Espace pour mieux Chercher

MON BILLET DE CE JOUR ADRESSE AUX SENIORS EN CE 27 MAI 2017

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 16,23b-28.

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Amen, amen, je vous le dis : ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donnera.

Jusqu’à présent vous n’avez rien demandé en mon nom ; demandez, et vous recevrez : ainsi votre joie sera parfaite.
En disant cela, je vous ai parlé en images. L’heure vient où je vous parlerai sans images, et vous annoncerai ouvertement ce qui concerne le Père.

Ce jour-là, vous demanderez en mon nom ; or, je ne vous dis pas que moi, je prierai le Père pour vous, car le Père lui-même vous aime, parce que vous m’avez aimé et vous avez cru que c’est de Dieu que je suis sorti.

Je suis sorti du Père, et je suis venu dans le monde ; maintenant, je quitte le monde, et je pars vers le Père. »

Discours de la cène 1.jpg
                       

Préalable à la relecture : Les trois étapes du Verbe incarné

Jésus, tu nous rappelles aujourd'hui le cœur de notre foi.

Il y a trois espaces de ton être que nous devons connaitre.

1) Tu préexistes en Dieu avant la création du monde, « Au commencement était le Verbe ».

2)  Tu t'es incarné en venant dans le monde pour vivre avec nous : « Et le Verbe s’est fait chair ».

3) Tu retournes maintenant dans la gloire de ton Père, « Père, glorifie ton Fils pour que le Fils te glorifie. »

Telles sont les distinctions rappelées par ton Evangéliste Jean.

Il nous faut donc comprendre les signes que tu nous fais.

Seigneur Jésus, toutes tes paroles et tous les signes que tu nous fais possèdent deux significations indissociables. Cela provient de la double dimension de ta personne, à la fois pleinement humaine et divine. Tu es le Fils de Dieu et le Fils de l'homme. Tu as donc une nature visible. Et c'est dans ton humanité que nous pouvons découvrir ta divinité.

Tout ce qui vient de toi, Seigneur Jésus, a cette double dimension.

En te faisant confiance, nous sommes appelés à tenir compte de cette double dimension.

C'est ce que nous allons faire en relisant l'Evangile que tu nous donnes à lire et à entendre.

Discours de la cène 2.png

La relecture de l'Evangile de ce jour

"Demander, c'est dévoiler ce que nous avons reçu de toute éternité : Un Amour échangé avec toi, qui nous montre que nous sommes aimés du Père."

Seigneur Jésus, nous ne devrions pas hésiter à demander à ton Père ce qui nous est donné de toute éternité. Le demander, c'est nous mettre en état de recevoir dans la plus grande gratuité. Avec toi, Seigneur, en passant par ton Père, nous sommes loin des marchandages et notre cœur en est rempli de joie.

Quand tu nous parles en images, c'est que nous ne savons pas demander en vérité. Mais quand ta Parole se dit ouvertement, elle nous conduit immédiatement vers le Père, cette Source Infinie d'un Amour éternel.

En demandant en ton nom, nous découvrons que le Père nous aime parce que nous t'aimons dans notre quête qui ne se fait jamais sans rencontrer les autres, démarche que tu as vécue sur le chemin des hommes, tout en priant ton Père.

Seigneur, nous croyons fermement, qu'en venant dans le monde, tu n'as pas d'autre Source que celle de ton Père.

Quand, par ta mort et ta Résurrection, dans ton élévation, au jour de l'Ascension, tu quittes ce monde pour rejoindre le Père, nous savons désormais que nos demandes adressées sont déjà des cadeaux accueillis tout au creux de nos vies.

Il nous faut demander, c'est faire acte de confiance ; et nous dévoilerons en nous ce qui nous est donné de toute éternité : Amour sans failles qui ne se prend jamais, mais qui se reçoit en toute gratuité.

Michel GUERRE le 27 mai 2017

Discours de la cène 3.png



27/05/2017
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi