Espace pour mieux Chercher

MON BILLET DE CE JOUR ADRESSE AUX SENIORS EN CE 1ER OCTOBRE 2017

26e dimanche ordinaire.

Année A.

 

Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 21, 28-32.

 Ouvriers du royaume 7.jpg

Jésus disait aux chefs des prêtres et aux anciens : « Que pensez-vous de ceci ? Un homme avait deux fils. Il vint trouver le premier et lui dit : 'Mon enfant, va travailler aujourd'hui à ma vigne.' Celui-ci répondit : 'Je ne veux pas.' Mais ensuite, s'étant repenti, il y alla. Abordant le second, le père lui dit la même chose. Celui-ci répondit : 'Oui, Seigneur !' et il n'y alla pas. Lequel des deux a fait la volonté du père ? » Ils lui répondent : « Le premier ».

Jésus leur dit : « Amen, je vous le déclare : les publicains et les prostituées vous précèdent dans le royaume de Dieu. Car Jean Baptiste est venu à vous, vivant selon la justice, et vous n'avez pas cru à sa parole ; tandis que les publicains et les prostituées y ont cru. Mais vous, même après avoir vu cela, vous ne vous êtes pas repentis pour croire à sa parole. »

Vingt sixième dimanche 2015 6.jpg
 

                                                  __________

 

Jean Baptiste était intervenu avec une prédication tonifiante pour la société de l’époque. Il appelait les personnes à la conversion des cœurs et à une plus grande ouverture à Dieu.

 

Les pharisiens étaient des gens religieux et axés sur la rectitude des gestes et des actions proposés par les multiples règles de la Torah. Ils n’avaient cependant pas montré d’accueil à la parole de Jean et à ses appels de transformation intérieure, car ils percevaient difficilement, dans leur démarche vers Dieu, comment associer leurs principes avec la parole de Jean.

 

Au contraire, les publicains, les pécheurs et les impurs, au sens de la loi, avaient adhéré en grand nombre aux invitations de Jean.

 

Jésus, dans l’évangile d’aujourd’hui, s’adresse aux chefs des prêtres et aux anciens qui sont pour la plupart des pharisiens. Il construit une parabole pour faire comprendre son message.

 

Deux fils sont invités à la vigne du père. L’un refuse carrément. Par la suite, il se repent et va participer aux récoltes. Par comparaison, c’est la situation des publicains, des pécheurs et des impurs qui se sont convertis aux appels de Jean.

 

L’autre fils fait semblant. Il accepte, mais il n’y va pas. C’est la situation que les prêtres et les anciens vivent. Ils ont entendu et écouté les exposés de Jean, mais ils ont continué à suivre les règles de la loi sans modifier leur approche au niveau des comportements. Et ce, même après avoir vu des pécheurs se convertir en grand nombre.

 

Nous sommes à la fin de la prédication de Jésus. Il a parlé à tous, aux publicains, aux pharisiens et aux sadducéens. Il a prêché à tous, mais chacun était libre de penser et de se convertir à sa parole.

 

Même devant les miracles des infirmes et les conversions des pécheurs, les prêtres et les anciens demanderont le rejet et la mort de Jésus.Vous et moi, nous recevons de multiples invitations pour travailler à la vigne du Seigneur.Même si nous vivons des éloignements et des imperfections,

favorisons le repentir et croyons à la Parole du Christ. Développons les dispositions que nous devons avoir dans le Christ Jésus : L’amour des autres, la communion dans l’Esprit Saint, l’unité et l’humilité (1). 

Ouvrons nos cœurs et écoutons la voix du Seigneur.Amen.

 Michel GUERRE le 1er octobre 2017

Vingt sixième dimanche 2015 2.jpg



01/10/2017
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi