Espace pour mieux Chercher

MON BILLET DE CE JOUR ADRESSE AUX SENIORS EN CE 26 AVRIL 2017

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 3,16-21.

En ce temps-là, Jésus disait à Nicodème : « Dieu a tellement aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne se perde pas, mais obtienne la vie éternelle.
Car Dieu a envoyé son Fils dans le monde, non pas pour juger le monde, mais pour que, par lui, le monde soit sauvé. »
Celui qui croit en lui échappe au Jugement ; celui qui ne croit pas est déjà jugé, du fait qu’il n’a pas cru au nom du Fils unique de Dieu.

Et le Jugement, le voici : la lumière est venue dans le monde, et les hommes ont préféré les ténèbres à la lumière, parce que leurs œuvres étaient mauvaises.

Celui qui fait le mal déteste la lumière : il ne vient pas à la lumière, de peur que ses œuvres ne soient dénoncées ;
mais celui qui fait la vérité vient à la lumière, pour qu’il soit manifeste que ses œuvres ont été accomplies en union avec Dieu. »

  Mercredi deuxième semaine de Pâques 2017 1.jpg
                     

Je suis la lumière du monde, Qui marche avec moi aura la vie.

 

Nicodème est un homme qui a une certaine instruction puisqu’il est un Pharisien. Il est un notable, un personnage important dans son milieu : il est un membre du sanhédrin, la cour suprême (Jean 7,50). Il est attiré par toi, Jésus, et voudrait bien te connaître. Mais, à cause de son milieu, il ne veut pas qu’on le prenne pour un de tes disciples ; il vient donc quand il fait noir pour passer inaperçu. Jésus, tu vas le recevoir quand même. Nicodème s’attendait à recevoir des informations : il va être dérouté par ce que tu lui dis. Pour te connaître, Jésus, il faut partager ta vie, ce qui veut dire recevoir une vie nouvelle. C’est seulement avec cette vie nouvelle et l’Esprit qu’on peut te connaître et avoir accès au Règne de relations avec toi et avec les autres. Mais pour cela il nous faut renaître par le baptême.

L’existence terrestre et ta mission, seigneur Jésus, ont pour origine l’amour de ton Père et Notre Père qui veut communiquer avec l’humanité tout entière.

Pour communiquer, Le Père se donne en donnant son Fils unique. Ceci révèle la priorité de l’amour de notre Dieu comme source de l’histoire d'une salutation faite à tous les hommes de bonne volonté.

Jésus, tu déclares que tu n’as pas été envoyé pour juger.  Ce que tu nous dévoiles, c’est que Dieu n’est pas intéressé par la condamnation. S’il vient à nous en toi, son Fils bien-aimé, c’est pour offrir la possibilité d’éviter les ténèbres qui condamnent à ne pas vivre en vérité ; c’est pour nous saluer et nous sortir de ce qui nous empêche de vivre pleinement. Rappelons-nous seulement ta Parole : "Le Fils de l’Homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu. "(Luc 19,10)

Mercredi de la deuxième semaine de Pâques 2017 5.jpg

C’est ce qui nous est offert par toi, Seigneur Jésus. C’est une offrande qui nous est proposée, car l’amour ne peut contraindre ou imposer. En l'acceptant, nous reconnaissons le don que Dieu nous fait en ta personne, Seigneur Jésus. Si nous mettons notre confiance en Dieu, et en toi, Seigneur, nous entrons dans ce Règne de relations avec Dieu et avec les autres. Nous sortons des ténèbres et nous communions à ta Lumière en agissant selon la vérité.

Mon Dieu, de cela nous sommes convaincus : Tu aimes tellement le monde depuis son origine, que tu dévoiles cet Amour en Jésus-Christ, signe unique de ton humanité.

Chaque jour, Jésus-Christ, en toi, nous remettons notre confiance. Et nous découvrons alors la plénitude de la Vie, celle qui ne périt pas, qui ouvre inlassablement le chemin de ton Amour reçu, ici et maintenant.

Jésus, tu ne condamnes pas, tu salues en chacun une personne à aimer.

Celui qui est condamné se condamne lui-même en condamnant les autres. Il préfère les ténèbres à ta véritable Lumière, celle qui met au jour les œuvres négatives et non pas les personnes.

Jésus, agir en vérité, c'est s'en remettre à toi, en t'offrant l'ouvrage de nos mains. Et c'est alors que ta lumière transforme cet ouvrage qui revêt la couleur de Notre Dieu dévoilé en ton humanité.

Jésus, dans nos nuits et dans nos doutes, Tu nous invites à ne pas nous évader.

Jésus, sur nos chemins et sur nous routes, Tu nous appelles à la vérité.

Jésus, reflet parfait de la Lumière, Tu nous convoques à rayonner.

Nous sommes un des rayons de ta lumière, et nous voici prêts à mieux aimer.

Jésus, l'Eglise porte ta Lumière, nous sommes aussi ses chandeliers.

Avec toi, nous voulons sur notre terre tracer ce beau chemin de ta Lumière.

Jésus, marchant avec toi dans ta Lumière, tu nous appelles à la vraie VIE,

Alors, nous devenons aussi LUMIERE pour aujourd'hui et pour la VIE.

Michel GUERRE le 26 avril 2017

Mercredi deuxième semaine de Pâques 2017 2.jpg



26/04/2017
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi