Espace pour mieux Chercher

MON BILLET DE CE JOUR ADRESSE AUX SENIORS EN CE 24 JUILLET 2018

MON BILLET DE CE JOUR EN CE 24 JUILLET 2018

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 12,46-50.

En ce temps-là, comme Jésus parlait encore aux foules, voici que sa mère et ses frères se tenaient au-dehors, cherchant à lui parler. 
Quelqu’un lui dit : « Ta mère et tes frères sont là, dehors, qui cherchent à te parler. »

Jésus lui répondit : « Qui est ma mère, et qui sont mes frères ? »

Puis, étendant la main vers ses disciples, il dit : « Voici ma mère et mes frères. 
Car celui qui fait la volonté de mon Père qui est aux cieux, celui-là est pour moi un frère, une sœur, une mère. »

 
Pape François au milieu de la foule.jpg
                     

"Quelle est donc la famille dont nous parle Jésus ?"

Seigneur Jésus, il n'y a pas si longtemps, des hommes, des femmes et des enfants, défilaient dans les villes en battant le pavé pour sauver la famille fondée essentiellement sur les liens du sang.

A entendre les cris et les slogans, à lire les propos de certains dignitaires de l'Eglise, il fallait bien se rendre à l'évidence, cette famille se trouvait en danger. Il était donc légitime de vouloir la sauver, quitte à mettre à l'écart ceux et celles qui vivaient autrement.

En écoutant et méditant tes paroles en ce jour, nous voici confrontés à une démarche nouvelle.

Tu es en train, comme à ton habitude, d'enseigner les foules, et voilà que quelqu'un te fait savoir que ta mère et tes frères sont là, dehors, qui cherchent à te parler.

Ton étrange question, suivie d'une réponse universelle, ne cesse de déranger les uns, de réconforter les autres.

"Qui est ma mère, et qui sont mes frères ?" dis-tu en premier lieu. Un grand temps de silence pour permettre à chacun d'avaler sa salive.

Puis, étendant la main vers tes premiers compagnons, tu donnes clairement une réponse que personne n'attend : « Voici ma mère et mes frères. Car celui qui fait la volonté de mon Père qui est aux cieux, celui-là est pour moi un frère, une sœur, une mère. »

Tu ne renies pas ta mère, ni tes frères et sœurs, mais tu élargis la famille bien au-delà des liens du sang, l'essentiel étant d'épouser le vouloir d'amour de ton Père.

Et qui, mieux que Marie, ta Mère, a vécu de ce "OUI" permanent en disant simplement : "Je suis la servante du Seigneur, qu'il me soit fait selon sa Parole !" ?

Présentation de Jésus 4.jpg


Seigneur Jésus, tu ne fais aucune discrimination, tu ne rejettes personne, tu élargis pour chacun l'appartenance à une vraie famille qui dépasse infiniment la famille formée par les liens du sang.

Pour être de ta famille, il importe donc d'épouser ce "vouloir d'amour" de ton Père. Exigeante démarche qui ne juge jamais et ne condamne pas les différences rencontrées. Exigeante démarche qui invite à aimer comme le Père nous aime.

Qui serait prêt aujourd'hui à descendre dans les rues pour "manifestoyer" cet appel à construire une famille humaine ? Qui serait donc prêt à faire de ton Eglise cet espace dans lequel toute la famille peut se rassembler sans crainte d'être exclue ?

Il est relativement simple de "manipester" contre ce qui nous dérange.

Il est plus difficile de "manifestoyer" pour permettre à chacun, s'il le désire, de faire partie de ta famille qui dépasse aussi les beaux liens du sang.

Seigneur Jésus, en nous mettant à l'école de ta Mère, nous deviendrons capables d'épouser ce "vouloir d'amour" de ton Père et d'ouvrir notre cœur à ceux et celles qui sont différents.

Et la famille humaine pourra se rassembler et chanter sa joie de faire partie de ta famille.

Les familles sans failles pourront désormais accueillir avec bonté les familles en difficultés.

Ecoutons et prions avec Thomas Merton, moine cistercien britannique (1915-1968)

"Dieu, nous sommes un avec Toi. Tu nous as faits un avec Toi. Tu nous as enseigné que
si nous sommes accueillants les uns aux autres, tu demeures en nous.
Aide-nous à garder cette ouverture et à nous battre pour elle de toutes nos forces.
En nous acceptant les uns les autres complètement, totalement, le cœur grand ouvert, c'est toi que nous acceptons, c'est toi que nous aimons de tout notre être.
Car notre être est au cœur de ton être et notre esprit s'enracine dans ton esprit.
Emplis-nous d'amour et fais que l'amour nous lie les uns les autres tandis que nous parcourons nos chemins divers."

Thomas MERTON

Michel GUERRE le 24 juillet 2018

Jésus et la prière 12.png

21/07/2015 87 visites

 



24/07/2018
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi