Espace pour mieux Chercher

MON BILLET DE CE JOUR ADRESSE AUX SENIORS EN CE 17 JUILLET 2017

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 10,34-42.11, 1.

En ce temps-là, Jésus disait à ses Apôtres : « Ne pensez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre : je ne suis pas venu apporter la paix, mais le glaive.

Oui, je suis venu séparer l’homme de son père, la fille de sa mère, la belle-fille de sa belle-mère : on aura pour ennemis les gens de sa propre maison.

Celui qui aime son père ou sa mère plus que moi n’est pas digne de moi ; celui qui aime son fils ou sa fille plus que moi n’est pas digne de moi ; celui qui ne prend pas sa croix et ne me suit pas n’est pas digne de moi.

Qui a trouvé sa vie la perdra ; qui a perdu sa vie à cause de moi la gardera.

Qui vous accueille m’accueille ; et qui m’accueille accueille Celui qui m’a envoyé.

Qui accueille un prophète en sa qualité de prophète recevra une récompense de prophète ; qui accueille un homme juste en sa qualité de juste recevra une récompense de juste.

Et celui qui donnera à boire, même un simple verre d’eau fraîche, à l’un de ces petits en sa qualité de disciple, amen, je vous le dis : non, il ne perdra pas sa récompense. »
Lorsque Jésus eut terminé les instructions qu’il donnait à ses douze disciples, il partit de là pour enseigner et proclamer la Parole dans les villes du pays.

Paroles de Jésus 2017 30.jpg
                       

"Jésus n'est pas une pommade que l'on passerait sur son cœur pour ne plus avoir mal"

Introduction :

Seigneur Jésus, combien serons-nous aujourd'hui à ne pas adoucir tes paroles qui, au premier abord, paraissent contredire ce que nous savons de toi, de ton message de paix ? Car tu n'es pas venu apporter le Paix sur la terre, mais le glaive qui sépare et ne divise jamais. C'est pourquoi il faut entendre la séparation comme une possibilité de relations nouvelles, mais une telle réconciliation n'est pas toujours facile.

Apprendre à t'aimer pour toi-même est une ouverture sur les autres. C'est ainsi que nous trouverons la vie en paraissant la perdre. Partant à la croisée des chemins pour rencontrer les autres, nous perdrons peut-être l'existence, mais nous garderons la vie.

 

Préalable indispensable :

En t'écoutant aujourd'hui, nous pouvons être tentés par deux extrémismes trompeurs :

- Mettre un adoucisseur afin de ne pas être froissés par ce qui ne te ressemble pas, et penser que tes évangélistes ont mal interprété tes propos.

Nous savons bien qu'aujourd'hui les paroles extrêmes sont employées pour tout justifier. Hier, nous nous avons rappelé le drame de la rafle du veld'hiv. Certains extrêmes pensent toujours que la France n'y était pour rien. Même à l'âge de huit ans, un enfant ne peut oublier cela. Surtout lorsque ces propos sont tenus en famille. C'est un adoucisseur afin de ne pas se sentir concernés.

- A l'inverse, nous pouvons nous servir de tes paroles pour justifier la guerre et les conflits dans le monde, afin de diviser en toute bonne conscience nos propres familles et toutes nos relations.

Jésus, ici, tu ne parles pas en paraboles. Tu nous demandes de ne pas faire de ta personne un simple messager dont les paroles seraient un médicament à tous nos maux.

 

Ce que nous devons entendre :

a) Si nous faisons le choix de nous mettre à ton école en marchant avec toi sur un chemin d'exigences, la parole que tu apportes ne peut nous laisser bien tranquilles. Le "glaive" de ta bouche traversera notre terre intérieure, non pas pour nous détruire, mais pour nous permettre de ne pas être accaparés par les personnes de nos propres familles. Il se peut même que nos plus proches amis deviennent nos pires ennemis à cause des positions que nous prenons pour être du côté des faibles et des immigrés, de tous ceux et celles qui sont écartés d'un monde qui entend qu'on le laisse vivre en paix.

Ta Parole sépare et permet d'exister et de vivre en relations. Elle ne divise jamais pour détruire ce tissu d'amour que tu veux pour chacun d'entre nous.

La radicalité de tes paroles sur le comportement à avoir à l'égard des plus proches nous invite, non pas à délaisser ceux que nous aimons et qui nous aiment, mais à vérifier l'importance que nous accordons à t'aimer pour toi-même.

Si nous voulons être dignes de toi, c'est ce chemin de l'exigence extrême que tu nous invites à prendre en marchant avec toi : nous déposséder de l'avoir pour devenir ce que nous sommes depuis toujours, à savoir des personnes remplies de ton Amour qui nous tourne vers les autres.

b) Alors, si nous sommes bien accueillis, c'est toi aussi qui sera bien reçu !

En recevant un autre en sa qualité de prophète, c'est encore toi que nous recevrons pour entendre résonner ta Parole qui ne parle que d'amour à justifier et donc à partager.

Le simple fait de donner à boire un verre d'eau fraiche au plus petit d'entre les tiens nous permettra de percevoir en lui ton infinie présence.

Nous comprenons désormais que prendre ce chemin ne pourra plus jamais nous laisser bien tranquilles. A notre tour, nous enseignerons et porterons ta Parole qui dérange, à condition de ne pas la farder avec des pommades adoucissantes.

Michel GUERRE le 17 juillet 2017

Paroles de Jésus 2017 46.gif

 



17/07/2017
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi