Espace pour mieux Chercher

MON BILLET DE CE JOUR ADRESSE AUX SENIORS EN CE 12 OCTOBRE 2017

1) Nous écoutons l'Evangile de ce jour.

(Luc 11, 5 à 13)

Jésus leur dit encore : « Supposons que l’un de vous ait un ami et aille le trouver en pleine nuit pour lui demander : ’Mon ami, prête-moi trois pains : un de mes amis arrive de voyage, et je n’ai rien à lui offrir.’  Et si, de l’intérieur, l’autre lui répond : ’Ne viens pas me tourmenter ! Maintenant, la porte est fermée ; mes enfants et moi, nous sommes couchés. Je ne puis pas me lever pour te donner du pain’, moi, je vous l’affirme : même s’il ne se lève pas pour les donner par amitié, il se lèvera à cause du sans-gêne de cet ami, et il lui donnera tout ce qu’il lui faut. Eh bien, moi, je vous dis : Demandez, vous obtiendrez ; cherchez, vous trouverez ; frappez, la porte vous sera ouverte. Celui qui demande reçoit ; celui qui cherche trouve ; et pour celui qui frappe, la porte s’ouvre. Quel père parmi vous donnerait un serpent à son fils qui lui demande un poisson ? ou un scorpion, quand il demande un œuf ? Si donc vous, qui êtes mauvais, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, combien plus le Père céleste donnera-t-il l’Esprit Saint à ceux qui le lui demandent ! »

Parabole sur la prière 8.jpg
                       

2) Nous relisons cette parabole à la lumière de nos vies.

Seigneur Jésus, par cette parabole qui a été choisie par St Luc, tu veux nous nous faire comprendre la prière de demande.  Placée immédiatement après que tu nous ait appris le " Notre Père", la prière de demande est signe de l’Espérance, qui nous habite. Elle illustre la première béatitude : « Bienheureux les pauvres en esprit… ». Le pauvre, c’est quelqu’un qui tend la main et qui espère recevoir.

!aujourd'hui, Seigneur Jésus, tu veux nous faire comprendre trois leçons importantes.

 Béatitudes 2016 1.jpg

Première leçon à retenir :

Il importe de ne jamais nous lasser de demander. Tu nous invites même à persévérer jusqu’à prendre le risque d'ennuyer. Nous sommes nombreux à vouloir que Dieu, ton Père et notre Père, nous préserve de toutes les épreuves, qu’elles proviennent de la malice des hommes ou des caprices de la nature, en oubliant d’ailleurs ou en ignorant que le mal, sous toutes ses formes, est la conséquence de notre liberté originelle  qu'il nous arrive de trahir. Or, Seigneur, tu nous invites à ne pas craindre la mort du corps, qui n'est que l'enveloppe de l'existence, mais la mort de ce qui fait notre être intérieur, ici et maintenant.

Afin de nous prouver l'amour infini de ton Père, tu vas au plus haut de toi-même, étendant tes deux bras vers chacun de nous.

Alors ne nous lassons jamais de t'implorer, Seigneur Jésus, toi dont le nom signifie "Dieu sauve".

Parabole sur la prière 1.jpg
 

Deuxième leçon à retenir :

Ton Père est la bonté-même et Il nous donnera de bonnes choses. Nous le nommons souvent "le Bon Dieu". Mais gardons-nous de dire que le Père donnera ce que nous lui avons demandé. Ton Père n’est pas un distributeur et la prière n’a pas un caractère magique. Il suffit de lire les évangiles pour comprendre que toute l’action de ton Père est dirigée en vue de notre vie pleinement remplie de son amour infiniment.

 Parabole sur la prière 2.jpg

Troisième leçon à retenir :

Elle est la conséquence évidente de la deuxième. Ton Père nous donne son Esprit Saint pour que notre esprit devienne saint et que nous entrions dans l’adhésion à son vouloir d'amour. C’est pourquoi, Seigneur, tu nous parles de la cible manquée que toi seul peut nous pardonner. C'est la cible manquée « contre l’Esprit ".  Céder au désespoir, ne plus croire que ton Père s'encorde à notre misère, signent cette faute contre l'Esprit Saint.

Michel GUERRE le 12 octobre 2017

Parabole sur la prière 7.jpg



12/10/2017
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi