Espace pour mieux Chercher

MON BILLET DE CE JOUR ADRESSE AUX SENIORS EN CE VENDRDI 26 OCTOR 2016

MON BILLET DE CE JOUR EN CE VENDREDI 26 OCTOBRE 2018

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 12,54-59.

1) Nousécoutons la Parole de ce jour :

Jésus disait à la foule : "Quand vous voyez un nuage monter au couchant, vous dites aussitôt qu'il va pleuvoir, et c'est ce qui arrive.
Et quand vous voyez souffler le vent du sud, vous dites qu'il fera très chaud, et cela arrive.

Esprits faux ! L'aspect de la terre et du ciel, vous savez le juger ; mais le temps où nous sommes, pourquoi ne savez-vous pas le juger ?

Et pourquoi aussi ne jugez-vous pas par vous-mêmes ce qui est juste ? 
Ainsi, quand tu vas avec ton adversaire devant le magistrat, pendant que tu es en chemin efforce-toi de te libérer envers lui, pour éviter qu'il ne te traîne devant le juge, que le juge ne te livre au percepteur des amendes, et que celui-ci ne te jette en prison.

Je te le dis : tu n'en sortiras pas avant d'avoir payé jusqu'au dernier centime. »


                       J ésus, en ce jour, tu ne t'adresses pas seulement à tes compagnons les plus proches, aux autorités de ton Eglise, aux pasteurs et aux prêtres, aux chrétiens de tous les temps. Aujourd'hui, tu t'adresses à la foule qui, comme les personnes précédemment nommées, doit apprendre à lire "les signes des temps et de tous le temps".

Nous savons discerner le beau temps du mauvais temps, la météo de chaque jour ne se prive pas de le faire sur une semaine.

Mais savons-nous vraiment discerner ce que le concile de Vatican II appelle "les signes des temps", ce que déjà la congrégation des Pères Maristes, en 1836, appelait : "les signes d'espérance" et les "signes des temps" ? Extraits de la règle des Pères Maristes : "Comme Marie, les maristes doivent être délicats envers les autres, respectueux de leur liberté et sensibles à leur point de vue. Cette attitude spirituelle leur permet d'entendre les aspirations du peuple de Dieu et de discerner les signes d'espérance présents dans le monde d'aujourd'hui."

Seigneur, une telle démarche suppose un regard autre que celui que nous portons sur le ciel et la terre, ou sur la météo, pour savoir le temps qu'il fera demain.

Tu nous invites à discerner les signes qui nous dévoilent ce qui ne va pas dans nos relations avec les autres, à ne pas juger et encore moins condamner. Tu nous invites à la tendresse et à la miséricorde afin de relier ce qui a été délié. Une telle attitude, quand elle est vécue au plus intime du cœur, évite le jugement à porter, comme les critiques reçues. Apprendre que nous pouvons être blessés sans être entamés.

Discerner les "signes du temps", c'est choisir l'espérance, cette petite fleur qui permet de se relever et de relever les autres, à condition d'être attentifs et de ne pas ignorer.

Discerner "les signes des temps", c'est porter un regard sur le monde afin de dévoiler ce qui doit être entrepris pour réparer certaines injustices : les innombrables refus à ceux et celles qui frappent à nos portes, les inégalités flagrantes dans nos sociétés où la consommation est reine, le manque d'attention aux personnes âgées comme aux générations les plus jeunes (rappel incessant de notre Pape François).

Seigneur Jésus, il est relativement simple de discerner "les signes de notre temps". Ce qui est plus compliqué, c'est de nous mettre à l'ouvrage afin de retrouver un regard d'espérance et de le redonner à ceux qui l'ont perdu afin que l'amour l'emporte sur la haine.

 

4) Respiration :

Refrain : Aimer de charité, espérer d’espérance.

Que se lève le jour de l’amour, Ce jour où dans le beau temps Chacun verra le ciel de l’autre.

Que se lève le jour de la paix, Ce jour où il n’y aura plus Ni fusilleurs, ni fusillés.

Que se lève le jour de la justice, Ce jour où il n’y aura plus Ni oppresseurs, ni opprimés.

Que se lève le jour de la vérité, Ce jour où il n’y aura plus Ni mensonges ni trahisons…

Que se lève le jour de la liberté, O le beau jour, JOUR DE L'AMOUR, Le jour de l’homme, Le Jour de Dieu…

Le 24/12/79

Michel GUERRE d’après Pierre TALEC

Michel GUERRE le 26 octobre 2018



 

 



26/10/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi