Espace pour mieux Chercher

MON BILLET DE CE JOUR ADRESSE AUX JUNIORS ET AUX SENIORS EN CE 11 MARS 2017

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 5,43-48.

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Vous avez appris qu’il a été dit : ‘Tu aimeras ton prochain et tu haïras ton ennemi’.
Eh bien ! Moi, je vous dis : Aimez vos ennemis, et priez pour ceux qui vous persécutent, afin d’être vraiment les fils de votre Père qui est aux cieux ; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, il fait tomber la pluie sur les justes et sur les injustes.

En effet, si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense méritez-vous ? Les publicains eux-mêmes n’en font-ils pas autant ?

Et si vous ne saluez que vos frères, que faites-vous d’extraordinaire ? Les païens eux-mêmes n’en font-ils pas autant ?
Vous donc, vous serez parfaits comme votre Père céleste est parfait. »

Amour des ennemis 15.png
                       

PREALABLE INDISPENSABLE POUR COMPRENDRE CE QUE jésus A DIT

 

Les antithèses précédentes commençaient par une citation de l’Ancien Testament. Celle-ci ne donne pas une citation textuelle. Le devoir d’aimer le prochain se trouve dans le Lévitique (19,16) mais le prochain est compris comme un membre de la communauté d’Israël. Pour la haine des ennemis, il faut se rappeler que les ennemis d’Israël sont considérés comme des ennemis de Dieu d’abord, ce qui explique la violence de certains psaumes. Ainsi on ne peut ni sympathiser ni pactiser avec eux. Mais la forme de haïr les ennemis peut traduire une forme hébraïque comme : Tu n’es pas tenu d’aimer tes ennemis. De toute façon, Jésus, tu as utilisé une formule reçue qui n’a rien à voir avec l’amour des ennemis !

En réponse à cette formule, tu utilises la forme solennelle : Eh bien moi, je vous dis... tu affirmes ainsi ton autorité et souligne l’importance de ce qui va suivre.

Et Jésus, tu déclares qu’il faut aimer ses ennemis. A moins de cela, la justice d’un disciple ne dépasserait pas ce que font régulièrement les collecteurs de taxes et les païens, les deux classes de gens religieusement les plus basses pour des Juifs.

Sur quoi se basent les exigences du Royaume de Dieu en général et en particulier celle d’aimer ses ennemis ? Pour ceux qui écoutent le Sermon sur la montagne, il y a une condition requise sans laquelle les demandes du sermon restent impossibles. C’est cette condition que tu nous révèles. Dieu est notre Père et il veut que nous soyons ses enfants. Et l’amour pour le Père est plus qu’une obéissance à des lois. Cet amour doit être une imitation de son esprit : Soyez parfaits comme votre Père céleste est parfait.

Personne n’est exclu de l’offre que Dieu fait. Ceux qui croient en un Dieu Père, ne peuvent pas, eux non plus, exclure quelqu’un de l’amour.

Amour des ennemis 16.jpg

AIMER JUSQ'AU BOUT

Seigneur Jésus, tu n'as pas fini de nous surprendre par l'expression employée : "vous avez appris qu'il a été dit : Tu aimeras ton prochain et tu haïras ton ennemi." Un ami Israélite m'a fait comprendre un jour que cette expression employée n'existe pas dans la Torah quant à sa deuxième partie.

Comment alors interpréter une telle Parole ? En relisant la manière dont elle est rapportée : "Vous avez appris" peut vouloir dire "vous avez mal appris, ou vous avez mal compris". Tu n'as jamais dit : "Il est écrit…"  C'est à nous qu'il appartient de bien entendre ce que tu veux nous dire. Il s'agit d'aimer son prochain et de ne pas aimer ce qui lui fait du mal ou qui nous fait sombrer. La première assertion porte sur la personne, la deuxième porte sur les actions qui empêchent d'aimer.

La suite de tes paroles le confirme clairement ! C'est une invitation tout à fait radicale à dépasser les apparences en aimant la personne chez l'ennemi montré. Cet ennemi peut être en nous ou chez un autre rencontré. Il convient alors de l'aider à dépasser les obstacles pour lui permettre d'aimer.

Quant à prier pour ceux qui nous persécutent, ce n'est pas nous évader d'un amour à donner, c'est ouvrir un chemin pour nous apprivoiser. La prière n'est jamais une fuite, elle est toujours un engagement dans une communion, même si celui qui persécute semble ne vouloir rien entendre.

Et c'est ainsi que nous pouvons devenir les fils de ce Père qui ne fait pas de différences entre les hommes. Il ne rejette pas ceux que l'on dit étrangers, il ne les frappe pas, parfois jusqu'à la mort.

Ton Père est Dieu-Amour pour tous. Et selon Toi, Seigneur Jésus, nous sommes invités à un accomplissement qui s'ouvre sur un Infini d'aimer.

 

Nous prions avec ce psaume revisité par Michel GUERRE

Psaume 119(118),1-2.4-5.7-8.

Heureux sommes-nous, si nous sommes purs sur nos chemins.
En marchant avec toi, Seigneur, nous pouvons avancer en gardant tes exigences, et en te cherchant de tout notre cœur.

Toi, tu promulgues des perspectives à observer entièrement.
Que nos chemins s'affermissent sous nos pas afin de mieux observer tes demandes.

Si notre cœur est droit, nous pourrons te remercier,

Car nous comprendrons tes décisions.

Nous observons tes demandes d'aimer et tu restes avec nous entièrement.

 

Michel GUERRE le 11 mars 2017

Amour des ennemis 14.jpg



11/03/2017
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi