Espace pour mieux Chercher

mon billet de ce jour adresse aux seniors en ce 2 novembre 2017

Jeudi 2 novembre 2017

"Mon billet du Jour" s'adresse à tous les VIVANTS, connus et inconnus, à ceux qui se côtoient encore dans l'existence, comme à ceux qui trop tôt sont partis. Or, quand on aime quelqu'un, il nous quitte toujours trop tôt ! 

Bonjour amis du quotidien de Dieu et du quotidien de l'homme ! Hier, 1er novembre, nous avons honoré tous les Saints, les transparents d'amour, ceux que l'Eglise nomme comme ceux et celles que nous aimons, et trop tôt disparus à nos yeux.

Aujourd'hui, en ce 2 novembre 2017, nous nous rendons présents d'une façon plus familière à nos proches, parents et amis, qui se sont effacés d'une existence donnée pour s'ouvrir sur la VIE d'un Amour infini.

Cet acte de confiance que je fais aujourd'hui, je le fais dans la nuit, et je comprends bien qu'il ne soit pas partagé.

Mais j'ai besoin de dire que la confiance n'efface pas l'absence, elle ouvre simplement un chemin parsemé de cailloux blancs, ceux d'une Présence Autre.

Je crois en ce TOUT de DIEU qui rassemble le TOUT des hommes dans un amour de tendresse.

Je ne sais rien du "TOUT", mais, envers et contre tout, en Lui je remets ma confiance. Car s'il porte le nom d'AMOUR, il ne peut qu'être ETERNEL (Présent à nous pour toujours sans que nous le ressentions, et entourés de tous ces VIVANTS qui nous aiment aussi).

Ma confiance est fondée sur Jésus le Christ. On nous dit qu'il a traversé la mort pour surgir à la vie de son Père. Il n'est pas ma bouée de sauvetage, ce "Dieu béquille" sur lequel il faudrait s'appuyer pour être tranquillisé. Il est visage de Dieu et visage de chacun, ces "présents" dans l'existence, impossibles à saisir quand ils se sont effacés. Jésus Christ est pour moi une rencontre quotidienne avec tous ceux et celles que je croise aujourd'hui sur les chemins du quotidien, sur les réseaux sociaux qui sont un lien certain pour ceux et celles qui souffrent de solitude.

Alors, en ce jour, amis du quotidien de Dieu et du quotidien de l'homme, permettez au prêtre que je suis, de vous redire encore que je me relie à vous dans vos joies et dans vos peines.

Défunts 2015 4.jpg
                       

Pour éclairer mon propos, je choisis d'ouvrir le livre d'Isaïe.:

Lecture du livre d'Isaïe (25, 6a.-7-9)

Le jour viendra où le Seigneur, Dieu de l’univers, préparera pour tous les peuples un festin sur sa montagne. Il enlèvera le voile de deuil qui enveloppait tous les peuples et le linceul qui couvrait toutes les nations. Il détruira la mort pour toujours. Le Seigneur essuiera les larmes sur tous les visages, et par toute la terre il effacera l’humiliation de son peuple ; c’est lui qui l’a promis. Et ce jour-là, on dira : « Voici notre Dieu, en lui nous espérions, et il nous a sauvés ; c’est lui le Seigneur, en lui nous espérions ; exultons, réjouissons-nous : il nous a sauvés !

Oui, amis et amies de ce jour et des jours à venir, ce chemin emprunté dans la confiance donnée est un chemin sur lequel le Seigneur vient nous saluer pour nous annoncer cette bonne nouvelle : "Ici et maintenant, la mort est détruite à jamais, j'enlève le linceul qui recouvrait toutes vos relations. J'essuie les larmes sur tous vos visages. Laissez-vous enfanter par l'Amour partagé dans ce repas où chacun peut recevoir et donner."

 Défunts 2.jpg

Psaume 33 (34)

Je cherche le Seigneur, il me répond :
de toutes mes frayeurs, il me délivre.
Qui regarde vers lui resplendira,
sans ombre ni trouble au visage. R

 

Le Seigneur entend ceux qui l'appellent :
de toutes leurs angoisses, il les délivre.
Il est proche du cœur brisé,
il sauve l'esprit abattu. R

 

Malheur sur malheur pour le juste,
mais le Seigneur chaque fois le délivre.
Le Seigneur rachètera ses serviteurs :
pas de châtiment pour qui trouve en lui son refuge. R

 

Méditation du Psaume 33

Je te cherche, Seigneur, par les autres tu me réponds !

Tu me délivres de toutes les peurs quand je regarde vers toi.

Et ton regard illumine le mien, chassant toutes les ombres de mon visage fermé.

 

Tu entends et comprends tous ceux qui crient vers toi :

Tu les libères de leurs angoisses, te faisant proche du cœur qui est brisé, tu relèves celui qui était abattu.

Et quand le malheur s'abat sur celui qui s'ajuste à ton Amour reçu,

Chaque fois tu les délivres, ceux qui ont revêtu la tenue de service,

Car en servant leurs frères, ils te servent aussi.

 

Je vous souhaite une journée dans laquelle la Lumière l'emportera sur l'ombre, vous permettant ainsi, sous les arbres de VIE, de respirer enfin, ce qui rejoint une manière de prier.

Michel GUERRE le 2 novembre 2017

Défunts 2015 2.jpg



02/11/2017
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi