Espace pour mieux Chercher

MON BILLET DE CE JOUR ADRESSE AUX SENIORS EN CE 8 NOVEMBRE 2018

MON BILLET DE CE JOUR ADRESSE  AUX SENIORS EN CE 8 NOVEMBRE 2018

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 15,1-10.

En ce temps-là, les publicains et les pécheurs venaient tous à Jésus pour l’écouter.
Les pharisiens et les scribes récriminaient contre lui : « Cet homme fait bon accueil aux pécheurs, et il mange avec eux ! »

Alors Jésus leur dit cette parabole :

« Si l’un de vous a cent brebis et qu’il en perd une, n’abandonne-t-il pas les quatre-vingt-dix-neuf autres dans le désert pour aller chercher celle qui est perdue, jusqu’à ce qu’il la retrouve ?

Quand il l’a retrouvée, il la prend sur ses épaules, tout joyeux, et, de retour chez lui, il rassemble ses amis et ses voisins pour leur dire : “Réjouissez-vous avec moi, car j’ai retrouvé ma brebis, celle qui était perdue !”

Je vous le dis : C’est ainsi qu’il y aura de la joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se convertit, plus que pour quatre-vingt-dix-neuf justes qui n’ont pas besoin de conversion.

Ou encore, si une femme a dix pièces d’argent et qu’elle en perd une, ne va-t-elle pas allumer une lampe, balayer la maison, et chercher avec soin jusqu’à ce qu’elle la retrouve ?

Quand elle l’a retrouvée, elle rassemble ses amies et ses voisines pour leur dire : “Réjouissez-vous avec moi, car j’ai retrouvé la pièce d’argent que j’avais perdue !”

Ainsi je vous le dis : Il y a de la joie devant les anges de Dieu pour un seul pécheur qui se convertit. »

  
                     

"Nous sommes tous des égarés, même quand nous restons à côté des autres"

 

Jésus, pécheurs publics ou bien pécheurs cachés, nous sommes là pour t'écouter. Toutes nos cibles manquées font de nous des "égarés".

Les bien-pensants et ceux qui ont appris à lire et à écrire se disent "justes" et ne comprennent pas que tu partages le repas de tous ces pestiférés. Eux, ils se protègent et ne craignent pas de faire des reculades pour ne pas être salis par tous ces "égarés" qui partagent leur repas avec toi.

Devant cette fourberie de ceux qui se croient toujours bien ajustés dans leur costume tout neuf qui cache leur nudité, tu n'hésites pas à prendre la Parole afin qu'elle soit écoutée et entendue, comprise grâce au Souffle de l'Esprit.

"Quand l'un de nous quitte le groupe de ceux et celles qui sont les uns à côté des autres, sans jamais se parler, tu commences par t'occuper de celui ou celle qui ne pouvait plus supporter d'être avec les "ajustés" qui semblaient être bien ensemble puisqu'ils ne se parlaient pas.

Et tu te préoccupes, en premier lieu, de celui qui est parti et s'est enfermé dans son isolement. Il a fondu de tristesse et son aveuglement l'a jeté au pied de la falaise dans un fourré où les épines de la vie blessent mortellement.

Mais toi, Jésus, tu retrouves toujours celui qui s'est ainsi "égaré". Ta tendresse est si forte que tu n'hésites pas à le porter sur tes épaules et à crier ta joie d'avoir ainsi retrouvé celui qui s'était perdu en manquant la cible d'un amour reçu.

Tu as retrouvé les autres, ceux qui se croyaient bien ajustés, mais qui, du fait de ton départ, ont pris conscience qu'ils étaient aussi "égarés" que celui qui avait quitté le groupe.

Ils se tenaient chaudement les uns à côté des autres, mais ils ne se parlaient pas, car ils étaient entre eux, mais n'étaient pas avec.

Ton retour parmi eux, avec cet ami sur les épaules, a révélé le fait qu'ils étaient aussi des "égarés". Et ils se sont ajustés en se parlant et en se retournant pour se mettre en face les uns des autres.

Un Règne de relations venait de s'établir pour celui qui était parti et pour ceux qui se sont ajustés à ta Présence."

En écoutant cela, les exclus, ceux qui sont montrés du doigt parce qu'ils ont manqué la cible de l'amour qui rassemble, continuent de partager leur repas avec toi, Jésus.

Les autres, ceux qui se croient bien ajustés dans leur costume d'apparat, regardent et continuent de te critiquer de prendre ton repas avec tous ces "égarés".

"Ainsi je vous le dis : il y a de la joie dans le cœur de Dieu pour un seul "égaré" qui se retourne en lui-même pour rencontrer les autres et dévoiler ainsi une autre Présence."

Jésus, merci pour tant d'attention. Nous savons désormais, que si nous sommes "égarés" dans l'enclos ou en ayant quitté les autres, tu seras toujours là pour nous aider à nous parler les uns aux autres, ou pour nous ramener sur tes épaules.

Michel GUERRE le 8 novembre 2018

 



08/11/2018
0 Poster un commentaire