Espace pour mieux Chercher

MON BILLET DE CE JOUR ADRESSE AUX SENIORS EN CE 9 MAI 2017

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 10,22-30.

On célébrait la fête de la dédicace du Temple à Jérusalem. C’était l’hiver. Jésus allait et venait dans le Temple, sous la colonnade de Salomon.

Les Juifs firent cercle autour de lui ; ils lui disaient : « Combien de temps vas-tu nous tenir en haleine ? Si c’est toi le Christ, dis-le nous ouvertement ! »

Jésus leur répondit : « Je vous l’ai dit, et vous ne croyez pas. Les œuvres que je fais, moi, au nom de mon Père, voilà ce qui me rend témoignage. Mais vous, vous ne croyez pas, parce que vous n’êtes pas de mes brebis.

Mes brebis écoutent ma voix ; moi, je les connais, et elles me suivent. Je leur donne la vie éternelle : jamais elles ne périront, et personne ne les arrachera de ma main.

Mon Père, qui me les a données, est plus grand que tout, et personne ne peut les arracher de la main du Père.
Le Père et moi, nous sommes UN. »

 Paroles de Jésus 2017 13.jpg

                       

 

"Nous sommes rassemblés dans la main de Dieu"

 

Cette page de ton Evangéliste Saint Jean inscrit déjà ton procès, Jésus, dans toute ta vie et sa prédication : « Qui es-tu ? Au nom de qui parles-tu ? » Ce questionnement n’est-il pas aussi le nôtre tout au long de notre chemin qui mène à la confiance véritable ? L’expérience spirituelle du chrétien, que nous sommes peut-être, ne dispense aucun de nous de refaire le choix de l’Évangile annoncé dès les premiers temps, ceux de ce temps apostolique. À certains seuils de notre existence, Seigneur, ce choix nous déchire intérieurement ; il ouvre une faille profonde que rien ne peut combler. Qui donc est Dieu ? Seigneur Jésus, es-tu vraiment le Fils de Dieu, ou seulement un homme ? Es-tu vraiment ressuscité ? Est-ce que tu marches avec nous ? Quand nos pas trébuchent, devant l’abîme de l’épreuve, un « pourquoi ? », le même que tu as poussé sur la croix, monte dans notre cœur. Que nous reste-t-il pour espérer encore ? Le dernier mot de l’Évangile lu aujourd’hui ne serait-il pas la clé : « Le Père et moi, nous sommes UN » ? Quand notre monde intérieur vacille, seule ta présence, Seigneur, et celle de ton Père, peuvent nous redonner l’équilibre dans la confiance et dans l’espérance, sans oublier l'acte d'amour par excellence que nous nommons "charité".  Nous pouvons désormais espérer devenir une personne, celle qui entre en relation avec les autres, et qui est unifiée en Dieu qui nous fait à sa ressemblance afin que nous atteignions son image qui est gravée en chacun de nous de toute éternité. Mais il nous faudra oser passer du « je crois » au « je crois en Toi, mon Dieu

Seigneur Jésus, ta parole se confirme par tes œuvres exercées au nom de ton Père.

Pour entendre ta voix, il nous faut adhérer à ta Parole confirmée par tes œuvres. Alors, personne ne pourra nous arracher de ta main par laquelle tu nous maintiens.

Ton Père est Source de ton Amour, celui qui est en toi ; nous sommes au creux de sa main qui agit en chacun d'entre nous.

Emerveillement de comprendre que ce souffle d'Amour nous réunit pour ne faire qu'UN, avec toi et ton Père par la force de l'Esprit Saint.

Et nous voici enlacés avec toi, Seigneur Jésus, avec Ton Père et le Saint Esprit.

En nous reliant à Toi, Jésus, tu nous prends dans tes mains et nous déposes dans les mains de ton Père. Et avec nos frères et sœurs, nous ne faisons qu'UN entre vos mains !

Michel GUERRE le 9 mai 2017

Paroles de Jésus 2017 14.jpg



09/05/2017
7 Poster un commentaire

A découvrir aussi