Espace pour mieux Chercher

MON BILLET DE CE JOUR ADRESSE AUX SENIORS EN CE 6 JUILLET 2017

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 9,1-8.

En ce temps-là, Jésus monta en barque, refit la traversée, et alla dans sa ville de Capharnaüm.

Et voici qu’on lui présenta un paralysé, couché sur une civière. Voyant leur foi, Jésus dit au paralysé : « Confiance, mon enfant, tes péchés sont pardonnés. »

Et voici que certains parmi les scribes se disaient : « Celui-là blasphème. »
Mais Jésus, connaissant leurs pensées, demanda : « Pourquoi avez-vous des pensées mauvaises ? En effet, qu’est-ce qui est le plus facile ? Dire : “Tes péchés sont pardonnés”, ou bien dire : “Lève-toi et marche” ?

Eh bien ! Pour que vous sachiez que le Fils de l’homme a le pouvoir, sur la terre, de pardonner les péchés… – Jésus s’adressa alors au paralysé – lève-toi, prends ta civière, et rentre dans ta maison. »

Il se leva et rentra dans sa maison.

Voyant cela, les foules furent saisies de crainte, et rendirent gloire à Dieu qui a donné un tel pouvoir aux hommes.

Jésus guérit un paralysé 21.png
                       

"La confiance de tous ceux qui nous portent nous vaut une Parole de confiance de la part de Jésus"

 

Seigneur Jésus, paralysés par nos peurs, couchés sans pouvoir nous relever, ce sont les autres qui nous portent vers toi.

Tu n'es pas sans remarquer la confiance des porteurs, et tu t'adresses à chacun d'entre nous en disant : "Confiance, mon enfant, tes péchés sont pardonnés."

Murmures entretenus des "monsieur je sais tout" qui ne manquent pas de t'accuser de blasphème, sans même prononcer ton nom, mais en te désignant par "Celui-là" !

Quand nous parlons des autres, d'une manière anonyme, c'est souvent une accusation que nous portons sur eux en en parlant à d'autres. C'est une affirmation qui devient accusation : "Monsieur, il a tâché mon cahier !" avons-nous dit ou entendu dans le monde scolaire.

Dans l'histoire de ton Eglise, nous savons bien les procès en diffamation et les condamnations au bûcher d'innocents accusés.

Le Pape a rendu hommage à Jean Hus, figure de la Réforme. Il y a 6 siècles, le théologien réformateur tchèque, Jean Hus, mourait sur le bûcher, accusé d’hérésie par l’Eglise.

Mais toi, Jésus, tu connais bien le cœur de l'homme, et ta parole résonne, non comme une condamnation, mais comme une remise en question adressée à ceux qui jugent et qui condamnent les personnes : "Pourquoi avez-vous des pensées mauvaises ?" diras-tu à ceux qui t'accusent de blaspème.

Et pour montrer jusqu'où peut aller la puissance de l'Amour de Dieu sur la terre des hommes, tu nous poses une colle :"Qu'est-ce qui est le plus facile ? Dire : "Tes péchés sont pardonnés", ou bien dire : "lève-toi et marche" ?

Le silence est écrasant pendant un bon moment. tu profites de ce temps pour relier deux états qui paraissaient discordants : quand les cibles manquées sont ainsi pardonnées, chacun peut se lever et se mettre à marcher.

N'étant plus paralysés par nos peurs, ni couchés sans pouvoir nous relever, nous pouvons désormais reprendre le chemin des hommes et le chemin de Dieu, portant sur nos épaules ce qui est devenu léger.

Seigneur, nous reconnaissons en toi ce poids d'amour de Dieu pour chacun d'entre nous. Il nous est donné à chaque instant, il nous revient de l'accueillir.

Michel GUERRE le 6 juillet 2017

Jésus guérit un paralysé 18.jpg



06/07/2017
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi