Espace pour mieux Chercher

MON BILLET DE CE JOUR ADRESSE AUX SENIORS EN CE 26 JUIN 2017

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 7,1-5.

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Ne jugez pas, pour ne pas être jugés ; de la manière dont vous jugez, vous serez jugés ; de la mesure dont vous mesurez, on vous mesurera.
Quoi ! Tu regardes la paille dans l’œil de ton frère ; et la poutre qui est dans ton œil, tu ne la remarques pas ?

Ou encore : Comment vas-tu dire à ton frère : “Laisse-moi enlever la paille de ton œil”, alors qu’il y a une poutre dans ton œil à toi ?

Hypocrite ! Enlève d’abord la poutre de ton œil ; alors tu verras clair pour enlever la paille qui est dans l’œil de ton frère. »

Ne pas juger 4.jpg
                       

"Ne pratiquons pas la politique de l'autruche"

Seigneur Jésus, impossible de nous cacher la tête dans le sable. Qui d'entre-nous oserait ne pas se sentir touché par ta Parole ?

Tu ne manques pas de nous le faire remarquer : Nos jugements sont graves, car ils portent sur les personnes et non pas sur les actes.

La paille et la poutre nous encombrent la vue, et nous avons l'audace de dire que nous voyons clair.

Nous n'aurons pas fini d'enlever la poutre de notre œil que nous n'oserons plus retirer la paille de l'œil de notre frère.

Seigneur jésus ta Parole en ce bref évangile nous demande de ne pas juger, et de ne pas retirer la paille dans l'œil de ceux et celles que nous croisons au quotidien. Nous oublions bien vite qu'une poutre obscure notre vue, nous empêchant de voir les autres et de les regarder que de l'extérieur.

Quand tu nous demandes de ne pas juger, cela ne veut pas dire que nous devons manquer de jugeote. Mais arrêtons de juger sur la mine, elle ne fait pas le crayon.

En réalité, tu nous demandes de ne jamais condamner d'une façon absolue, ce qui n'est pas toujours notre cas dans la vie politique.

Nous comprenons bien que nous ne disposons pas d'une voyance claire et sans limites qui nous permettrait de tout saisir, sans aucun risque de nous tromper. Il suffit que nous ouvrions notre téléphone pour être harcelés par des personnes qui pratiquent la voyance.

Seigneur, nous savons bien que nous ne parvenons pas à voir clairement en nous, pourquoi avoir la prétention de percer au grand jour ce qui est déjà si complexe chez les autres ?

Quand nous portons un jugement définitif et sans appel sur quelqu'un, c'est une imposture. Notre propre finitude nous empêche de voir qui est l'autre. De la même façon, cette même finitude nous met dans l'impossibilité de voir qui nous sommes.

Pratiquer une condamnation sans appel est une véritable usurpation d'un droit qui n'appartient qu'à ton Père et Notre Père. Notre Père est le seul à pouvoir nous comprendre. Il ne se met pas en colère, car il est capable de s'accrocher à notre misère.

Seigneur Jésus, dans cette image de la paille et la poutre, tu nous invites à comprendre que lorsque nous jugeons les autres, nous devenons aveugles sur nous-mêmes.

Jésus, tu nous rends capables d'être responsables de bien voir la poutre qui est dans notre œil afin de ne pas pratiquer la politique de l'autruche qui pousse à nier nos problèmes qui nous crèvent les yeux.

Mais tu nous invites à ne jamais désespérer de nous-mêmes et des autres. Ce serait oublier que pour ton Père et Notre Père, l'amour est sans liimites.

Merci Seigneur de nous rendre responsables en nous sortant de notre aveuglement sur nous-mêmes et sur les autres.

Michel GUERRE le 26 juin 2017

Ne pas juger 12.jpg



26/06/2017
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi