Espace pour mieux Chercher

RELECTURE ADRESSE AUX JUNIORS ET AUX SENIORS EN CE DEUXIEME DIMANCHE DE CAREME 2017

2e dimanche du carême.

Année A.

Dimanche 12 mars 2017

 

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 17, 1-9

 Jésus prend avec lui Pierre, Jacques et Jean son frère, et il les emmène à l'écart, sur une haute montagne. Il fut transfiguré devant eux ; son visage devint brillant comme le soleil, et ses vêtements, blancs comme la lumière. Voici que leur apparurent Moïse et Élie, qui s'entretenaient avec lui. Pierre alors prit la parole et dit à Jésus : « Seigneur, il est heureux que nous soyons ici ! Si tu le veux, je vais dresser ici trois tentes, une pour toi, une pour Moïse et une pour Élie. » Il parlait encore, lorsqu'une nuée lumineuse les couvrit de son ombre ; et, de la nuée, une voix disait : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j'ai mis tout mon amour ; écoutez-le ! » Entendant cela, les disciples tombèrent la face contre terre et furent saisis d'une grande frayeur. Jésus s'approcha, les toucha et leur dit : « Relevez-vous et n'ayez pas peur ! » Levant les yeux, ils ne virent plus que lui, Jésus seul. En descendant de la montagne, Jésus leur donna cet ordre : « Ne parlez de cette vision à personne, avant que le Fils de l'homme soit ressuscité d'entre les morts.

Transfiguration de Jésus 2017 4.jpg
                       

2e dimanche du carême.

Année A.

Dimanche 12 mars 2017 

Relecture de l'Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 17, 1-9

 

Préalable :

Seigneur Jésus, afin d'entrer dans cette relecture qui est nommée "Transfiguration", nous prendrons trois chemins pour mieux comprendre ce phénomène étrange.

1) Le chemin de ta Transfiguration dans l'Histoire :

2) Le chemin de la Transfiguration aujourd'hui.

3) Accomplissement et ouverture.

 

"Traverser le visible afin d'atteindre l'Invisible"

1) Le chemin de ta Transfiguration dans l'Histoire :

Seigneur Jésus, nous voici invités, en ce deuxième dimanche de "cœur'aime", à mieux comprendre la vie en plénitude à laquelle nous sommes appelés en passant du visible de ton ETRE à l'invisible qui rejaillit sur notre devenir.

Remarquons combien ton Père parle de toi avec une infinie tendresse.  Qui pourrait s'y tromper en entendant cette Parole venue du plus haut de toi-même, comme si elle traversait les cieux afin d'être entendue de l'humanité entière et cela pour les siècles du passé comme ceux du présent et de l'avenir : "Celui-ci est mon Fils bien-aimé en qui j'ai mis tout mon amour"

Cet amour de ton Père pour toi, Jésus, est si fort qu'il a traversé ton corps visible à nos yeux pour laisser entrevoir l'Invisible de ton ETRE. Et c'est ainsi que ton visage devint brillant comme le soleil et tes vêtements, blancs comme la lumière.

Seigneur Jésus, tu nous es rendu présent comme le Fils du Père attendu depuis si longtemps par ton peuple tout entier.

En effet cet évènement, ou avènement d'un instant, en présence de Moïse, symbole de la loi qui guide ton peuple dans sa quête de Dieu ton Père et Elie, symbole des prophètes qui annonçaient ta venue comme le Messie.

Seigneur Jésus, avec ton titre de Messie, tu résumes en toi la Loi et les prophètes.

Seigneur Jésus tu donnes une consigne à tes apôtres, celle de ne parler à personne de cette vision avant que tu ne sois relevé d'entre les morts, car cette réalité de ta filiation divine ne peut se comprendre que par l'évènement de ta Résurrection, cœur de notre foi.

Désormais, la mort de notre ETRE n'existe plus, car tu transformes ce qui existe et se laisse toucher et voir en plénitude de notre ETRE qui demeure à jamais. 

Seigneur, cette bonne nouvelle nous parle aujourd'hui par ta parole: "Je suis le chemin, la vérité la vie, celui qui croit en moi vivra éternellement".

Et cette vie en plénitude est manifestée dans ton Relèvement pour tous les peuples : ceux d'hier et d'aujourd'hui, comme les peules de demain.

Seigneur Jésus, tu ne nous as jamais promis de ne pas être malades, de ne pas avoir d'accident et de ne pas vivre ce passage par la mort. Toi-même, seigneur, au sommet de la croix, tu as vécu douloureusement et d'une manière injuste ce grand passage.

Cette réalité du passage de la mort  biologique vers la vie en plénitude est occasion de peur car nous ne savons rien de l'après, rien sur le comment.

Tes disciples eux-mêmes furent saisis d'une grande frayeur. Ils venaient de vivre l'expérience de la rencontre de ton Père à visage découvert en le voyant face à face dans une intimité parfaite qui change la vie corporelle.

C'est dans ce contexte qu'il nous faut regarder l'exemple de nos anciens.

Abraham accepte de quitter son pays pour aller dans une autre région. Il fallait le faire à cet âge avancé, mais il a écouté ton Père qui lui a dit de partir. Il le fit pour répondre à l'appel de ton Père et en recevoir tous les bienfaits. Il retrouve son dynamisme par l'action de ton Père dans sa vie.

Bel exemple pour les personnes âgées.

Nous acceptons, dans notre vie de croyant, d’aller vers Dieu en prenant le temps de faire silence, de méditer et de prier. C’est ainsi que nous recevrons la bénédiction de Dieu, c’est-à-dire le dynamisme et l’énergie pour vivre ce mouvement de Dieu vers soi et de soi vers Dieu.

Tes apôtres furent dépassés devant ton visage traversé de lumière. C'était beaucoup leur demander dans leur finitude, mais tu les rassures en leur demandant de ne pas avoir peur.

Seigneur Jésus, sur notre chemin de foi, un jour ou l'autre, nous serons confrontés à cette rencontre avec ton Père. Nous avons de quoi être effrayés par ce dévoilement de ton Père, car nous ne savons rien de ce qui n'est pas de l'ordre du savoir.

Mais tu nous demandes de ne pas avoir peur, car cette démarche est de l'ordre de l'amour.  Nous sommes aimés de toute éternité par un amour originel qui, par le souffle de l'Esprit, nous dit qu'il est avec nous et en nous de toute éternité.       

Désormais, nous pouvons contempler ta vie, Seigneur Jésus, dont le visage est dévoilé par la lumière qui le traverse.

Ton amour fera resplendir nos visages de la même façon que ton visage illuminé par l'Amour de ton Père. Et nos proches verront que nous sommes habités par une Présence, celle de ton Père, en voyant la lumière briller sur nos  visages éclairés par cet Amour donné de toute éternité.

C'est ainsi que Jésus, tu as accepté l'Amour du Père et de vivre cette reconnaissance devant tes apôtres.

Il nous revient maintenant d'accepter ton Amour, Jésus-Christ, et comme toi, de faire resplendir ta parole par l'annonce de l'Évangile, dévoilant ainsi la vie en Plénitude.

Transfiguration de Jésus 2017 2.jpg

2) Le chemin de la Transfiguration aujourd'hui dans une relecture de l'Evangéliste Saint Marc.

 

"Laissons-nous transformer ! "

Seigneur, aujourd'hui encore tu nous prends avec toi pour aller sur la montagne, ce lieu où souvent tu te retires afin de laisser enfanter en toi la Parole de Dieu. Pendant ce temps du dialogue intérieur que l'on nomme "prière", ton visage dévoile un visage autre, celui du Père, tes vêtements deviennent des vêtements de noces.

La relation se fait avec ces deux témoins du Premier Testament : Moïse et Elie. Ils évoquent avec toi ce départ, effacement de toi-même, par la mort infligée : "Oh Jérusalem, qu'as-tu fait des prophètes ?"

Nous n'avons pu veiller, accablés de sommeil ; mais le retour à la vie nous fait sentir le poids de ta présence, une présence d'amour, celle de ton Père, qui se dévoile en toute humanité par ces deux hommes qui sont à tes côtés.

Ton premier de cordée te demande de poursuivre cette joie d'une présence donnée. : "Dressons trois tentes, ces espaces de rencontres où se vit le dialogue dans le plus grand silence. Retrouvons ta Présence quand tout semble perdu, en nous rendant présents à l'Invisible dévoilé."

Une nuée, celle qui manifeste le Divin recherché, nous couvre de son ombre ; elle nous enfante à la Parole, par l'Esprit qui nous donne d'entendre :" Celui-ci est Mon Fils, celui que j'ai choisi, écoutez-le."

Jésus, ta Présence est en nous. Et nous avons besoin de ces temps de silence pour entendre à nouveau cette Parole à dire à nos frères et nos sœurs :"Tu es mon Fis bien-aimé, en toi j'ai mis tout mon amour"

Mission reçue, mission à vivre avec Toi, Jésus, désormais rencontré en toute humanité.

 

3) Accomplissement et ouverture.

 

Approfondissons pour nous, ce que signifie voir l'Invisible dans le visible

La transfiguration est une expérience quotidienne, Seigneur Jésus, c'est la raison pour laquelle elle nous concerne directement dans notre vie. Encore faut-il apprendre à voir. Croyants ou pas, nous sommes un certain nombre à vivre cet évènement.

Quand nous croisons le visage de celui ou celle qui souffre, son regard est vivant. Dans le corps vieillissant, nous percevons une intensité qui change la figure de ceux et celles qui atteignent un certain âge.

Un jour ou l'autre, chez une personne qui passe inaperçue, nous voyons la lumière d'une présence.

Seigneur Jésus, nous pouvons donc vérifier que la transfiguration exprime ce qui est insondable et n'a jamais fini d'être compris. C'est ainsi que dans notre chair bien fragile, une ferveur, une lumière peuvent parfois se laisser entrevoir. Nous sommes des êtres dont la chair devient Parole :"Le Verbe s'est fait chair" dira ton Evangéliste Jean en parlant de toi, Seigneur Jésus. Notre chair témoigne bien que nous accueillons la vie, mais qu'elle ne vient pas de nous. La vie vient de plus loin que nous. Ce que nous trouvons beau dans certains corps abîmés, c'est l'évidence de la vie dans laquelle Dieu se manifeste.

Transfiguration de Jésus 2015 7.jpg

Seigneur, par ton visage visible qui nous dévoile l'Invisible, tu nous invites aujourd'hui à vivre cette expérience du dévoilement de la VIE derrière ton apparent visage. Nous pouvons percevoir cette lumière d'une vie inconnue qui vient d'ailleurs. La lumière se manifeste largement dans tout ce qui fait ta personne : ton corps et tes vêtements. Cette lumière s'étend même à d'autres personnes que sont Moïse et Elie.

Ton Père a créé le visible que nous avons de la difficulté à voir.

Car c'est dans le quotidien que se révèle ton Père. Nous pouvons le rencontrer dans la chair de ceux qui t'accueillent. Et cela n'est pas réservé à ceux et celles qui te donnent leur confiance.

Il y a des personnes qui, parfois sans te connaître, comprennent que la vie vient de plus loin. Nous ne maîtrisons pas la vie, nous ne la fabriquons pas. C'est notre chair qui devient poreuse pour laisser transparaître la vie qui nous vient de ton Père.

Et c'est ainsi que notre chair s'ouvre à toi, Seigneur. Tu es la voie, la vérité et la Vie que nous recevons de toi.

Jésus, tu es transfiguré d'une manière unique dans cet aujourd'hui. Mais nous pouvons voir des êtres transfigurés en les croisant sur nos chemins.

Si nous savons accueillir cette VIE venue de plus loin que nous, c'est par la force du Souffle de ton Esprit.

C'est à cela que tu nous éduques Seigneur Jésus. Tu nous apprends à voir ce que nous ne voyons pas. C'est tout le sens de ta transfiguration.

Après cette expérience, nous ne te voyons plus comme avant. Tu es pourtant le même, mais nous avons pu entendre le poids de ton Amour.

Merci, Seigneur Jésus, de nous aimer ainsi en nous montrant ton chemin par cette Parole évoquée précédemment : "Je suis la voie, la vérité, la vie, celui qui croit en moi, vivra éternellement."

Michel GUERRE le 12 mars 2017

Transfiguration de Jésus 2017 3.jpg



12/03/2017
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi