Espace pour mieux Chercher

MON BILLET DE CE JOUR ADRESSE AUX SENIORS EN CE 10 MAI 2018

MON BILLET DE CE JOUR EN CE 10 MAI 2018 (Fête de l'Ascension)

.Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 16,15-20

En ce temps-là, Jésus ressuscité se manifesta aux onze Apôtres et leur dit : « Allez dans le monde entier. Proclamez l’Évangile à toute la création. Celui qui croira et sera baptisé sera sauvé ; celui qui refusera de croire sera condamné.Voici les signes qui accompagneront ceux qui deviendront croyants : en mon nom, ils expulseront les démons ; ils parleront en langues nouvelles ; ils prendront des serpents dans leurs mains et, s’ils boivent un poison mortel, il ne leur fera pas de mal ; ils imposeront les mains aux malades, et les malades s’en trouveront bien. »Le Seigneur Jésus, après leur avoir parlé, fut enlevé au ciel et s’assit à la droite de Dieu.Quant à eux, ils s’en allèrent proclamer partout l’Évangile. Le Seigneur travaillait avec eux et confirmait la Parole par les signes qui l’accompagnaient.


Ascension 2017 1.jpg
                       

"Quand le "Testament" devient un "témoignage"

À vivre maintenant."

 

Seigneur Jésus, parce que "Ressuscité" et "Relevé à tout jamais", tu te manifestes aux onze Apôtres afin de leur livrer ton "Testament" qui est un "témoignage" à porter au monde entier.

Il n'y a encore aucun écrit, mais ta Parole est si vivante qu'elle traverse l'Histoire pour venir jusqu'à nous en cette fête de L'Ascension..

Nous voici donc arrivés ton Elévation que l'on appelle aussi "Ascension" Cela veut dire que désormais ta Présence devient universelle et n'est plus réservée à quelques uns.

C'est la raison pour laquelle, ton "Testament devient un Témoignage pour chacun".

Avons-nous bien reçu l'Evangile proclamé à toute la création ? Avons-nous donné notre confiance en étant plongé dans l'eau qui permet de passer de la mort à la vie, que l'on nomme "BAPTÊME" ? Si, conscients de ce don qui nous est fait, nous refusons notre confiance, nous serons amenés à remonter la pente.

Mais si notre confiance est donnée, même dans un balbutiement, voici les "Signes" qui nous accompagneront :

- Mettre dehors tout ce qui est division afin de permettre à chacun de renaître.

- Utiliser des mots nouveaux pour échanger d'une manière nouvelle et enfin compréhensible de tous.

- Accueillir dans nos mains ce qu'il y a de "plus rusé" afin de guérir ce qu'il y a de mortellement blessé. Image du caducée qui signale toute pharmacie.

- Imposer les mains sur ceux qui sont malades afin qu'ils trouvent un mieux-être par un geste d'amour qui vient les soulager.

C'est ainsi que proclamant partout ton "Testament" comme un "Témoignage d'amour", sachant que ta PAROLE confirmera les signes que nous ferons.

Disparue aux regards des hommes et femmes de ton temps, ton universelle Présence se manifestera par chacun d'entre nous.

"Ton Testament sera un témoignage vécu, ici et maintenant".

 

Ascension 21.jpg


Pourquoi tant de désespérés de l'absence de Dieu ?

Pourquoi tant de rêveurs à l'affût de miracles ou d'interventions directes de Dieu dans le monde ?

En cette fête de l'Ascension, qui est inséparable de celle de la Pentecôte, je peux vivre ce dévoilement de la Présence dans l'Absence.

Il m'arrive, pensant à des proches disparus, de faire l'expérience du poids de leur présence en ce qu'ils ont pour moi tracé leurs pas sur le sable de la plage de leur vie.

En cette démarche et bien d'autres encore, ce ne sont pas les autres qui sont absents, c'est nous qui ne savons pas nous rendre présents.

La fête de l'Ascension, reliée à celle de la Pentecôte, est une invitation à entendre ce message délivré par Jésus : "C'est vous qui en êtes témoins !"

Il faut que le Christ disparaisse pour transparaître autrement. Cette élévation est prise de distance et effacement pour devenir appel ouvert à tous les hommes afin qu'ils soient désormais les signes de sa présence dans le monde. Par là, Jésus s'interdit d'être l'idole de Dieu et de faire de Dieu une idole. Jésus n'a pas fixé la manière de parler Dieu, il n'en est pas la photo.

J'aime à relire cette parole de Louis EVELY, auteur rencontré après mon ordination sacerdotale : " Désormais, Dieu nous laisse entre hommes. Pas moyen de le rencontrer autrement que par l'homme. Dieu est intérieur à l'homme et ne peut se manifester que par chacun d'entre nous. L'homme est donc seul responsable du silence ou de l'absence apparente de Dieu."

"Vous êtes mes témoins" nous redit Jésus.

Que devons-nous faire ?

- Attendre !  Ne pas quitter la communication reçue de toute éternité, que nous pouvons nommer la Force de l'Esprit, Souffle d'Amour qui traverse nos vies. Ne quittons pas Jérusalem, demeure de Dieu au cœur de chacun, où se vivent les relations insoupçonnées avec Dieu, avec les autres, en cet espace de la prière. Demande nous est faite de passer du "regard" au "voir", contemplation intérieure qui permet alors de "voir" Dieu, ce qui suppose de mourir à soi-même. Même démarche à vivre pour "voir" les autres, et pas seulement les "regarder", en se dépouillant de soi-même afin de mieux se donner. Sans la prière, respiration de l'être pour une communion dans la relation, les autres nous seront aussi invisibles que Dieu. Cela vaut la peine de prendre le temps de cet "inspire" et de cet "expire" pour "voir' Dieu, pour "voir' les autres. Cette absence apparente du Christ, en cette fête de l'Ascension, devient alors une infinie présence, celle qui n'est pas réservée à quelques privilégiés.

- Aller ! Ne pas rester à regarder le ciel ! Nous mettre en marche pour établir ce "Royaume de relations" ici et maintenant. C'est en agissant ainsi que nous trouvons la Force, celle de l'Esprit, pour devenir témoins de Jésus-Christ jusqu'aux extrémités de la terre. Annoncer la Bonne Nouvelle en parlant Dieu, en étant signes de Dieu par un amour inlassable qui ne se contente pas de dire : il s'est manifesté en Jésus Christ par son existence, sa mort et sa résurrection. Cette histoire est nécessaire, mais elle ne dit que le passé. Annoncer la bonne Nouvelle, c'est dire qu'il est VIVANT, qu'il nous précède en Galilée, là où se trouvent les hommes. Annoncer la Bonne Nouvelle, c'est dire qu'il est Parole en chacun d'entre nous, Parole qui attend d'être écoutée et entendue afin d'être comprise dans toutes les langues par la "langue du feu", la langue de l'Amour qui ne juge pas et ne condamne pas.

Jésus, cette séparation n'est pas absence.  En élevant tes mains afin de nous combler de tes bienfaits, tu nous fais naître à nous-mêmes. Remplis de joie, nous devenons ta Présence pour nos frères et sœurs et pouvons te bénir pour ton Infinie Présence.

Michel GUERRE le 10 mai 2018

Ascension 3.jpg



10/05/2018
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi