Espace pour mieux Chercher

MON BILLET DE CE JOUR ADRESSE AUX SENIORS EN CE 26 AVRIL 2018

MON BILLET DE CE JOUR ADRESSE  AUX SENIORS EN CE 26 AVRIL 2018

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 13,16-20.

Après avoir lavé les pieds de ses disciples, Jésus parla ainsi : « Amen, amen, je vous le dis : un serviteur n’est pas plus grand que son maître, ni un envoyé plus grand que celui qui l’envoie.

Sachant cela, heureux êtes-vous, si vous le faites.

Ce n’est pas de vous tous que je parle. Moi, je sais quels sont ceux que j’ai choisis, mais il faut que s’accomplisse l’Écriture : Celui qui mange le pain avec moi m’a frappé du talon.

Je vous dis ces choses dès maintenant, avant qu’elles n’arrivent ; ainsi, lorsqu’elles arriveront, vous croirez que moi, JE SUIS.

Amen, amen, je vous le dis : si quelqu’un reçoit celui que j’envoie, il me reçoit moi-même ; et celui qui me reçoit, reçoit Celui qui m’a envoyé. »

 
Serviteur 2016 5.jpg
                     

"Tout habillé d'amour"

Seigneur Jésus, dans cette page d'Evangile, qui n'est pas sans rappeler le geste que tu fis au cours de ce dernier repas avec tes disciples, nous sommes invités à vivre au quotidien ce geste du service.

Nous ne sommes pas plus grands que toi, et encore plus petits que les autres vers lesquels tu nous envoies. Convaincus de cela, nous pouvons nous mettre en marche afin de servir comme tu as servi en te mettant à genoux devant chacun de nous.

Et tu parles au cœur de chacun, même si nous ne nous sentons pas concernés. Tu nous invites à nous rappeler que nous pouvons manger le pain et te trahir dans le même moment.

En étendant les mains pour accueillir le Signe de ta Présence, nous savons bien que nous avons souvent manqué la cible de l'amour à l'égard de nos frères. Avons-nous été assez courageux pour aller nous réconcilier avec eux avant de nous approcher pour faire "corps avec toi" ? Car le PAIN que tu nous donnes est bien le PAIN de la VIE, mais en te frappant du talon par absences de réconciliation, nous participons à une trahison.

Afin de nous montrer l'importance de ce que tu nous dis, tu prends la précaution d'une infinie tendresse afin que nous sachions en qui nous mettons notre confiance. Dans cette affirmation du "JE SUIS", il y a le dévoiement de la Présence même de Dieu.

Et en te recevant, comme en recevant nos frères, nous dévoilons en nous ce "JE SUIS " que nous sommes aussi par ton invisible présence.

Pour reconnaître cela, il faut nous habiller le cœur du vêtement du serviteur.

En recevant celui ou celle que tu nous envoies, c'est toi, Jésus que nous recevons, et il nous est donné d'accueillir en eux la Présence de ton Père, Celui qui t'a envoyé et auquel nous pouvons communier.

Serviteur 1.jpg

Et nous pourrons prier avec ce chant composé par Michel GUERRE le 3 juin 2011.

Avant la fête du passage, pour célébrer la liberté,

Il faut sortir de l’esclavage, se revêtir d’un tablier.

R / Serviteur de tout homme, tout habillé d’amour,

C’est ainsi qu’il se nomme, relevé au grand jour.

Passer de l’ombre à la lumière, pour célébrer la vraie clarté,

Il faut savoir s’agenouiller, humble attitude de prière. R/

Et c’est alors que l’Homme se lève, Il se dévoile comme le Vivant, Et devant l’homme en s’abaissant, C’est bien ainsi qu’il le relève. R/

Jésus nous a montré la route, Celle de l’homme et celle de Dieu.

Il nous relève de nos doutes, Il nous dévoile comme fils de Dieu. R/

Enfants de Dieu tels que nous sommes, nous deviendrons des fils de Dieu, si nous aimons nos frères les hommes, en les servant de notre mieux. R/

 

Merci, Seigneur Jésus, de nous permettre de nous habiller le cœur de ton Amour inépuisable.

Michel GUERRE le 26 avril 2018

Serviteur 2016 6.jpg

 



26/04/2018
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi