Espace pour mieux Chercher

MON BILLET DE CE JOUR ADRESSE AUX SENIORS EN CE 3 AOUT 2018

MON BILLET DE CE JOUR EN CE 3 AOUT  2018

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 13,54-58.

En ce temps-là, Jésus se rendit dans son lieu d’origine, et il enseignait les gens dans leur synagogue, de telle manière qu’ils étaient frappés d’étonnement et disaient : « D’où lui viennent cette sagesse et ces miracles ? 

N’est-il pas le fils du charpentier ? Sa mère ne s’appelle-t-elle pas Marie, et ses frères : Jacques, Joseph, Simon et Jude ?

Et ses sœurs ne sont-elles pas toutes chez nous ? Alors, d’où lui vient tout cela ? »
Et ils étaient profondément choqués à son sujet. Jésus leur dit : « Un prophète n’est méprisé que dans son pays et dans sa propre maison. » 
Et il ne fit pas beaucoup de miracles à cet endroit-là, à cause de leur manque de foi.


Jésus et la Loi 31.jpg
                       

"Saurons-nous recevoir ceux et celles qui sont rejetés ?"

 

Seigneur Jésus, nous te connaissons depuis si longtemps. Nous avons entendu parler de toi, de ton enseignement plein de sagesse et des miracles accomplis, signes qui remettent debout les accablés.

Et pourtant, nous avons encore tant de mal à t'accorder notre confiance quand le chemin devient trop difficile.

Pourtant, nous savons bien qui tu es : le fils de Joseph le Charpentier, et de Marie ta mère, la transparente dans son "oui".

Nous connaissons tes frères et pouvons même les nommer : Jacques, Joseph, Simon et Jude. Tes sœurs ne manquent pas à l'appel. Tu es des nôtres, et nous avons l'audace de nous poser toutes ces questions, comme si tu étais un étranger !

Seulement voilà, l'enseignement que tu donnes est une nouveauté qui bouscule nos habitudes. Et les signes que tu fais paraissent rester dans le passé.

Tu as raison de nous dire qu'un prophète n'est méprisé que dans son pays et dans sa propre maison.

Seigneur, aujourd'hui, tu viens dans notre maison. Nous voulons croire à ta Présence, même si elle est cachée. Nous voulons te dire notre confiance et lire clairement les signes que tu nous fais.

Ta présence, Seigneur, nous la reconnaissons dans la prière. Les signes que tu fais ne deviennent miracles que si nous sommes capables de donner une réponse.

Cette démarche est à faire différemment par chacun et chacune d'entre nous. Nous ne sommes pas tous au même endroit sur le chemin qui nous mène vers toi.

Nous ne pouvons séparer ta présence de ceux et celles qui, aujourd'hui, sont rejetés parce que les circonstances les ont obligés à changer : divorcés-remariés trop souvent rejetés par l'Eglise. Que faisons-nous pour aider ceux et celles qui, par le fait de malheureuses circonstances, ne peuvent avoir accès aux signes sacramentels de ton Eglise ?

Que faisons-nous pour accueillir ceux que nous trouvons étranges parce que différents ? En n'accueillant pas l'étranger, c'est toi que nous refusons d'accueillir.

Seigneur, nous le savons parce que tu nous l'as dit : "un prophète n'est méprisé que dans son pays et sa propre maison."

Saurons-nous te recevoir en accueillant ceux et celles qui sont rejetés ?

A chacun de répondre au Prophète qui vient nous visiter.

Michel GUERRE le 3 Aout 2018

 

 

 



03/08/2018
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi