Espace pour mieux Chercher

MON BILLET DE CE JOUR ADRESSE AUX SENIORS EN CE 15 NOVEMBRE 2017

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc    17,11-19.  

Jésus, marchant    vers Jérusalem, traversait la Samarie et la Galilée. Comme il entrait dans un village, dix lépreux vinrent à sa rencontre. Ils s'arrêtèrent à distance et lui crièrent : «Jésus, maître, prends    pitié de nous.» En les voyant, Jésus leur dit : «Allez vous montrer aux prêtres.» En cours de route, ils furent purifiés. L'un d'eux, voyant qu'il était guéri, revint sur ses pas, en glorifiant    Dieu à pleine voix. Il se jeta la face contre terre aux pieds de Jésus en lui rendant grâce. Or, c'était un Samaritain. Alors Jésus demanda : « Est-ce que tous les dix n'ont pas été purifiés ? Et    les neuf autres, où sont-ils ? On ne les a pas vus revenir pour rendre gloire à Dieu ; il n'y a que cet étranger ! » Jésus lui dit : « Relève-toi et va : ta foi t'a sauvé. »  

 

Lépreux 6.jpg
 

Nous relisons la Parole de Dieu à la lumière de notre vie.

Seigneur Jésus, cette marche vers Jérusalem est bien ce lieu du dévoilement de ta mort et ta résurrection. C'est aussi le lieu d'où partirent les disciples d'Emmaüs. C'est enfin l'espace de notre cœur pour mieux te reconnaître.

Seigneur, tu marches vers ta ville, la ville de notre cœur, afin d'y rencontrer chacun. Que nous soyons malades ou en bonne santé. Tu n'évites personne parmi ceux qui sont reconnus par la société et ceux qui en sont exclus. Les intouchables, ceux qui sont montrés du doigt, s'arrêtent toujours à bonne distance afin de ne pas contaminer les autres.

Il arrive que nous soyons de ceux-là. Et nous te supplions en te disant : "Jésus, maître, prends pitié de nous". Cette parole veut exprimer que certains d'entre nous ont été mis à la porte de l'assemblée.

Ta parole, Seigneur, respecte la coutume, celle d'aller rencontrer les responsables de la communauté. Nous faisons ce que tu nous demandes. Chacun est accueilli par la communauté. Un évènement s'est produit en chacun de nous. Désormais, il y a un avant et un après. un seul d'entre nous manifeste sa reconnaissance pour cet accueil jusque là refusé.

L'étonnement de la communauté est le même que le tien, Seigneur Jésus, quand tu demandes le pourquoi du silence de certains.

Mais le dialogue est engagé avec ceux et celles d'entre nous qui manifestent leur reconnaissance pour cet accueil. La confiance exprimée nous permet désormais de vivre pleinement, ici et maintenant.

Michel GUERRE le 15 novembre 2017

Lépreux.jpg



15/11/2017
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi