Espace pour mieux Chercher

MON BILLET DE CE JOUR ADRESSE AUX SENIORS EN CE 12 NOVEMBRE 2017

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 25,1-13.
En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples cette parabole : « Le royaume des Cieux sera comparable à dix jeunes filles invitées à des noces, qui prirent leur lampe pour sortir à la rencontre de l’époux.

Cinq d’entre elles étaient insouciantes, et cinq étaient prévoyantes : les insouciantes avaient pris leur lampe sans emporter d’huile, tandis que les prévoyantes avaient pris, avec leurs lampes, des flacons d’huile.
Comme l’époux tardait, elles s’assoupirent toutes et s’endormirent.
Au milieu de la nuit, il y eut un cri : “Voici l’époux ! Sortez à sa rencontre.”

Alors toutes ces jeunes filles se réveillèrent et se mirent à préparer leur lampe.

Les insouciantes demandèrent aux prévoyantes : “Donnez-nous de votre huile, car nos lampes s’éteignent.”
Les prévoyantes leur répondirent : “Jamais cela ne suffira pour nous et pour vous, allez plutôt chez les marchands vous en acheter.”

Pendant qu’elles allaient en acheter, l’époux arriva. Celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui dans la salle des noces, et la porte fut fermée.
Plus tard, les autres jeunes filles arrivèrent à leur tour et dirent : “Seigneur, Seigneur, ouvre-nous !”
Il leur répondit : “Amen, je vous le dis : je ne vous connais pas.”

Veillez donc, car vous ne savez ni le jour ni l’heure. »

 Parabole des vierges 12.jpg

Nous relisons la Parole de Dieu à la lumière de notre vie.

 

Cette parabole que tu nous racontes, Seigneur Jésus, est un midrash : une histoire pour nous éveiller à une réalité essentielle. Il s'agit de savoir de quel côté nous sommes dans l'attente de ton dévoilement à la fin de notre vie comme dans tes rencontres quotidiennes avec chacun de nous. A ce propos, chacun de nous pourrait écrire un midrash pour voir comment il s'éveille à tes dévoilements différents.

Seigneur Jésus, tu nous permettras de nous poser certaines questions en écrivant notre midrash à partir de la parabole de l'Evangile de ce jour de Dieu et jour de l'homme.

"Un cri dans la nuit"

Pourquoi ne pas répondre aux cris que nous poussons afin que tu nous ouvres la porte de la Vie ? Nous ne sommes pas toujours à l'heure, mais nous sommes présents. Et nous frappons à la porte, la porte de la vie. Ta réponse claque comme une gifle : "je ne vous connais pas !"

Seigneur Jésus, tu as bien accueilli Marie Madeleine, Zachée, un larron dans la demeure de ton cœur. Il est bien difficile de comprendre que tu refuses de nous ouvrir à cause de notre retard, alors que nous attendons depuis si longtemps cette rencontre avec toi, Seigneur, et tous ceux et celles que nous aimons.

Tu as besoin de nous rappeler qu'il ne suffit pas de dire : "Seigneur, Seigneur" quand nous sommes perdus à cause de notre insouciance. Prenons notre liberté et notre réponse au sérieux. Nous devons être sages en te cherchant, Jésus, sans nous lasser, apprenant à te reconnaître assis à notre porte et croisant ton visage souriant au détour d'un chemin. Nous rêvons parfois de cette grande rencontre. Tu nous ouvriras la porte de la vie, retrouvant ceux et celles que nous connaissons, apprenant à mieux connaître ceux et celles qui se trouvaient plus loin. Et enfin, nous regarderons avec tendresse ceux et celles que nous avions écartés pendant notre existence. Et s'il manque quelqu'un que nous aimons par-dessus tout, tu ouvriras la porte de ton cœur en nous disant : "le voici". Il sera toi, Seigneur, il sera lui, il sera nous, notre frère et notre ami depuis toujours.

Seigneur Jésus, tel est le midrash que nous pourrions écrire.

Michel GUERRE le 12 novembre 2017

Parabole des vierges 16.jpg



12/11/2017
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi