Espace pour mieux Chercher

RELECTURE ADRESSE AUX JUNIORS ET AUX SENIORS EN CE DIMANCHE DU CHRIST ROI 2016

Le Christ, Roi de l’univers.

Année C.

Dimanche 20 novembre 2016

 

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc. 23,35-43

 On venait de crucifier Jésus, et le peuple restait là à regarder. Les chefs ricanaient en disant : « Il en a sauvé d'autres : qu'il se sauve lui-même, s'il est le Messie de Dieu, l'Élu ! » Les soldats aussi se moquaient de lui. S'approchant pour lui donner de la boisson vinaigrée, ils lui disaient : « Si tu es le roi des Juifs, sauve-toi toi-même ! » Une inscription était placée au-dessus de sa tête : « Celui-ci est le roi des Juifs. » L'un des malfaiteurs suspendus à la croix l'injuriait : « N'es-tu pas le Messie ? Sauve-toi toi-même, et nous avec ! » Mais l'autre lui fit de vifs reproches : « Tu n'as donc aucune crainte de Dieu ! Tu es pourtant un condamné, toi aussi ! Et puis, pour nous, c'est juste : après ce que nous avons fait, nous avons ce que nous méritons. Mais lui, il n'a rien fait de mal. » Et il disait : « Jésus, souviens-toi de moi quand tu viendras inaugurer ton Règne. » Jésus lui répondit : « Amen, je te le déclare : aujourd'hui, avec moi, tu seras dans le Paradis. »

Dimanche Christ Roi de l'univers 2016 3.jpg
                       

Le Christ, Roi de l’univers.

Année C.

Dimanche 20 novembre 2016 

 

Relecture de L'Évangile de Jésus Christ selon saint Luc. 23,35-43

 

"Mais qui est-il ce Roi qui rayonne sur l'Univers ?"

PREALABLE :

Seigneur Jésus, nous te célébrons en ce dimanche comme le "Roi de L'univers". Titre ronflant qui semble difficile à convenir à ce que fut ton existence ouverte sur la VIE en plénitude par ta mort et ton Relèvement.

1) Nous allons essayer de comprendre pourquoi l'Eglise a voulu t'évoquer en ce jour sous ce vocable de "Christ, Roi de l'univers".

2) Nous contemplerons le moment si redouté de ta crucifixion.

3) Nous terminerons par une prière adressée à ce don que tu fis de ta vie.

 

1) Un peu d'histoire afin de comprendre pourquoi l'Eglise a choisi de t'honorer sous ce vocable de "Christ, Roi de l'Univers".

Nous terminons le cycle liturgique de l’année C par la fête du Christ Roi. Cette fête a été instaurée par le Pape Pie XI en 1925. Elle consiste à bien affirmer l’action de Dieu dans notre société.

Lorsque nous regardons les textes de cette liturgie, nous en sommes surpris, car le texte de l’évangile de Luc rapporte ta mort en croix, Seigneur Jésus. On aurait pu s’attendre à un autre texte, mais celui-là va nous introduire à une royauté particulière.

Dimanche du Christ Roi de l'uivers 2016 2.jpg
 

2) Relisons le récit de ce jour unique pour comprendre que tu es bien le Roi de l'univers tout entier.

Les chefs religieux te bafouent car tu as prétendu que tu étais le Messie, l'envoyé de Dieu. Ils pensent que, si tu es si puissant, si tu es vraiment le Fils de Dieu, l'élu annoncé par les prophètes, si tu as partagé le pain aux foules rassemblées, tu peux te sauver toi-même. Le temps de la preuve vient d’arriver ; et les chefs religieux commandent un miracle pour croire en toi. Ils crient ces paroles au bas de ta croix :"Tu en as sauvé d'autres, tu peux te sauver toi-même, si tu es le messie ! "

Les soldats se moquent de toi par fidélité à leur chef, obéissant aveuglément aux autorités de l'époque.

Ceci n’est pas nouveau, c’est la formation qui veut çà. Elle assure la rectitude de la chaîne hiérarchique. Or, Jésus, tu représentes un danger pour le pouvoir militaire. Tu rassembles les gens, et le pouvoir pense que tu fomentes une rébellion : "Ne serais tu pas un terroriste en puissance ? Tu dis vouloir établir un nouveau royaume. L’écriteau, placé au-dessus de ta tête le dit clairement : celui-ci est le roi des juifs. Alors, le temps est venu de te voir à l’œuvre comme un roi. Mais où est ton armée ? Où sont tes soldats ? Si tu es le roi des juifs, sauve-toi toi-même. Nous croirons en toi plutôt que de croire en l’empereur." Voilà ce que nous entendons murmurer au bas de la croix.

L’un des malfaiteurs crucifiés près de toi, Jésus, voyant sa mort venir, crie : "Si tu es le messie, sauve-toi toi-même et nous avec.  Tu dis que tu es le messie, mais où est donc ton pouvoir ? L'heure est venue de le prouver, et si tu fais un miracle tout le monde sera à tes pieds pour t'adorer. Tous les puissants de la terre s’agenouilleront devant toi. Tu peux annuler cette mort prochaine et nous descendre de ces croix."

Dieu, Père et Mère de l’amour, tu nous as fait connaître la Lumière. De toute éternité elle était, afin que tout être subsiste en Toi. Tu sa voulu que dans ton Fils toute chose (tout être) ait son accomplissement. Tu as voulu tout réconcilier à lui par le sang de la croix. 

C’est le Règne de Dieu. Et c’est à cette réalité qu’un autre crucifié proche de toi, Seigneur Jésus, a adhéré en disant :"Souviens-toi de moi quand tu viendras inaugurer ton règne."

Il devait se dire en lui-même : "Je crois en toi, Jésus. Je veux être avec toi dans ce royaume nouveau. Je désire la relation avec Ton Père. Je crois que son Règne est beau et vrai. Je crois que tout ce que tu as annoncé au sujet d'un règne d'amour et de paix va se réaliser. Il n’y aura plus de pleurs, une nouvelle terre apparaîtra. Même au-delà de ma mort tu te souviendras de moi, car l’Ancien Monde aura disparu".

Et toi, Jésus tu lui dis cette parole à jamais gravée dans son cœur : "Amen (oui, en vérité) je te le déclare : aujourd’hui, avec moi, tu seras dans le Paradis."

Jésus, tu nous salues, et tu réconcilies à toi tout être sur la terre et dans les cieux. Et tu mérites bien ce titre donné par ton Eglise : "Christ, Roi de l'univers."

Ainsi La toute-puissance d'amour de ton Père se manifeste dans ce mouvement qui est de tout attirer à lui, par toi, son Fils, Christ, Roi de l'univers. Saurons-nous nous ouvrir et nous abandonner dans ce mouvement d'amour de ton Père envers nous ? C'est ce que tu as fait en ouvrant tes deux bras sur la croix, Seigneur Jésus. Notre confiance, en tant que disciple devrait accepter cette réalité de marcher avec toi, ici et maintenant, en ouvrant comme toi nos deux bras à tous nos frères et sœurs.

Et cela vaut, non seulement en ce monde qui disparaîtra, mais en ce nouvel espace de l’intimité avec toi et ton Père dans ce Royaume qui s'ouvre, aujourd'hui et maintenant, dans toutes nos relations à vivre autrement.

Oui, Seigneur Jésus, tu mérites bien le titre de "Christ, Roi de l'univers".

Dimanche Christ Roi de l'univers 2016 17.jpg

3) Nous terminons par une prière adressée à ce don que tu fis de ta vie à travers les sept paroles que tu as prononcées sur la croix.

Jésus, tu as prononcé sept paroles lorsque tu étais sur la croix. Chacune de tes paroles ont marqué l'histoire de l'Église et la foi de milliers de personnes au cours des siècles. Arrêtons-nous pour les méditer et voyons ensemble de quelle nature tu étais fait, toi, Seigneur Jésus en changeant la face du monde. Accueillons tes paroles, elles sont faites pour nous aujourd'hui :

1ère parole : Elle nous est rapportée par Saint Luc 23:34 : "Père, pardonne-leur car ils ne savent ce qu'ils font."

C'est la prière que tu adresses à ton Père pour ceux qui t'ont crucifié.

Quand nous sommes face à des personnes qui ne nous aiment pas ou qui nous font souffrir, savons-nous prier en communion avec eux et leur pardonner ?

2ème parole : Nous la devons aussi à Saint Luc 23:43 : "Je te le dis en vérité, aujourd'hui tu seras avec moi dans le paradis."

C'est une promesse à quelqu'un qui souffre autant que toi, Jésus.

Alors que nous sommes nous-mêmes en souffrance, sommes-nous capables de partager les promesses de Jésus à d'autres en ouvrant un chemin d'espérance ?

3ème parole : C'est de Saint Jean, ton disciple bien aimé, que nous la recevons en Jean 19: 26-27 : Jésus voyant sa mère, et auprès d'elle le disciple qu'il aimait, il dit à sa mère : "Femme, voici ton fils". Puis il dit au disciple : "Voici ta mère".

 Voilà un souci exprimé pour ta mère, Jésus.

Alors que nous sommes face à des situations difficiles, avons-nous du respect et du souci pour honorer nos parents, nos familles, nos proches ?

4ème parole : C'est ton Evangéliste Jean qui nous la fait entendre : "Mon Dieu, mon Dieu pourquoi m'as-tu abandonné ?"

C'est ton cri d'angoisse, Jésus, alors que tu es en train de porter le poids et les cibles manquées du monde, et que ton Père semble avoir détourné son regard de toi. Jésus, tu es seul au cœur de cette nuit de souffrances.

Alors que nous sommes quelquefois en train d'abandonner Dieu et de lui tourner le dos, Jésus n'as-tu pas ce même cri d'angoisse à notre égard ? Mes amis, pourquoi une telle lâcheté alors que vous savez maintenant que vous êtes aimés pleinement et nullement abandonnés ? C'est la solitude qui vous fait pousser le même cri que moi. Mais sachez que mon Père ne vous abandonnera jamais, c'est un effacement de sa part pour mieux se dévoiler et vous permettre de vous reprendre.

5ème parole : Saint Jean 19:28 nous rapporte ta parole humaine : "J'ai soif"

Jésus, tu restes un homme ... jusqu'au bout. Tu dis cette parole afin d'accomplir une prophétie de l'Ancien Testament. Ce qui nous montre que tu es bien plus qu'un homme qui a soif.  Tu vas au bout de ta mission.

6ème parole : Jean 19: 30 "Tout est accompli." Tu t'ouvres à l'Amour infini de ton Père afin de le partager à chacun et chacune d'entre nous.

Mais sommes-nous capables de recevoir un tel cadeau et de le partager ?

7ème parole : Luc 23:46 : "Père, je remets mon esprit entre tes mains."

C'est la dernière prière adressée à ton Père, Seigneur Jésus.

Mesurons-nous assez ce qu'il nous reste à faire en entendant ce dernier cri de ta confiance donnée entièrement ?

Nous pouvons, si nous le voulons, murmurer les paroles de ce chant composé par Michel GUERRE pour un rassemblement du Mouvement Eucharistique des Jeunes Témoins du Christ :

R/ "Nous avons vu et entendu, c'est pour cela, Seigneur, que nous voulons te suivre, nous avons vu et entendu ta présence en nos frères que nous voulons servir."

1- Fais que je voie, et ne permets jamais que je passe à côté de toi sans te regarder, fais que je voie ton visage abimé chez tous les mal-aimés.

2- Fais que j'entende, il y a tant de voix qui m'appellent parce qu'elles attendent pour parler de toi, fais que j'entende ta parole d'ami tout au long de ma vie.

3- Fais que je donne, sur les chemins sans joie, se rassemblent nos frères les hommes, ils ont faim de toi, fais que je donne la lumière et la joie de marcher avec toi.

4- Dans ton Amour tu nous as rassemblés, nous dirons jusqu'à ton retour : "servir, c'est aimer", car en ce jour, Témoins de Jésus-Christ, tu nous as réunis.

Seigneur, dans le silence de ce jour naissant, nous venons te demander la paix, la sagesse, la force.

Nous voulons regarder aujourd'hui le monde avec des yeux remplis d'amour, être patients, compréhensifs, doux et sages.

Voir au-delà des apparences tes enfants comme Tu les vois Toi-même du Haut de la croix, et ainsi ne voir que le bien en chacun. Ferme nos oreilles à toute calomnie, garde notre langue de toute malveillance, que seules les pensées qui font le bien demeurent en notre esprit. Que nous soyons si bienveillants et si joyeux que tous ceux qui nous approchent sentent ta présence. Revêts-nous de ta bonté, Seigneur, et qu'au long de ce jour, nous te révélions aux autres rencontrés.

Seigneur Jésus, Christ, Roi de l'univers, tu nous invites, chaque fois que nous tombons, à nous reprendre en mains et permettre à d'autres de faire ce même chemin.

Michel GUERRE le 20 novembre 2016

Dimanche Christ Roi de l'univers 2016 1.jpg



20/11/2016
9 Poster un commentaire

A découvrir aussi