Espace pour mieux Chercher

MON BILLET DE CE JOUR ADRESSE AUX SENIORS EN CE 11 JUILLT 2017

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 19,27-29.

En ce temps-là, Pierre prit la parole et dit à Jésus : « Voici que nous avons tout quitté pour te suivre : quelle sera donc notre part ? »

Jésus leur déclara : « Amen, je vous le dis : lors du renouvellement du monde, lorsque le Fils de l’homme siégera sur son trône de gloire, vous qui m’avez suivi, vous siégerez vous aussi sur douze trônes pour juger les douze tribus d’Israël.

Et celui qui aura quitté, à cause de mon nom, des maisons, des frères, des sœurs, un père, une mère, des enfants, ou une terre, recevra le centuple, et il aura en héritage la vie éternelle.

Tout quitter 2017 3.jpg
                       

"Mettre son amour propre sous ses chaussures"

(Parole de Jean XXIII)

Seigneur Jésus, l'interrogation de Pierre peut devenir la nôtre. Elle n'est pas réservée à ceux ou celles qui ont choisi de vivre une façon plus radicale de marcher avec toi.

Quels que soient nos choix de vie, nous sommes tous appelés à tout quitter pour marcher avec toi.

Cette question, un jour ou l'autre, devient la nôtre et s'habille de manières différentes :

- Tout quitter n'a rien à voir avec un reniement de ceux et celles qu'on aime, c'est une manière de se rendre libres pour marcher avec toi.

- Tout quitter n'est pas forcément tout laisser derrière soi, c'est accepter de ne pas être enfermés par ce qui n'est pas l'Essentiel.

- Tout quitter n'est pas faire abstraction de soi-même, mais c'est, comme le disait le Bon Pape Jean XXIII : "mettre son amour propre sous ses chaussures." Car ce "Propre-amour" qui consiste à ne prendre en compte que soi-même, est un encombrement pour marcher avec toi.

Mais, avec Pierre, ton premier de cordée, il nous faut aller plus loin et oser cette question :" Alors, qu'est-ce qu'il y aura pour nous ?"

Ici aussi, notre parole se fait interrogation pour revêtir des habits différents :

- "Avoir" peut vouloir dire : bénéficier d'une assurance-vie. Une manière de te prendre pour un Dieu béquille qui compenserait les manques ressentis.

- "Avoir" peut encore signifier le regret de ne rien avoir de plus que ceux ou celles qui n'ont rien quitté.

- "Avoir" peut enfin prendre la forme du doute : Celui d'avoir commis l'imprudence de ne jamais goûter aux plaisirs de la vie pour marcher avec toi.

Seigneur, nous restons stupéfaits, car tu ne reprends pas ce terme de "L'avoir" comme pour démontrer que ce n'est pas le bon chemin.

Ta réponse, dans la mesure où elle est bien comprise, porte sur le verbe "te suivre" ou "marcher avec toi". A tous ceux et toutes celles qui ont fait ce choix, tu te dévoiles comme une présence qui a son "poids d'amour". Et cela suffit bien pour devenir soi-même. Cet amour qui se donne en s'ajustant ainsi sur ceux qui nous ont précédés permet de passer de l'avoir à l'Etre que tu ES, Seigneur Jésus. Et nous serons, comme les Douze, assis non pour juger et condamner le monde, mais bien pour le servir.

Désormais, nous sommes aptes à comprendre ce que tu veux nous dire dans cette parole : "quitter en ton nom des maisons, des frères, des sœurs, un père, une mère, des enfants, ou une terre, recevra beaucoup plus, et il aura en héritage la vie éternelle." Il ne s'agit en rien de renier ceux et celles que l'on aime, mais de ne pas posséder en se laissant posséder. C'est une vraie manière de nous rendre libres pour marcher avec toi et bénéficier, ici et maintenant, de la vie en plénitude, en ton Eternelle Présence. Il s'agit bien pour chacun de faire ce passage de "l'avoir" à l'être", de l'existence qui meurt chaque jour à l'être qui demeure pour toujours.

Michel GUERRE le 11 juillet 2017

Tout quitter pour vie éternelle 1.jpg



11/07/2017
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi