Espace pour mieux Chercher

MON BILLET DE CE JOUR ADRESSE AUX SENIORS ENCE 27 AOUT 2018

MON BILLET DE CE JOUR ADRESSE  AUX SENIORS EN CE 27 AOUT 2018

MÉvangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 23,13-22.

alheureux êtes-vous, scribes et pharisiens hypocrites, parce que vous fermez à clé le royaume des Cieux devant les hommes ; vous-mêmes, en effet, n’y entrez pas, et vous ne laissez pas entrer ceux qui veulent entrer ! 

Malheureux êtes-vous, scribes et pharisiens hypocrites, parce que vous parcourez la mer et la terre pour faire un seul converti, et quand c’est arrivé, vous faites de lui un homme voué à la géhenne, deux fois pire que vous !

Malheureux êtes-vous, guides aveugles, vous qui dites : “Si l’on fait un serment par le Sanctuaire, il est nul ; mais si l’on fait un serment par l’or du Sanctuaire, on doit s’en acquitter.”

Insensés et aveugles ! Qu’est-ce qui est le plus important : l’or ? Ou bien le Sanctuaire qui consacre cet or ?

Vous dites encore : “Si l’on fait un serment par l’autel, il est nul ; mais si l’on fait un serment par l’offrande posée sur l’autel, on doit s’en acquitter.”

Aveugles ! Qu’est-ce qui est le plus important : l’offrande ? Ou bien l’autel qui consacre cette offrande ?

Celui donc qui fait un serment par l’autel fait un serment par l’autel et par tout ce qui est posé dessus ; celui qui fait un serment par le Sanctuaire fait un serment par le Sanctuaire et par Celui qui l’habite ; et celui qui fait un serment par le ciel fait un serment par le trône de Dieu et par Celui qui siège sur ce trône.


La vérité vous rendra libres 8.jpg
                       

"Conséquences de nos refus de ne pas aller de l'avant"

Seigneur Jésus, la fermeté de tes propos à l'égard du savoir ostentatoire et du pharisaïsme devenus hypocrites, est une alerte donnée pour nous apprendre à dévoiler la Loi comme un chemin qui ouvre sur l'Amour et non pas un sentier qui nous enfermerait et enfermerait les autres.

- Nous sommes "malheureux", nous n'allons pas de l'avant, "bien mal dans notre peau", "couchés au lieu d'être debout", quand nous fermons à clé nos relations afin d'en profiter plutôt que de les servir. Comment permettre à d'autres d'enter en relations, si nous sommes incapables d'y enter par nous-mêmes ? Le droit nous appartient de ne pas être en accord, mais nous pouvons le faire sans être grossiers avec ceux et celles qui ne sont pas de notre bord. Toi, Seigneur Jésus, tu nous invites toujours à garder la porte ouverte. C'est le service du "portier" qui garde la porte ouverte à ceux et celles qui veulent bien entrer. Encore faut-il accepter les différences et les respecter. Nous avons le droit de juger les actes, mais rien ne nous permet d'insulter les personnes.

- Nous sommes "malheureux", nous n'allons pas de l'avant, "bien mal dans notre peau", "couchés au lieu d'être débout", quand nous parcourons le monde pour faire passer nos idées en enterrant celles des autres. Au lieu de proclamer ta Parole qui sauve, car elle est Parole d'Amour, nous proclamons notre parole en croyant dire la vraie Parole. Et nous enfermons ceux que nous critiquons dans un feu dévorant et qui ravage tout sur son passage.

- Nous sommes "malheureux", nous n'allons pas de l'avant, "bien mal dans notre peau", "couchés au lieu d'être débout", quand d'une manière aveugle, nous faisons des serments en décrétant sacré ce qui ne l'est pas, en oubliant que le Temple c'est toi, et que l'autel, c'est encore toi et Ton Père qui nous aime.

Ton sanctuaire, il est au milieu de nous, car nous sommes appelés à être le reflet de ta sainteté. Depuis toujours, tu nous as créés à ton Image et à ta Ressemblance. Et nous devons nous respecter et respecter les autres si nous voulons te respecter. C'est cela s'acquitter du serment que nous faisons en nous consacrant à toi qui est l'or de ton Sanctuaire qui nous habite.

Il convient de ne pas nous tromper. Si nous te consacrons notre vie, nous la consacrons aussi à ceux et celles que nous rencontrons. Que nous soyons ou pas de leur avis, cela nous regarde. Mais nous ne pourrons jamais faire l'économie des personnes qui habitent le même Sanctuaire que le nôtre. Ta Sainteté, Seigneur, n'est pas un domaine réservé à quelques-uns. Elle est un chemin ouvert pour tous et nous n'avons pas le droit de ne respecter que ceux qui nous conviennent en insultant les autres par des paroles grossières et malveillantes.

Si nous faisons un serment par le Ciel, cet espace de relations qui habite chacun, et qui est l'espace de ta Présence, c'est par toi, et par ton Père, et par les autres aussi, que nous faisons ce serment.

 

Seigneur Jésus, cet appel, révélé sous différentes formes, tu nous le donnes par Amour.

Aucun précepte, aucune loi, aucun comportement ne peuvent trouver de sens quand ils sont vidés de l'essentiel : Un Amour pleinement reçu, dans la plus grande gratuité, un Amour entièrement partagé en toutes relations.

Nous savons désormais qu'li habite chacun, qu'il soit de notre bord ou d'un autre bord. Il est donc à respecter.

Seigneur, apprends-nous à nous dévêtir de nos habits de parade qui font de nous des scribes et pharisiens malheureux, incapables d'aller de l'avant.

C'est en retrouvant la véritable pauvreté, celle qui laisse apparaître l'Essentiel de Toi, que nous pourrons désormais faire notre entrée, en ouvrant cette porte des relations à vivre. Nous entrerons en cet espace de relations avec tous ceux et celles que nous aimons dans une infinie gratuité. Comme chacun de nous, même s'il y a des désaccords, ils boiront à la Source de l'Eternel AMOUR qui ne s'épuise jamais.

Michel GUERRE le 27 août 2018



27/08/2018
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi