Espace pour mieux Chercher

RELECTURE ADRESSEE AUX SENIORS EN CE DIMANCHE DE LA TRANSGIRURATION 2017

La Transfiguration du Seigneur

Année A

Dimanche 6 août 2017

1) Ecoutons d'abord l'Evangile de ce Dimanche.

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 17, 1-9

En ce temps-là, Jésus prit avec lui Pierre, Jacques et Jean son frère, et il les emmena à l’écart, sur une haute montagne. Il fut transfiguré devant eux ; son visage devint brillant comme le soleil, et ses vêtements, blancs comme la lumière. Voici que leur apparurent Moïse et Élie, qui s’entretenaient avec lui. Pierre alors prit la parole et dit à Jésus : « Seigneur, il est bon que nous soyons ici ! Si tu le veux, je vais dresser ici trois tentes, une pour toi, une pour Moïse, et une pour Élie. » Il parlait encore, lorsqu’une nuée lumineuse les couvrit de son ombre, et voici que, de la nuée, une voix disait : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui je trouve ma joie : écoutez-le ! » Quand ils entendirent cela, les disciples tombèrent face contre terre et furent saisis d’une grande crainte. Jésus s’approcha, les toucha et leur dit : « Relevez-vous et soyez sans crainte ! » Levant les yeux, ils ne virent plus personne, sinon lui, Jésus, seul. En descendant de la montagne, Jésus leur donna cet ordre : « Ne parlez de cette vision à personne, avant que le Fils de l’homme soit ressuscité d’entre les morts. »

Transfiguration de Jésus 2017 2.jpg
                       

2) Première approche dans une certaine relecture.

Ce phénomène de ta Transfiguration, Seigneur Jésus, est un signe qui nous est donné pour nous aujourd'hui. Rapporté par trois de tes Evangélistes, il montre l'importance ce cet Avènement.

Quelques temps précédents cet évènement, tes apôtres t'ont entendu dire qu'il fallait que tu souffres et soir mis à mort avant de ressusciter le troisième jour. Ce fut un évènement dans leur vie que d'entendre ta Parole qui les désarmait de tous leurs projets. Tes Apôtres espéraient établir un autre Royaume, celui de ton Père, mais aussi celui qu'ils avaient dans leur humaine vision.

Ils ne comprenaient pas tes paroles. Pierre, ton premier de cordée, s'en offusque et te réprimandes, Seigneur Jésus.

Et toi, Seigneur, tu lui fais prendre conscience que sa vision est celle des hommes et non pas celle de Ton Père et Notre Père.

Pour couronner le tout, tu invites ceux qui veulent marcher avec toi à rejoindre la croisée des chemins jusqu'à l'Arbre de Vie en forme de croix.

Seigneur, les grands évènements du dévoilement de ton Père et de toi ont lieu sur une montagne, signe d'un enfantement peu ordinaire de ta Parole. C'est le lieu symbolique du dévoilement de la Parole et de la rencontre avec toi et avec son peuple.

Seigneur Jésus, ce jour-là, tu prends avec toi Pierre, Jacques et Jean, et tu deviens le premier de cordée pou les emmener sur une haute montagne.

C'est là que tu te dévoiles comme le Fils bien--aimé de ton Père. Ton habit est blanc comme la neige et les cheveux de ta tête, aussi blancs comme la lumière.

Seigneur Jésus, tu es transfiguré selon les signes donnés à Dieu.

Tes apôtres te voient de l'intérieur et découvrent la présence de Moïse et d'Elie qui représentent l'importance de l'Alliance avec ton Père et avec les humains. Ils indiquèrent le chemin de Dieu à leur peuple.

Maintenant le chemin c'est toi, Jésus. L'alliance éternelle et nouvelle se réalise en toi, Seigneur Jésus. C'est la raison pour laquelle Pierre veut installer des tentes comme un rappel de la fête des Tentes ou des Tabernacles, rappel de la relation de ton Père et de son peuple.

Cette fête durait sept jours, signe de la Plénitude.

C'est alors que Pierre confirme que tu es aussi l'image de ton Père qui crée l'Alliance Nouvelle en nous libérant du mal et de nos cibles manquées. Alors nous pouvons dresser les tentes et fêter notre libération.

La nuée enveloppe Pierre, Jacques et Jean. De celle-ci une voix intérieure se fait entendre : "Celui-ci est mon Fils bien-aimé, celui qu'il m'a plu de choisir. Ecoutez-le."

Tes Apôtres tombent et s'écrasent à terre. Devant ton Père, l'homme tombe comme la pluie vers le sol.

Jésus, tu relèves Pierre, Jacques et Jean et les invite à redescendre de la montagne sur laquelle ta Parole fut enfantée, en faisant de tes Apôtres tes enfants.

Tu leur demande de ne parler à personne de cet évènement jusqu'au moment de ta résurrection.

Leurs cœurs sont remplis d'espérance, car Jésus, tu es leur maître, le Fils d'homme, l'envoyé attendu, le Fils de Dieu et ton règne de relations se réalisera. Ce dévoilement prendra tout son sens après ta Résurrection.

Tes apôtres ont vu et entendu ta Parole, Seigneur et ils ont marché avec toi. A chacun de nous, il revient de voir, de t'entendre et de marcher avec toi.

Tes Apôtres ont contemplé en toi, Seigneur, le divin qui resplendissait comme un soleil.

A nous de te contempler avec les yeux de la foi que tu es vraiment le Christ ressuscité. Tu es la lumière du monde. Tu es notre lumière qui nous montre  le chemin à vivre.

Transfiguration 33.jpg

3) Deuxième approche de la relecture de L'Évangile de ce jour.

"UN PREMIER DE CORDEE QUI SE FAIT LE COMPAGNON DES HOMMES"

En marche : Jésus, Premier de Cordée, aujourd'hui encore, tu nous prends avec toi. Tu marches lentement pour gravir la montagne. Nous imprimons nos pas dans les tiens afin d'atteindre le sommet. Ce lieu est au plus haut de chacun, au meilleur de nous-mêmes, c'est bien là que s'enfante et se dévoile ta Parole.

Te mettant à l'écart, tu te retires et tu t'effaces, te laissant pénétrer par ce Souffle intérieur que l'on nomme "L'ESPRIT". Celui-ci nous permet, dans ce temps de silence, de reprendre notre souffle. Notre "respiration" devient alors prière, permettant à chacun de retrouver des forces pour un dévoilement qui nous surprend encore. Cet instant que l'on nomme "transfiguration" est ce privilège que tu donnes de "voir" au-delà de ton visage. Nous ne regardons pas, mais nous "voyons" à travers toi le Visage de Dieu.

Transfiguration de Jésus 2015 3.jpg

Dévoilement : C'est alors, Seigneur, que ton visage dévoile l'image qui l'habite depuis toujours et pour toujours : Un soleil dont les rayons se déposent sur chacun d'entre nous. Te voilà désormais tout habillé de blanc, un vêtement de Noces pour signifier l'Alliance de l'Eternel avec tous les hommes. Un dialogue s'instaure entre Toi, Jésus, le Premier de Cordée, et ces deux figures qui sont le reflet, dans l'histoire des hommes, du beau nom de YHWH : l'un s'appelle Moïse "JE SUIS", l'autre se nomme Elie "DIEU EST".

Premier de Cordée, tu fais désormais le lien entre "Dieu - Famille" et les hommes qui se mettent en marche avec toi.

Un compagnon premier prend alors la parole pour chacun d'entre nous :

 "Restons ici ! Nous sommes bien dans cette transparence qui transfigure nos vies. Ta présence nous éclaire et tes deux compagnons nous confirment que "TU ES".

Nous comprenons que par Toi se fait le lien entre Dieu et les hommes. Nous nous sentons si bien en ces moments bénis que nous aimerions dresser ces "tabernacles", ces tentes qui te retiennent en notre cœur avec ces deux Anciens du Premier testament.

 

Voir et entendre : C'est alors que nous "voyons", en ce regard du cœur, le poids de ta présence : Toi, le Premier de Cordée, entouré de ces deux hommes qui signifient ainsi le "cœur'aime" de Dieu. Une nuée d'amour vous couvre de son ombre pour un enfantement qu'il nous faut bien entendre comme une déclaration d'amour : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis tout mon amour ; écoutez-le ! »

Comment ne pas tomber au "Très-Bas" de soi-même, là où se jouent nos relations humaines, en entendant ces paroles qui, Seigneur, te dévoilent comme Celui qui est nommé pour l'humanité tout entière "le Fils bien-aimé" ? Cette Parole du Très-Haut de toi-même est aussi la Parole que chacun peut entendre au jour de son Baptême et de sa profession baptismale, y répondant dans la confiance accordée.

La crainte, signe de respect, nous saisit devant toi, le premier de cordée. Tu nous rassures quand nous sommes paralysés par la peur ou l'angoisse. Tu nous prends par la main en nous disant la tendresse de ta Divinité revêtue de ton humanité : "Relevez-vous et n'ayez pas peur !" C'est par cette Parole que ton serviteur Jean-Paul II ouvrit son service en Eglise, devenant serviteur pour tout le monde.

Cette PAROLE résonne en nous comme un écho à vivre. Enfantés à l'image de Dieu, nous pouvons maintenant nous tourner vers toi, le Premier de Cordée. Nous marcherons désormais, et pour l'éternité, sur le chemin de la ressemblance du "CŒUR'AIME", la Source de tous les "cœur'aime" rencontrés.

Envoi : Osant alors lever les Yeux, nous ne voyons que toi, Jésus, le Premier de cordée. Les Anciens se sont effacés afin de te permettre d'aller jusqu'au bout de ton humanité, dévoilée en cet instant où nous avons entendu "parler Dieu".

Descendant de la montagne où l'amour s'enfante pour une renaissance, le silence se fait sur ta demande. Il nous reste à entrer dans ce signe donné : "Ton Relèvement d'entre les morts". Nous n'aurons jamais fini de comprendre que, passé par la mort, tu es LE VIVANT à jamais. Et c'est encore tout remplis de ce que "nous avons vu et entendu" dans cet intérieur regard, que nos "figures transformées" n'éprouvent pas encore le besoin de parler. Chaque jour, tu nous invites à "nous relever" afin de devenir témoins de ce signe étonnant de ton "Relèvement", Toi, Jésus le VIVANT.

 

ACCOMPLISSENT POUR UNE OUVERTURE.

Quarante jours avant l’Exaltation de la Croix, ta Transfiguration, Seigneur, nous rappelle comment tu as voulu « préparer le cœur de tes disciples à surmonter le scandale de la croix ».

Mais elle est aussi une annonce de la « merveilleuse adoption » qui fait de tous, si nous te faisons confiance, des fils de Dieu en toi Jésus. Et de ta clarté resplendira un jour le corps entier de l’Église. 

La Transfiguration est un épisode de ta vie, Jésus-Christ relaté par les Évangiles. Il s'agit, comme nous l'avons rappelé d'un changement d'apparence corporelle de Jésus pendant quelques instants de ta vie terrestre, pour révéler ta nature divine aux trois disciples, qui devaient être témoins de ta douloureuse agonie au jardin des Oliviers : Pierre, Jacques et Jean.

Les trois témoins gardèrent le secret, mais plus tard ce fait extraordinaire servit admirablement à tous les Apôtres pour prouver ta divinité, Seigneur Jésus. Il leur servit aussi pour supporter avec courage les épreuves de leur apostolat.

Maintenant, c'est à chacun de nous de vivre pleinement ce dévoilement de ta Présence parmi nous, Seigneur Jésus.

Méditation finale

Nous avons vu et entendu, c'est pour cela, Seigneur, que nous voulons te suivre, nous avons vu et entendu ta présence en nos frères que nous voulons servir."

Voir et entendre sont les mots employés fréquemment par toi, Seigneur Jésus, afin de nous faire comprendre ta Bonne Nouvelle, Celle de ta mort et de ta Résurrection. Si nous avons vu et entendu, nous pouvons marcher avec toi.

Fais que je voie, et ne permets jamais que je passe à côté de toi sans te regarder, fais que je voie ton visage abimé chez tous les mal-aimés.

Il y à tant de mal-aimés sur nos chemins que nous ne pouvons passer sans les voir.

Fais que j'entende, il y a tant de voix qui m'appellent parce qu'elles attendent pour parler de toi, fais que j'entende ta parole d'ami tout au long de ma vie.

Entendre la voix des autres nous parler de toi, Seigneur, est une démarche incontournable pour entendre ta voix sur les chemins sans joie où se rassemblent nos frères les hommes qui ont faim de toi. C'est en faisant briller ta lumière comme un soleil, qu'ils pourront marcher avec toi.

Dans ton Amour tu nous as rassemblés, nous dirons jusqu'à ton retour : "servir, c'est aimer", car en ce jour, Témoins de Jésus-Christ, tu nous as réunis.

Il n'y a pas d'autres rassemblements pour célébrer ta Présence que de servir et d'aimer en devenant tes Témoins comme le Père Jacques HAMEL qui a donné sa vie en célébrant l'Eucharistie, lâchement assassiné. Il a servi et aimé jusqu'au bout.

Michel GUERRE le dimanche 6 août 2017

Transfiguration de Jésus 2017 1.jpg



06/08/2017
7 Poster un commentaire

A découvrir aussi