Espace pour mieux Chercher

RELECTURE ADRESSE AUX JUNIORS ET AUX SENIORS EN CE 1er DIMANCHE DE CAREME 2017

Premier dimanche du Carême                       

Année A

Dimanche 5 mars 2017

 

Évangile selon l’évangile de saint Matthieu 4, 1-11

Jésus, après son baptême, fut conduit au désert par l'Esprit pour y être tenté par le diable. Après qu'il eût jeûné quarante jours et quarante nuits, il eut faim. Le tentateur s'approcha de lui et lui dit : «Si tu es le Fils de Dieu, ordonne que ces pierres deviennent des pains.» Mais Jésus répondit : «Il est écrit : Ce n'est pas seulement de pain que l'homme doit vivre, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu.»

Alors, le diable l'emmène à la ville sainte, à Jérusalem, le place au sommet du Temple et lui dit : «Si tu es le Fils de Dieu, jette-toi en bas ; car il est écrit : Il donnera pour toi des ordres à ses anges et : Ils te porteront sur leurs mains, de peur que ton pied ne heurte une pierre.» Jésus lui déclara : «Il est encore écrit : Tu ne mettras pas à l'épreuve le Seigneur ton Dieu.»

Le diable l'emmène encore sur une très haute montagne et lui fait voir tous les royaumes du monde avec leur gloire. Il lui dit : «Tout cela, je te le donnerai si tu te prosternes pour m'adorer.» Alors Jésus lui dit : «Arrière, Satan ! Car il est écrit : C'est devant le Seigneur ton Dieu que tu te prosterneras, et c'est lui seul que tu dois adorer.»

Alors le diable le quitta. Voici que des anges s'approchèrent de lui, et ils le servaient.

 Premier dimanche de carême 2017 1.jpg
                     

 

Premier dimanche du Carême                       

Année A

Dimanche 5 mars 2017

Relecture de L'Évangile selon l’évangile de saint Matthieu 4, 1-11

 

PREAMBULE :

Afin de bien comprendre ce texte d'Evangile qui nous est proposé en ce premier Dimanche de "cœur'aime", nous ouvrirons trois chemins pour notre réflexion :

1) Une lecture au plus proche du texte de l'Evangile.

2) Une relecture plus personnelle du même Evangile.

3) Une ouverture pour un accomplissement.

 

"La tentation de Jésus est aussi la nôtre"

 

1) Une lecture au plus proche du texte de l'Evangile.

Seigneur Jésus, les textes proposés en ce premier dimanche de cœur'aime doivent nous permettre de nous mettre en chemin, tout en passant par Toi, vers ton Père et Notre Père.

Nous sommes tentés, depuis la création du monde, de devenir ce qu'il EST en nous faisant son égal. Le récit légendaire du livre de la Genèse nous en donne l'écho. C'est en nous donnant son souffle de vie, Seigneur, que ton Père nous crée à son image. Et la vie en plénitude se trouve alors en chacun de nous, grâce à cet Amour originel.

Nés de cette Source Originelle, qui d'entre nous ne voudrait connaître ton Père comme nous sommes connus de Lui ? Qui ne voudrait bénéficier de transformer les choses, ne serait-ce que les pierres, celles que dans ta tentation, Jésus, tu as voulu transformer. Car notre liberté originelle va jusqu'au fait de pouvoir vivre sans Dieu, tout en pensant que nous le sommes.

Seigneur Jésus, tout nous est donné, au point de croire que nous pouvons vivre sans ton Père qui est aussi Notre Père.

Chaque fois que nous prenons le fruit de son Amour sans le recevoir, nous sommes dépouillés de notre vêtement de Noces.

C'est bien ce que la Bible, en son langage légendaire, veut exprimer comme expérience collective, en nous parlant de l'homme premier ADAMAH.

Nous pouvons dire à notre manière, les paroles de ce chant composé par Michel GUERRE

"Dieu créa l'homme à son image"

R/ Dieu créa l'homme à son image, à l'image de Dieu il le créa.

Il le créa par amour, homme et femme il les créa par amour,

Et ce fut le plus beau jour de l'Amour, car à l'Homme Dieu se donna par Amour. R/

 

Il partagea son Amour, liberté il lui donna par amour.

Mais parfois l'homme refusa cet Amour, et un jour se détacha de l'Amour. R/

Dieu s'étonna dans l'Amour, et vers l'homme se pencha par Amour. Il comprit son désarroi dans l'Amour, la promesse lui donna par Amour. R/

Dieu redonna son Amour, par la croix il se donna par Amour.

C'est ainsi que Dieu sauva par Amour. Son image il recréa pour l'Amour, pour l'Amour. R/

 

Seigneur Jésus, ta première tentation va bien dans ce sens que nous décrivions. Tu as faim dans le désert et ton désir est bien de  transformer des pierres en pains, ce qui serait une modification de la création. Tu te refuses à cela en disant ces paroles : ce n'est pas seulement de pain que l'homme doit vivre, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu.

Tenté pour la deuxième fois, c'est un désordre qui est semé en toi : Si tu es le Fils de Dieu, jette-toi en bas du temple et les anges te porteront. 

Mais tu refuses ce qui pourrait changer le plan de ton Père, car l'essentiel est de faire sa volonté en ne mettant pas à l'épreuve le Créateur de l'univers. 

Il est une troisième tentation qui pourrait te faire chuter, c'est celle de devenir propriétaire en faisant de toi un adorateur qui se prosterne devant des idoles. 

Mais tu laisses résonner cette Parole en reprenant un texte du premier Testament : Seul Dieu peut être adoré, et c'est à lui seul qu'un culte peut être rendu.

Seigneur Jésus, désormais il est facile de faire le lien entre l'Évangile et la première lecture proposée par la liturgie de ce jour. Quand nous nous éloignons de ton Père et notre Père, nous brisons ce pourquoi nous sommes créés par cet Amour originel : nous sommes faits à son image et à sa ressemblance, et nous pouvons rompre ce lien par notre liberté originelle. Mais, Seigneur Jésus, tu es le premier à rétablir les liens que nous avons brisés en déclarant que ton Père est Premier et que Lui seul peut être adoré.

Seigneur Jésus, quand nous rompons la communion entre ton Père et nous, tu peux, si nous voulons, par notre liberté originelle, refaire le lien avec ton Père et notre Père. Et c'est ainsi que, grâce à toi, nos relations avec nos frères et sœurs, et avec toi, nous vivrons pleinement, ici et maintenant, car tu nous tends toujours la main pour remonter la pente et réparer ce qui a été brisé par nos cibles manquées.

Premier dimanche de Carême 2017 4.jpg

2) Une relecture plus personnelle du même Evangile.

 

PIEGES A EVITER

Baptisés malgré nous dans la petite enfance, nous avons donc été plongés dans cette eau, signe d'une traversée, d'un passage de la mort à la vie.

Ce n'est que bien après, qu'en nous s'est dévoilé ce geste premier, accompagné du Souffle de la vie à toujours retrouver.

Relevés dans la vie, nous étions donc invités à quitter cette berge où résident les hommes pour un autre chemin : éprouver cet Amour en marchant vers un accomplissement d'une maturité. Il fallait pour cela faire l'expérience de l'absence, nous retirer en cet espace du temps que l'on nomme désert. Il fallait nous effacer pour un temps afin de mieux cerner le sens du chemin à prendre.

La faim de retrouver le quotidien de vie se fit alors sentir, le premier piège était au rendez-vous. Nous avons entendu, dans cet espace où tout se mélange, cette étrange parole : "Puisque, par cette plongée et le chemin parcouru, tu es devenu le "Fils de ce Dieu" que tu cherches, tu peux claquer avec tes doigts, et tu découvriras le quotidien de ta vie !".  Notre réponse, étrangement éclairée par la tienne, Seigneur Jésus, se dévoila ainsi : "Le quotidien de la vie n'est pas suffisant pour vivre, encore faut-il le partager pour lui donner un sens."

"Ce qui mélange tout" nous emmena alors au plus haut de nous-mêmes et nous fit regarder ces royaumes de relations qui se tissent sur la terre des hommes. Le deuxième piège était en place. L'étrange voix murmura encore en chacun :"Tu peux posséder tous ces humains reliés et en tirer profit pour toi-même. Il suffit pour cela que tu t'identifies à "ce mélange tout", et personne ne te résistera, tu auras prise sur tout.". Nous avons entendu en nous notre propre réponse : "Je suis fait à l'image et à la ressemblance de Dieu, il n'est pas d'autre chemin que celui de la ressemblance pour dévoiler son image."

Alors le "mélange tout" nous conduisit à la ville sacrée et nous plaça au sommet de l'espace où les hommes se rassemblent pour "voir", et non pas "regarder", le voile se déchirer sur la Vie. Le troisième piège étendit son filet.  La parole insidieuse se fit entendre à nouveau : "Tu peux rejeter tous les fardeaux portés ! Rien ne t'arrivera puisque tu es protégé de toute éternité par des messagers qui te portent en te donnant la main ! " Notre voix intérieure devint plus forte encore chez chacun d'entre nous : "Je n'ai jamais prouvé Dieu pour l'éprouver ainsi.  Je l'ai simplement rencontré dans ces royaumes de relations qui se rassemblent pour un amour à vivre et à partager. Devant Lui, je m'incline."

Et c'est ainsi que le "mélange tout" déménagea de notre vie pour laisser la place à Celui qui sépare sans jamais diviser : Dieu ton Père et Notre Père.

Et le désert s'ouvrit sur la foule rassemblée. Elle attendait La Parole qui nourrit et libère les prisonniers et les captifs.

Premier Dimanche coeur'aime 2015 1.jpg

3) Une ouverture pour un accomplissement.

Seigneur Jésus, nous te remercions pour tous ces bienfaits accordés.

Tu n'as jamais triché dans ton existence, et pourtant, comme nous, tu as été tenté de crier ta souffrance quand tu étais sur la croix. Cette parole résonne à jamais dans notre histoire : "Mon Dieu, Mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné ?" A ce moment là, tu faisais, toi aussi, l'expérience douloureuse de l'absence de ton Père.

Mais la confiance retrouvée, tu t'es repris en mains, et entre les mains du Père tu as remis ta vie.

Pour chacun d'entre nous, c'est bien le chemin à suivre que tu nous montres aujourd'hui. Mais, souvent découragés, nous cherchons la lumière afin de nous y accrocher.

 

Nous appelons la lumière en lisant les paroles de ce chant composé par Michel GUERRE.

Jésus lumière du monde 1.jpg

APPEL A LA LUMIERE

1-Si ton cœur est brisé, si tes yeux sont brûlants, si tes mains sont chargées de fardeaux trop pesants. si tu ne vois plus rien que la boue et le sang, si dans ta vie de chien, encore seul tu te sens.

R/ Alors, accroche-toi, à ta lumière accroche-toi, pour que ta vie entière trouve ses pas. Regarde la lumière, ne te retourne pas, regarde la lumière, et puis, suis là !

 

2-Si tu en as assez de marcher dans la nuit, et si tu es pressé de sortir de l’ennui, si ta route est trop dure, qu’elle te semble sans fin, et si tu n’es pas sûr de trouver ton chemin. R/

3- Si tu ne sais plus dire que des mots de colère, si tu ne sais plus rire que d’un sourire amer, si tu sens le dégoût envahir tout ton corps, si tu n’es pas au bout de tes pauvres efforts.

R/ Alors, accroche-toi, à ta lumière accroche-toi, pour que ta vie entière trouve ses pas. Regarde la lumière, ne te retourne pas, regarde la lumière, et puis, suis là !

 

Seigneur Jésus, tu es notre Lumière maintenant dans notre vie. Tu nous as ouvert un chemin, celui de la ressemblance afin d'atteindre un jour ton image. Merci pour ton Amour originel qui nous laisse cette liberté originelle de répondre à ton appel tout en étant tentés. Nous savons désormais que lorsque nous sommes tombés, nous pouvons toujours nous accrocher à Toi. Tu nous prendras par la main, et tu nous relèveras.

Michel GUERRE le dimanche 5 mars 2017

Lumière du monde 5.jpg



05/03/2017
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi