Dieu. »

Marie dit alors : « Voici la servante du Seigneur ; que tout m’advienne selon ta parole. » Alors l’ange la quitta.

Immaculée conception 1.jpg
                       

 

"Fête de Marie la Transparente, la Femme du OUI"

 

Marie, l'Eglise, sous le vocable "Immaculée Conception" te célèbre aujourd'hui.

Cette appellation date de 1854, et ne s'appuie sur aucune donnée historique.

Pourtant au Vème siècle, on pensait déjà que tu n'étais pas fragilisée par des cibles manquées. Mais l'Eglise n'en fit pas un Dogme auquel il faut croire au risque de faire un péché mortel si on n'y accorde pas notre foi.

Mais le texte qui nous est proposé en ce jour, afin de te célébrer, ne comporte rien de semblable, et ne mentionne pas une vérité à croire.

Le dogme de l'Eglise est donc un point d'appui qui nous permet, en relisant ce texte de ton "Annonciation", de nous élever au plus haut de nous-mêmes afin de vérifier le "Oui" qu'un jour nous avons donné ou que nous donnerons.

"Marie La Transparente", ainsi pouvons-nous te nommer, car tu es la femme du "Oui" qui n'a jamais été repris.

Lorsque tu pris conscience, par la force d'un ange que l'on nomme "Gabriel", d'une salutation amoureuse, alors que tu étais vierge, accordée en mariage à un homme de la maison de David, appelé Joseph, tu étais une jeune fille dont le nom était Marie.

Il y a dans ce nom, que nous portons aussi depuis notre baptême, au moins pour un certain nombre d'entre nous, une dimension dont l'anagramme signifie aimer.

Car tu es aimée, comme chacun de nous, de toute éternité.

Dans un songe et dans ta prière, tu entends à l'intérieur de toi-même cette salutation qui bouleverse ta vie :"Je te salue, comblée-de-grâce, Le Seigneur est avec toi."

Cette salutation, Marie La transparente, nous l'a recevons au jour de notre naissance, et nous en prenons conscience à partir de notre Baptême, et cela chaque jour.

Tu es bouleversée par cette Parole, te demandant ce qu'elle peut signifier.

Sommes-nous bouleversés au point de savoir ce que cela veut dire pour notre vie ?

Et c'est alors que tu entends cette déclaration d'amour : "Sois sans crainte Marie, tu as trouvé grâce auprès de Dieu."

Et tu comprends alors que tu es aimée de Dieu de toute éternité.

Immaculée conception 4.jpg

Mais est-ce que nous comprenons cette même déclaration d'amour qui nous est adressée ?

La Parole se poursuit afin que tu saches que tu as été choisie pour mettre au monde un fils que tu appelleras "Jésus" "Celui qui sauve". "Il sera grand appelé Fils du Très-haut… et son Règne de relations n'aura jamais de fin.

Avons-nous vraiment conscience d'être appelés à la même mission de te mettre au monde, Seigneur Jésus, comme Marie l'entendit ? Nous devenons responsables du dévoilement de ta Présence pour le monde d'aujourd'hui.

Mais, Marie, tu demandes quand même des explications sur la manière dont les choses vont se passer puisque tu ne connais pas d'homme au sens fort de ce terme qui fait que le geste d'amour donne naissance à un enfant.

La parole se fait entendre à nouveau pour te dire que l'Esprit Saint, souffle d'amour, est déjà en toi et qu'il te "couvrira de son ombre", au point que celui que tu vas mettre au monde sera saint comme son Père dans les cieux dont il tient déjà la vie, et qu'il sera appelé "Fils de Dieu".

Avons-nous pris conscience, à la lumière de Marie la transparente, que nous avons cette même mission ? Dévoiler, Seigneur ta présence par nos comportements à l'égard de chacun.

Marie, ta cousine Elisabeth, est une femme âgée et celle que l'on appelait "stérile" est enceinte depuis six mois.

C'est alors que tu comprends que rien n'est impossible à Dieu et que tu deviens la femme du "OUI" en affirmant : "Je suis la servante du Seigneur, qu'il me soit fait selon sa Parole."

Et l'ange s'en est allé, ayant accompli sa mission. Marie, ce "OUI" ne fut jamais repris, c'est ce qui fait ta liberté originelle.

Nous sommes nés enfants de Dieu. Par notre Baptême, nous sommes devenus fils de Dieu, à condition d'avoir donné notre "OUI " dans la même liberté originelle.

En route pour la mission afin de dévoiler et mettre au monde, comme Marie, ta présence de Fils de Dieu.

Merci à toi, Marie, que nous célébrons aujourd'hui. Tu es la première pour nous montrer le chemin.

Michel GUERRE le 8 décembre 2016

Immaculée conception 8.jpg



08/12/2016
10 Poster un commentaire

A découvrir aussi