Espace pour mieux Chercher

MON BILLET DE CE JOUR ADRESSE AUX SENIORS EN CE 25 OCTOBRE 2017

Evangile de Jésus-Christ selon saint Luc (12, 39-48)

Jésus disait à ses disciples : «Vous le savez bien : si le maître de maison connaissait l’heure où le voleur doit venir, il ne laisserait pas percer le mur de sa maison. Vous aussi, tenez-vous prêts : c’est à l’heure où vous n’y penserez pas que le Fils de l’homme viendra.»
Pierre dit alors : «Seigneur, cette parabole s’adresse-t-elle à nous, ou à tout le monde?» Le Seigneur répond : «Quel est donc l’intendant fidèle et sensé à qui le maître confiera la charge de ses domestiques pour leur donner, en temps voulu, leur part de blé? Heureux serviteur, que son maître, en arrivant, trouvera à son travail. Vraiment, je vous le déclare : il lui confiera la charge de tous ses biens.

«Mais si le même serviteur se dit: “Mon maître tarde à venir”, et s’il se met à frapper serviteurs et servantes, à manger, à boire et à s’enivrer, son maître viendra le jour où il ne l’attend pas et à l’heure qu’il n’a pas prévue: il se séparera de lui et le mettra parmi les infidèles.
«Le serviteur qui, connaissant la volonté de son maître, n’a pourtant rien préparé, ni accompli cette volonté, recevra un grand nombre de coups. Mais celui qui ne la connaissait pas, et qui a mérité des coups pour sa conduite, n’en recevra qu’un petit nombre.

«À qui l’on a beaucoup donné, on demandera beaucoup ; à qui l’on a beaucoup confié, on réclamera davantage.»

 Se tenir prêt 5.jpg
                     

Nous relisons la Parole de Dieu à la lumière de nos vies.

Seigneur Jésus, hier tu nous invitais à nous habiller le cœur et à devenir serviteurs de nos frères et de nos sœurs.

En ce jour, tu t'adresses, par une parabole, à tous ceux et celles qui veulent bien entendre.

"Tenons-nous prêts"

Que savons-nous de ce qui peut nous arriver aujourd'hui ou les jours suivants ?

Nous sommes dans l'attente d'une réponse à différentes questions, et cela nous inquiète. Cette inquiétude est souvent proche de l'angoisse, au point de ne plus pouvoir dormir.

Tu sais, Seigneur, de quoi tu parles, car tu as connu cette angoisse avant que les hommes ne prennent ta vie. C'est alors que tu t'es tenu prêt à vivre l'évènement qui surgirait.

Tu nous invites à la même démarche, celle de poursuivre notre manière de vivre, restant en relations avec les autres et avec toi. Tu as confiance en nous, Seigneur. Notre confiance en toi devrait être totale. Et nous pourrions aller de l'avant, devenant responsables de la vie que tu nous confies. Quant à l'angoisse au sujet de nos frères et sœurs, nous trouverons en toi les forces nécessaires pour affronter l'avenir. Cette démarche est dure, mais avec toi, Seigneur, nous sommes prêts.

Mais si nous sommes convaincus que tu n'es pas avec nous et que tu nous laisses à notre solitude, nous risquons bien de faire n'importe quoi afin d'oublier ce qui peut arriver. La confiance est perdue, l'espérance n'est plus.

Mais ta lumière, Seigneur, brille toujours pour ceux qui aiment. Nous avons tout reçu de toi, tu nous as tout confié tel un ami envers ses amis. Nous ne serons pas lâches au point de tout gâcher par un comportement où l'égoïsme casse toutes les relations.

Seigneur Jésus, apprends-nous la confiance et nous trouverons la petite espérance.

Michel GUERRE le 25 octobre 2017

Veiller et prier 6.gif

 



25/10/2017
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi