Espace pour mieux Chercher

RELECTURE ADRESSE AUX JUNIORS ET AUX SENIORS EN CE 2ème DIMANCHE ORDIANIRE 2017

2e dimanche du temps ordinaire                      

Année A

Dimanche 15 janvier 2017 

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 1,29-34

 

Comme Jean Baptiste voyait Jésus venir vers lui, il dit : « Voici l'Agneau de Dieu, qui enlève le péché du monde ; c'est de lui que j'ai dit : Derrière moi vient un homme qui a sa place devant moi, car avant moi il était. Je ne le connaissais pas ; mais, si je suis venu baptiser dans l'eau, c'est pour qu'il soit manifesté au peuple d'Israël. » Alors Jean rendit ce témoignage : « J'ai vu l'Esprit descendre du ciel comme une colombe et demeurer sur lui. Je ne le connaissais pas, mais celui qui m'a envoyé baptiser dans l'eau m'a dit : 'L'homme sur qui tu verras l'Esprit descendre et demeurer, c'est celui-là qui baptise dans l'Esprit Saint.' Oui, j'ai vu, et je rends ce témoignage : c'est lui le Fils de Dieu.

 Deuxième dimanche ordinaire 2017 1.jpg
                     

 

 

2e dimanche du temps ordinaire                      

Année A

Dimanche 15 janvier 2017 

Relecture de L'Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 1,29-34

 

PREALABLE :

Seigneur Jésus, nous commencerons notre méditation par un Préambule sur cette page d'Evangile que nous avons déjà lue et relue à plusieurs reprises.

Puis nous dévoierons ta présence par une relecture de ce même Evangile.

Enfin nous ouvrirons ta Présence montrée par Jean-Baptiste pour vivre de ta Parole dans l'aujourd'hui de Dieu et l'aujourd'hui de l'Homme.

 

1) PREAMBULE :

Jean le Baptiste te connaissait très bien, Jésus, mais il ne savait pas que tu étais l'envoyé de Dieu, son propre Fils. Cette réalité lui a été révélée par Dieu le Père au jour où tu lui donnas le Baptême, après qu'il fut  baptisé par toi : " J’ai vu l’Esprit descendre comme une colombe et demeurer sur lui ". Tu réalises alors que Jésus a une mission de libération de l'homme  et de tous les hommes, et cela jusqu'à la fin de temps. Mais le temps existe-t-il vraiment quand il est donné par Dieu le Père ?

Jean vient de réaliser que tu es ce que l'on nommait autrefois pour libérer le Peuple en terre d'Égypte : l'Agneau de Dieu qui délivre les hommes de leurs fermetures.

Ici, Jésus, tu es l'Agneau qui rend libres les hommes en donnant la capacité de connaître Dieu Père, en les délivrant de l'incapacité de regarder et voir autrement.

Dans ta langue araméenne, Seigneur Jésus, l'agneau veut dire aussi le serviteur de Dieu et des hommes. Ce que tu montreras tout au long de ta vie.

C’est l’engagement contracté à notre baptême.

Cette responsabilité nous incombe, elle est individuelle et en même temps collective, car elle se vit en Église avec tous les autres baptisés.

C'est ce à quoi la liturgie de ce jour nous invite en nous présentant des êtres humains du Premier Testament. Ils voulaient porter la lumière à toutes les nations afin que la salutation de Dieu parvienne jusqu'aux extrémités de la terre. Nous sommes invités à cette même démarche par la liturgie de ce jour. Nous prions et nous chantons comme nos frères anciens : "voici que je viens devant toi, mon Dieu Je proclame ton Amour et ta vérité à cette Église dans laquelle j'ai été baptisé".

A ta suite, Jésus, devenons serviteurs de nos frères et de nos sœurs. 

 Deuxième dimanche ordinaire 2017 4.jpg

2) Nous dévoilons ta présence par une relecture de ce même Evangile.

"Dévoilement de ta présence, Jésus-Christ."

Seigneur Jésus, si notre désir est profond de te "voir" venir vers nous, il faut que nous soyons capables de discerner les signes de ta Présence.

Or, nous n'avons pas d'autres signes que ceux qui nous sont donnés dans la Sainte Ecriture du Premier témoignage ou "premier Testament" et du deuxième témoignage appelé "deuxième Testament".

A ne jamais fréquenter ta Parole, à ne pas la partager avec d'autres, nous risquons bien de passer à côté des signes que tu nous fais.

Nous voudrions tellement être bénéficiaires de signes éclatants que nous finissons par oublier que tu signes ta Parole pour ceux et celles qui font l'effort de l'entendre et de la relire.

Il y avait du monde autour de Jean quand il rendit témoignage à ton sujet en disant : "J'ai vu l'Esprit descendre du ciel comme une colombe et il demeura sur lui." Les autres n'ont rien vu, et pourtant ils étaient là. Mais ils n'étaient pas prêts à voir de l'intérieur ce Souffle de l'Amour qui, tel un oiseau de paix, repose en chacun d'entre nous.

Si nous voulons te voir descendre en nous, toi dont la Présence est de toute éternité, il nous faut manger ta Parole pour mieux la discerner. Ne craignons pas de la partager avec d'autres, elle nous ouvrira le chemin de ta Présence. Et nous pourrons, comme Jean, témoigner que le Souffle de l'Esprit est en nous, comme il est en toi depuis toujours. Nous pourrons alors, avec toi, être plongés dans son Amour.

Le premier bain dans l'eau nous avait purifiés de nos cibles manquées. Cette deuxième plongée dans le bain de l'Esprit, par le baptême reçu et auquel nous pouvons adhérer chaque jour, ouvre en nos cœurs un espace où ta Présence demeure.

Et c'est ainsi que nous deviendrons témoins pour nous-mêmes et pour les autres, en faisant nôtres les paroles de Jean : "Moi, j'ai vu, et je rends témoignage : c'est lui le Fils de Dieu."

Mais une telle proclamation ne peut se faire qu'à la lumière de ce que nous avons dit précédemment.

Deuxième dimanche ordinaire 2017 7.jpg
 

3) Enfin nous ouvrons ta Présence montrée par Jean-Baptiste pour vivre de ta Parole dans l'aujourd'hui de Dieu et l'aujourd'hui de l'Homme.

 

L’AUJOURD’HUI DE DIEU ET L'AUJOURD'HUI DE L'HOMME.

 

R/ Si l’aujourd’hui de Dieu est l’aujourd’hui de l’homme,

Si L’aujourd’hui de l’homme est l’aujourd’hui de Dieu,

Les hommes rassemblés avec leurs différences

S’ouvriront sur le monde au souffle de l’amour. (Bis)

1) Vis pleinement ce moment, pour toi, il est un présent,
Il Est marqué de ton pas, mais tu ne le connais pas ; Jésus, lui, le connaît. Sois, ici et Maintenant !

2) Vis pleinement ce moment, Il est cadeau de l’instant,
Sans l'avenir projeté, Sans retourner le passé, Sois, ici et maintenant !

3) Tu apprendras à goûter tous les instants, les présents.
Et vers les autres étonnés, tu chanteras le printemps Sois, ici et maintenant !

4) Apprends donc à regarder, Entends les autres chanter, et les sons de chaque instant deviendront enchantement. Sois ici et maintenant !


5) Il nous faut apprendre à vivre, Ce beau moment de l’instant,

Sans remettre à demain ce qui est don de ta main. Sois ici et maintenant !

R/ Si l’aujourd’hui de Dieu est l’aujourd’hui de l’homme, Si L’aujourd’hui de l’homme est l’aujourd’hui de Dieu, les hommes rassemblés avec leurs différences s’ouvriront sur le monde au souffle de l’amour.

(Chant de Michel GUERRE composé en février 2011)

 

Seigneur Jésus, les signes que tu nous fais ne sont pas ceux d'hier ni ceux de demain. Ils sont les signes d'aujourd'hui.

Comme jean le Baptiste, tu nous apprendras à les lire pour aujourd'hui.

Michel GUERRE le 15 janvier 2017

Deuxième dimanche ordinaire 2017 5.png



15/01/2017
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi