Espace pour mieux Chercher

MON BILLET DE CE JOUR ADRESSE AUX SENIORS EN CE 16 MAI 2018

MON BILLET DE CE JOUR ADRESSE AUX SENIORS EN CE 16 MAI 2018

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 17,11b-19.

En ce temps-là, les yeux levés au ciel, Jésus priait ainsi : « Père saint, garde mes disciples unis dans ton nom, le nom que tu m’as donné, pour qu’ils soient un, comme nous-mêmes.

Quand j’étais avec eux, je les gardais unis dans ton nom, le nom que tu m’as donné. J’ai veillé sur eux, et aucun ne s’est perdu, sauf celui qui s’en va à sa perte de sorte que l’Écriture soit accomplie.

Et maintenant que je viens à toi, je parle ainsi, dans le monde, pour qu’ils aient en eux ma joie, et qu’ils en soient comblés.

Moi, je leur ai donné ta parole, et le monde les a pris en haine parce qu’ils n’appartiennent pas au monde, de même que moi je n’appartiens pas au monde. 
Je ne prie pas pour que tu les retires du monde, mais pour que tu les gardes du Mauvais.

Ils n’appartiennent pas au monde, de même que moi, je n’appartiens pas au monde.

Sanctifie-les dans la vérité : ta parole est vérité.

De même que tu m’as envoyé dans le monde, moi aussi, je les ai envoyés dans le monde.

Et pour eux je me sanctifie moi-même, afin qu’ils soient, eux aussi, sanctifiés dans la vérité. »

 
Prière de Jésus 15.jpg
                     

La "Sainteté" est le Nom même de Dieu. Comme les rayons du Soleil nous irradient, ainsi sommes-nous participants de cette sainteté.

 

"Seigneur Jésus, toute ta prière est une adresse faite à ton Père afin de nous garder fidèles à son Nom que tu portes en partage. C'est ainsi que nous sommes nous-mêmes marqués à jamais de ton nom.

Ton Nom est le seul "Saint", celui qui est mis à part, car il est au-dessus de tous les autres noms. Depuis l'Ancien Testament, c'est ainsi que ton Père est Nommé : C'est ce Nom que ton Père t'a donné et que tu nous donnes à ton tour afin qu'en nous soit gardée l'unité.

Depuis notre origine, celle que nous avons en toi, tu nous gardes avec toi, veillant discrètement sur chacun d'entre nous. Et quand nous nous éloignons, ou même te trahissons, tu cherches à nous reprendre jusqu'au bout de la nuit, car même l'Ecriture s'accomplit en ouvrant un chemin pour remonter la pente. Nous savons bien qu'il n'est pas toujours facile de relier ce qui a été coupé. Mais tu ne désespères jamais de nous voir sortir de notre nuit pour renaître au grand Jour.

Tu nous combles de ta joie, celle qui ne s'éteint pas au premier des tracas.

En te retournant vers ton Père, ta Parole, comme les rayons du soleil, inonde le monde dans lequel nous sommes en relations avec les autres, et tu nous combles de ta joie pour que nous la partagions aux autres.

Tu nous apprends à parler Dieu comme on parle d'Amour, sachant que ce langage n'est pas toujours reçu. Il n'est pas celui du monde. Et de la même manière que toi, nous ne sommes la propriété de personne, et nous ne pouvons être propriétaires des autres. Il arrive qu'une telle attitude de liberté provoque l'incompréhension et parfois aussi la haine.

Tu ne pries pas ton Père pour que nous nous évadions de ce monde, mais pour que nous soyons capables de ne pas nous laisser enfermer. Nous ne risquons rien à rester dans le monde, puisque ton Père nous garde au plus prêt de son cœur.

Nous sommes dans le monde, mais nous ne sommes pas du monde, car tu nous as consacrés par ta Parole en vérité.

Et c'est ainsi que, portant le même Nom que Toi, tu nous envoies désormais dans le monde pour partager ce que nous avons reçu de toi et le donner à ceux et celles que nous rencontrons et qui ont faim de Pain, comme ils ont faim de Toi.

Seigneur Jésus, nous te disons merci pour cette belle prière que tu nous donnes aujourd'hui.

Nous faisons nôtre cette prière de Mère Térésa de Calcutta :

Mère Térésa 4.jpg

"Aux enfants, aux pauvres, à tous ceux qui souffrent et sont seuls, donnez un sourire joyeux ; ne leur offrez pas seulement vos soins mais aussi votre cœur. Peut-être que nous ne serons pas en mesure de donner beaucoup, mais nous pouvons toujours donner la joie qui jaillit d’un cœur aimant Dieu. La joie est très communicative. Soyez donc pleins de joie lorsque vous serez parmi les pauvres. "

(Bienheureuse Teresa de Calcutta (1910-1997), fondatrice des Sœurs Missionnaires de la Charité)

Seigneur Jésus, les pauvres d'hier sont aussi ceux d'aujourd'hui. Ils changent de noms et de pays. Mais ils attendent que nous tendions nos mains afin de partager la joie dont tu nous as comblés.

Michel GUERRE le 16 mai 2018

Prière à Dieu 6.jpg



16/05/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi