Espace pour mieux Chercher

MON BILLET DE CE JOUR ADRESSE AUX SENIORS EN CE 3 JUIN 2017

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 21,20-25.

En ce temps-là, Jésus venait de dire à Pierre : « Suis-moi. » S’étant retourné, Pierre aperçoit, marchant à leur suite, le disciple que Jésus aimait. C’est lui qui, pendant le repas, s’était penché sur la poitrine de Jésus pour lui dire : « Seigneur, quel est celui qui va te livrer ? »

Pierre, voyant donc ce disciple, dit à Jésus : « Et lui, Seigneur, que lui arrivera-t-il ? »

Jésus lui répond : « Si je veux qu’il demeure jusqu’à ce que je vienne, que t’importe ? Toi, suis-moi. »

Le bruit courut donc parmi les frères que ce disciple ne mourrait pas. Or, Jésus n’avait pas dit à Pierre qu’il ne mourrait pas, mais : « Si je veux qu’il demeure jusqu’à ce que je vienne, que t’importe ? »

C’est ce disciple qui témoigne de ces choses et qui les a écrites, et nous savons que son témoignage est vrai.

Il y a encore beaucoup d’autres choses que Jésus a faites ; et s’il fallait écrire chacune d’elles, je pense que le monde entier ne suffirait pas pour contenir les livres que l’on écrirait.

Apôtres Pierre et Jean 3.jpg
                       

"Dans l'Amour que Jésus nous porte, il n'y a pas de préférences, il y a simplement des différences dans la mission confiée."

Étonnant passage qui conclut les paroles de ton évangéliste Jean, mais aussi le temps pascal, à la veille de la Pentecôte que nous célébrerons demain.

Seigneur Jésus, tu viens d'annoncer à ton Premier de Cordée son martyre. De la même manière, nous aurons à vire notre témoignage pour toi, jusqu'a la mort s'il le faut. C'est alors que Pierre se retourne et voit, Jean, ton disciple bien-aimé.

Seigneur, tu ne réponds pas clairement à la question de Pierre, du moins comme il aurait envie de l'entendre.

C'est souvent la même chose qui nous arrive à nous aussi. Nous aimerions tellement que tu ailles dans notre sens que nous avons du mal à t'entendre.

Seigneur, tu nous fais part de ta relation intime avec chacun de nous si nous demeurons en toi, comme ton disciple bien aimé. Et nous savons bien qu'alors, c'est toi qui fais ta demeure dans un cœur à cœur avec chacun de nous.

C'est donc chacun de nous qui est invité à demeurer en toi, faisant corps avec toi par la prière qui devient relation.

C'est pour cela que ton disciple Jean insiste tant, à la fin de son Evangile, sur la notion de témoignage. En marquant le fait que celui-ci est « vrai », ton disciple accentue la valeur du dévoilement de ce témoignage dans le but, comme il le dit au chapitre précédent, que nous croyons, nous aussi. Ce témoignage va au-delà de l'écrit : pour en pénétrer la révélation, l'attitude spirituelle de ton disciple bien-aimé doit devenir le modèle.

C'est ainsi qu'au terme de son Évangile, Jean nous passe le flambeau pour qu'à notre tour nous demeurions en cet amour, qui est le Saint-Esprit, qui nous fera demeurer en cette inépuisable Parole d'un Amour qui ne finira jamais entre toi et ton Père, et avec nous. C'est ainsi que cet Amour Trinitaire est un véritable tourbillon qui nous est proposé à chaque instant de notre vie sur la terre pour s'ouvrir sur un Amour Infini.

Seigneur Jésus, ton appel à marcher avec toi s'adresse à tous ceux et celles qui veulent bien l'entendre.

Il n'y a pas les "appelés" et "ceux qui ne le sont pas". Il y a ceux qui répondent et d'autres qui sont en attente.

Tu aimes chacun de nous pour ce qu'il est.

Il est curieux de voir combien nous sommes tentés par des comparaisons avec les autres. Nous aimerions tellement connaître notre avenir et dévoiler celui des autres ! Et c'est bien cette curiosité qui introduit des rumeurs que tu effaces en rappelant ton projet d'amour sur chacun d'entre nous, en révélant nos différences et non pas les préférences.

C'est ainsi que Pierre reste bien ton premier de cordée sur lequel tu bâtis ton Eglise. Une Eglise dont tu es la Pierre angulaire, une Eglise ouverte sur le monde et qui laisse ses portes toujours ouvertes à ceux et celles qui veulent entrer.

Jean, ce "disciple que tu aimais", comprend sa mission comme celui qui doit transmettre l'essentiel de ta Parole aux premières communautés. Il le fait à travers cet Evangile selon Saint Jean qui n'est pas assez grand pour consigner tout ce que tu as fait.

Il poursuivra son œuvre dans le beau livre de "L'apocalypse" qui signifie "dévoilement" et non pas "annonces catastrophiques". Ce Livre est le plus beau livre d'Espérance, mais encore faut-il apprendre à le lire.

Et désormais, chacun de nous est appelé à dire ta Parole, à la faire connaître. La Pentecôte, que nous célèbrerons demain, nous rappelle l'urgence de ce "parler d'amour" qui se laisse comprendre par tous ceux et celles qui sont prêts à l'entendre.

Si notre témoignage prend appui sur La Bonne Nouvelle il sera reçu en vérité.

Comme St Jean à son époque, sans trahir ta Parole, nous aurons à la traduire afin qu'elle soit reçue pour aujourd'hui.

Merveilleuse mission que tu donnes à chacun ! Nous sommes aimés de toi, et tu nous sais bien différents. Tu respectes en chacun ce qu'il est : "Un disciple que tu aimes".

Tu invites chacun de nous à respecter les différences, évitant ainsi de faire d'injustes comparaisons.

L'Essentiel étant que nous transmettions ta Parole et qu'elle soit reçue.

Michel GUERRE le 3 juin 2017

Apôtres Pierre et Jean 1.jpg



03/06/2017
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi